Le langage COBOL fête ses 50 ans

008C000001859778-photo-programmation.jpg
Crée le 18 septembre 1959, le COBOL (COmmon Business Oriented Language) est le fruit d'une demande du Pentagone formulée en mai 1959 qui souhaitait un langage de programmation non propriétaire afin de mettre en oeuvre des applications de gestion pour différentes administrations du pays. Le COBOL fut mis au point par six sociétés (Burroughs Corp, IBM, Minneapolis-Honeywell, RCA, Sperry Rand, Sylvania Electric Products) et trois agences gouvernementales : l'Institut national des standards et des technologies, L'US Air Force et le David Taylor Model Basin, spécialisé dans la conception de navires.

Cinquante ans plus tard, le COBOL est toujours utilisé dans le monde des finances et des services publics ; on le trouve notamment au sein des distributeurs de billets. On estime que depuis sa création, 200 milliards de lignes de COBOL auraient été écrites à raison de plusieurs centaines par jour. EWeek, rapporte les propos de Ken Powell, président des opérations américaines de north Focus : « le COBOL a été un acteur clé depuis la naissance des nouvelles technologies et continuera à l'être à l'avenir. Depuis 50 ans les administrations ont misé sur le COBOL, ce qui témoigne de sa résilience et de sa flexibilité ».

Mike Gilpin, ancien développeur et analyste chez Forrester Research, rapporte qu'au travers d'une étude il apparaît que 32% des entreprises interrogées continueront à utiliser le COBOL. Ce dernier serait en effet : « l'un des seuls langages écrits ces cinquante dernières années qui soit lisible et compréhensible ». M. Gilpin ajoute : « aussi ridicule que cela puisse paraître, les langages de programmation modernes sont difficiles à comprendre ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Renault présente son nouveau logo et le dépose déjà sur sa future Megane E-TECH 2022
Bitdefender présente Digital Identity Protection, sa solution de contrôle de l'identité numérique
Sennheiser vend son activité audio grand public comprenant casques, écouteurs et barres de son, à Sonova
Google va activer l'authentification à deux facteurs par défaut
OnePlus Watch : la fonction
AMD FidelityFX Super Resolution (FSR), concurrent du DLSS de NVIDIA, arriverait en juin
Quel forfait mobile international choisir ?
Les SSD plus fiables que les disques durs selon une étude
Forfait mobile 100 Go ou plus : quelle offre choisir ?
Meilleur forfait mobile : le comparatif de mai 2021
Haut de page