Microsoft : une campagne de $80 millions contre Google

01 juin 2018 à 15h36
0
00B4000002098048-photo-search-loupe-logo.jpg
Depuis plusieurs années l'on entend dire que Microsoft souhaite s'investir sur le marché de la recherche sur Internet afin de contrer la dominance de Google. Après avoir vainement tenté de racheter le portail web Yahoo! dans son intégralité, plusieurs rumeurs spéculent autour d'un éventuel partenariat avec le département de recherche de la firme de Sunnyvale.

Parallèlement la société de Redmond travaille également sur un moteur de recherche qui devrait remplacer Live Search. Jusqu'à présent plusieurs noms de code ont été évoqués tels que Kumo, Bing, Hook et Sift. En effet,Microsoft posséderait chacun de ces noms de domaine.

L'équipe de Live search testerait actuellement en interne son nouveau moteur et quelques captures d'écran circulent sur Internet révélant le nom de Kumo. Pourtant le cabinet Adage affirme que la campagne promotionnelle de Microsoft - estimée entre 80 et 100 millions de dollars - utilise le nom le nom de « Bing » et devrait être gérée par le régie de JWT. La campagne mettrait en évidence les failles du moteur de Google face aux demandes des internautes. Notons que la firme de Redmond devrait également intégrer la technologie de Powerset, un moteur de recherche sémantique fondé en 2005 et racheté en juillet 2008.

Cette semaine, le Wall Street Journal organise la conférence D7 regroupant plusieurs grandes figures parmi lesquelles nous retrouvons Steve Ballmer qui devrait finalement lever le voile sur ce moteur de recherche.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

FreeWifi : 3 millions de Freebox en accès sans-fil
A son tour, Nokia lance Ovi Store
JO : Atos reprend le flambeau
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mardi ?
2010 : Nice se lance dans le paiement sans contact
Enceintes iPod : Harman Kardon monte le son
Lenovo IdeaPad U350 : nouveau portable ultra-fin CULV
Microsoft vs Bruxelles : les éditeurs prennent position
R.U.S.E. : notre seconde preview exclusive
États-Unis : les petites annonces ont la cote en ligne
Haut de page