Etude : Youtube, plateforme privilégiée pour s'informer en vidéo

16 juillet 2012 à 16h06
0
00FA000004986200-photo-y-outube-logo-standard-againstwhite.jpg
Une enquête réalisée durant 15 mois par le Pew Research Center's Project for Excellence in Journalism (PEJ) a mis en avant que la plateforme de vidéo Youtube était en train de devenir un média privilégié pour les internautes, qui sont de plus en plus nombreux à l'utiliser comme source d'informations sur certains évènements, notamment les catastrophes naturelles.

Petit à petit, il semblerait que Youtube prenne le pas sur des sources d'informations plus « officielles » à en croire l'observation menée par le PEJ. « Il y a une nouvelle forme de journalisme vidéo qui émerge sur cette plateforme » commente Amy Mitchell, la directrice-adjoint du centre. « Il s'agit d'une forme dans laquelle la relation entre les organismes de presse et les citoyens est plus dynamique et variée que ce que nous avons pu voir auparavant sur d'autres plateformes. »

L'étude a été notamment menée sur le traitement de l'information liée au tremblement de terre et au tsunami japonais, aux soulèvements au Moyen-Orient ou encore aux élections russes. Dans ces exemples, plus d'un tiers des vidéos les plus regardées provenaient de citoyens lambda (39%), tandis que la moitié provenaient d'organismes de presse (51%), relayant parfois dans leurs vidéos du contenu publié par des anonymes sur Youtube.

Pour le PEJ, le caractère authentique et souvent spectaculaire des vidéos mises en ligne par des anonymes contribue à en renforcer l'impact. Par ailleurs, si les vidéos visionnées sur Youtube dans ce contexte sont relativement courtes - 2 minutes et 1 seconde en moyenne - elles sont tout de même bien plus longues qu'un reportage TV, qui affiche une moyenne de 41 secondes.

Pour le PEJ, l'émergence de Youtube comme plateforme privilégiée par les internautes pour s'informer constitue un nouveau défi pour les éditeurs de presse, qui vont devoir se rapprocher de cette dernière pour espérer y capter un public. Certains organismes, comme Reuters, disposent déjà d'un partenariat avec Youtube, et y diffuse du contenu inédit. Un genre de démarche que la plateforme encourage, « en fournissant notamment des fonds aux producteurs de contenus, comme des avances sur les recettes publicitaires » explique la responsable news de la plateforme, Olivia Ma. Aux USA, Youtube est actuellement le troisième site Internet le plus visité, après Google et Facebook.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top