Le 11 mai 2005, le W3C commençait à s'intéresser au mobile

01 juin 2018 à 15h36
0
A l'ère des forfaits data de plus en plus généralisés, le surf depuis un smartphone est aujourd'hui une pratique bien courante. Le W3C semble avoir été particulièrement précurseur dans ses travaux de standardisation.

A l'occasion de notre rétrospective spéciale pour les 15 ans de Clubic, partons cette fois en 2005. A cette époque, le W3C, le consortium chargé de réguler les standards du Web se penche sur une problématique particulière : les navigateurs mobiles. Alors que la plupart des sites sont optimisés pour le WAP (et donc principalement textuels), le groupe souhaite enrichir les navigateurs et en faciliter leur prise en main.


// Le W3C lance la Mobile Web Initiative pour améliorer la qualité des navigateurs web mobiles


Publié par Ariane Beky le 11 mai 2005

Le World Wide Web Consortium lance l'initiative web mobile afin que la navigation web devienne aussi simple et pratique que depuis un ordinateur de salon.

L'avenir du web sera-t-il mobile ? Rendre la navigation web sur terminal mobile aussi simple et pratique que depuis un terminal fixe est un des grands chantiers du World Wide Web Consortium.

Organisation internationale dédiée au développement des standards web et à leur adoption par l'industrie, le W3C a dévoilé mercredi 11 mai 2005 son "initiative web mobile" ou MWI.

Dirigée par le britannique Tim BERNERS-LEE, pilotée conjointement par le MIT (USA), l'ERCIM (France) et l'université Keio (Japon), le W3C invite les chercheurs et industriels à participer à ce projet d'ores et déjà soutenu par de sérieux sponsors :

France Télécom, le groupe informatique américain HP, les irlandais MobileAware fournisseur de contenus, et Segala M Test spécialiste des tests de terminaux et services mobiles, les britanniques Vodafone opérateur mobile, et Volantis fournisseur de services pour l'Internet de nouvelle génération. Bien que de nombreux terminaux mobiles soient équipés d'un navigateur web et que la demande pour ces appareils ne cesse de croître, la navigation web mobile (consulter son courriel, des horaires, effectuer un virement bancaire, rechercher des infos pratiques...) "n'est pas devenue aussi facile que prévue", souligne le W3C.

Afin de faire de la navigation fluide une réalité, la MWI s'intéressera, d'une part, aux "meilleures pratiques du web mobile" et à la mise en œuvre de directives destinées aux créateurs de contenus, d'autre part, à "la description des terminaux" (développement d'une base de descriptions utilisables par les auteurs de contenu). Cette initiative vient compléter les efforts entrepris dans le développement de standards d'interaction multimodale (XHTML, SVG, SMIL...)

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

The Witcher 3 : le décalage entre les promesses et la réalité
The Void : la première salle de jeu en réalité virtuelle prévue pour 2016 aux USA
Amazon : davantage de détails révélés sur la livraison par drones
La plateforme participative Kickstarter arrive en France
Uber prêt à offrir 3 milliards de dollars à Nokia pour Here
Un navigateur sur Apple Watch, c'est possible (mais ce n'est pas pratique)
Pour le navigateur Edge, Microsoft étendra le module de synchronisation
Le 10 mai 2005, Microsoft lance Windows Mobile 5.0
Votre avis spécial Romberkit : quel est le meilleur antivirus ?
Le 9 mai 2000, GNUtella dresse le
Haut de page