Le 24 mai 2001, SFR se lance sur l'Internet mobile avec 1 Mo de GPRS

24 mai 2015 à 11h23
0
Dans le cadre de notre rétrospective « Clubic fête ses 15 ans », retour sur les débuts de l'Internet mobile en France.

C'est le 24 mai 2001 que SFR détaille son réseau GPRS et son premier forfait compatible. Le GPRS est pour rappel la technologie d'Internet mobile qui a précédé Edge et l'UMTS (3G). On la qualifie parfois de 2,5G.

Au départ, le réseau GPRS de SFR ne permettait pas d'accéder aux sites WAP. Mais il ouvrait la voie aux premiers usages connectés en mobilité, tels que l'email ou le partage de connexion avec un ordinateur portable ou un PDA. Le forfait n'incluait alors qu'1 Mo de data.


// SFR lance son GPRS... sans le WAP


Publié par Jérôme Bouteiller le 24 mai 2001

Quelques jours après avoir dévoilé les grandes lignes de son offre GPRS, l'opérateur SFR confirme que celle-ci se ne sera pas disponible en WAP avant l'automne.

Vizzavi "2" prendra tout son temps. Quelques jours après avoir dévoilé les grandes lignes de son offre GPRS, l'opérateur SFR confirme que celle-ci se ne sera pas disponible en WAP avant l'Automne 2001. Selon SFR, la fonctionnalité GPRS est entièrement déployée sur l'ensemble de son GSM depuis le 15 décembre 2000. Le déploiement du GPRS a mobilisé 300 personnes pendant plus de trois mois et s'est traduit par l'installation d'équipements sur les 200 sites BSC (concentrateurs) du réseau de SFR, représentant un investissement de 400 millions de francs.

Le premier forfait GPRS proposé par SFR, baptisé "forfait Nouvelle Génér@tion de SFR", est facturé 12 Euros TTC par mois pour 1 Mégaoctet (Mo) de transmission de données. Les communications à hauteur de 12 Euros TTC sont incluses dans le forfait et le tarif au-delà du forfait est identique. Pour permettre à ses clients de découvrir les nouveaux services GPRS, SFR offrira d'ailleurs 10 Mo de données (soit 120 Euros) pour toute souscription au forfait avant le 31 juillet 2001.

Le calendrier SFR prévoit une ouverture limitée du service en Juin, l'activation de la compression de données en Juillet, l'activation du WAP et l'ouverture du service pro officiel à l'Automne et le lancement grand public complet (WAP, data) au premier trimestre 2002 ... avec près de 2 ans de retard.

Grâce à son mode de facturation des communications au débit et non à la durée, le GPRS, tout comme le SMS, permet de ne pas facturer la lecture ou la saisie d'un message et devrait être le véritable tremplin pour l'internet mobile. Bien que plus compétitif que les SMS ou le WAP GSM, le GPRS reste relativement cher pour la transmission de données et se limitera aux contenus légers, en attendant une hypothétique baisse des tarifs et l'arrivée de la concurrence, sans cesse repoussée chez Orange ou Bouygues.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Galaxy Tab A avec S Pen : une tablette milieu de gamme avec stylet
Le gouvernement va rendre obligatoire la classification des jeux vidéo
NSA : un plan pour espionner les mobinautes à travers les applications Android
Moins de 1% des joueurs sous Linux : Steam n'a guère d'impact
La paternité de l'Oculus Rift est à nouveau remise en cause
Sondage : quel est votre avis sur les casques de réalité virtuelle ?
Live Japon: les salades de Panasonic
On Refait le Mac : ils sont fous ces Coréens !
Le 23 mai 2000, l'accès à Internet gratuit contre un bandeau pub
Infos US de la nuit : Amazon veut concurrencer Etsy avec une plateforme pour les artisans
Haut de page