Microsoft promet l'ouverture du format .pst d'Outlook

27 octobre 2009 à 08h58
0
00B4000002547502-photo-logo-microsoft-outlook-2007.jpg
Un bon moyen d'imposer le .pst comme standard non officiel en matière de messagerie ? Microsoft a annoncé lundi soir qu'il fournirait bientôt la documentation nécessaire à la compréhension du format de fichiers .pst, utilisé par le logiciel Outlook pour stocker les données personnelles de l'utilisateur : messages reçus ou envoyés, agendas, carnets d'adresses, etc. Ces informations techniques seront publiées dans le cadre du programme Open Specification Promise (OPS), ce qui signifie que les développeurs pourront les utiliser sans avoir à demander le consentement explicite de l'éditeur et sans crainte de poursuites ultérieures.

Aujourd'hui, seul Outlook sait à la fois lire les fichiers .pst et gérer les interactions de ces derniers avec le serveur de messagerie Exchange. Des passerelles sont bien ouvertes, notamment à l'aide des interfaces de programmation Messaging API (MAPI) mais, dans tous les cas, il reste indispensable de disposer d'Outlook sur sa machine pour accéder aux données contenues dans un .pst à l'aide d'une application tierce, sauf à passer par une importation totale.

La documentation promise lèvera cette restriction, promet l'éditeur. Elle contiendra notamment des informations relatives à la façon dont les données sont organisées au sein d'un fichier .pst, ainsi que des guides permettant d'y accéder depuis d'autres clients logiciels, naviguer dans leur arborescence et accéder à des objets individuels.

Raisons d'un tel mouvement ? Pressé par la commission européenne qui demande une meilleure interopérabilité de ses produits avec la concurrence, Microsoft doit également faire face à des clients parfois mécontents de l'opacité des fichiers Outlook qui les empêche de se mettre en conformité avec certaines exigences réglementaires de transparence ou de manipuler librement des données pourtant issues de l'entreprise au sein de leurs autres applications.

Annoncée par Paul Lorimer, du groupe Interopérabilité de Microsoft, cette documentation n'en est toutefois qu'à ses débuts, et l'éditeur se garde bien d'indiquer quand la version finale sera publiée. En revanche, il assure qu'il tiendra compte des retours de l'industrie et de ses clients pour la faire évoluer au fil du temps, de façon à ce qu'elle soit vraiment utile.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test Odroid Go Super avec Recalbox : une solution portable idéale pour le rétrogaming
Hans Zimmer compose ... des sonneries pour Oppo
Cerise, la première collision en orbite
Windows 10X veut-il remplacer Windows 10 ?
Le Palais Idéal du facteur Cheval débarque dans Google Arts & Culture
Bon plan :  le casque audio sans fil Life Q30 Anker est en promotion chez Amazon
Quand la bande dessinée devient une aventure sonore : notre zoom sur Blynd
LEGO et Adidas partenaires pour des baskets personnalisables
Envie de renouveler votre équipement ? Découvrez les meilleurs casques gamer sans fil
Quel est le meilleur gestionnaire de mots de passe pour sécuriser vos comptes ?
Haut de page