Jeff Bezos s'excuse suite à la bourde du Kindle

Alexandre Habian
24 juillet 2009 à 09h45
0
00C8000001739550-photo-logo-amazon-com.jpg
C'est la fin d'un épisode qui aura marqué les internautes. En fin de semaine dernière, deux livres de George Orwell, « 1984 » et « La Ferme des animaux », qui se trouvaient sur les Kindle d'Amazon ont en effet été purement et simplement supprimés à distance, sans même que leurs titulaires en soient avertis.

La faute à un partenaire tiers d'Amazon qui a publié par mégarde ces ouvrages sur le site du groupe sans en avoir les droits. Après des excuses de représentants d'Amazon dans divers webzines américains, c'est désormais au tour du fondateur et CEO d'Amazon d'être contraint d'en faire de même. Pour apaiser les esprits.

« C'est une excuse pour notre manière de gérer les ventes de copies illégales de 1984 ainsi que d'autres nouvelles du Kindle. Notre "solution" au problème était stupide, inconsidérée et totalement non conforme à nos principes. C'est effectivement de notre faute et nous méritons les critiques que nous avons reçues. Nous allons utiliser la cicatrice douloureuse de cette erreur pour nous aider à prendre à l'avenir de meilleures décisions », a déclaré Jeff Bezos dans les forums d'Amazon. Faute avouée... ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
La Hyundai Kona passe la barre des 1 000 km d'autonomie
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
scroll top