Bruxelles : des fréquences analogiques à l'ADSL

Par
Le 30 octobre 2009
 0
006e000002558548-photo-europe-internet.jpg
C'est le 30 novembre 2011 que la télévision hertzienne devrait cesser d'émettre en France et laissera place à la télévision numérique terrestre. Les membres de la Commission Européenne avaient convenu l'échéance du 1 janvier 2012 pour l'ensemble des pays de l'Union. La commissaire Viviane Reding souhaite qu'une fois libérées ces plages de fréquences analogiques puissent être réutilisées pour assurer une meilleure couverture de l'Internet haut-débit.

Ainsi la commission commence à plancher sur les manières d'optimiser le passage au tout numérique et souhaiterait redistribuer les fréquences à des fournisseurs de services innovants afin de déployer de l'Internet haut-débit sans fil. Il a été estimé qu'une telle initiative génèrerait entre 20 et 50 milliards d'euros. En effet, près de 80% de ces fréquences pourraient ainsi être libérées puis revendues. Cela devrait également permettre à l'Union Européenne d'atteindre son objectif, à savoir : l'Internet haut-débit pour tous en 2013. Dans le cadre du Plan France Numérique 2012, le gouvernement français s'était fixé de proposer une prestation d'accès universel à Internet afin que tout le monde - y compris les DOM-TOM - puisse bénéficier d'un accès d'ici la fin 2012.

Le spectre des fréquences 790 Mhz et 862 Mhz pourrait également être utilisé pour déployer des accès à l'internet mobile 3G et 4G. Viviane Reding a déclaré : « la Commission Européenne coopère étroitement avec les pays de l'Union, le Parlement Européen et des représentants de l'industrie et des consommateurs afin de mettre en place ce projet ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top