Etude : Youtube, plateforme privilégiée pour s'informer en vidéo

0
00FA000004986200-photo-y-outube-logo-standard-againstwhite.jpg
Une enquête réalisée durant 15 mois par le Pew Research Center's Project for Excellence in Journalism (PEJ) a mis en avant que la plateforme de vidéo Youtube était en train de devenir un média privilégié pour les internautes, qui sont de plus en plus nombreux à l'utiliser comme source d'informations sur certains évènements, notamment les catastrophes naturelles.

Petit à petit, il semblerait que Youtube prenne le pas sur des sources d'informations plus « officielles » à en croire l'observation menée par le PEJ. « Il y a une nouvelle forme de journalisme vidéo qui émerge sur cette plateforme » commente Amy Mitchell, la directrice-adjoint du centre. « Il s'agit d'une forme dans laquelle la relation entre les organismes de presse et les citoyens est plus dynamique et variée que ce que nous avons pu voir auparavant sur d'autres plateformes. »

L'étude a été notamment menée sur le traitement de l'information liée au tremblement de terre et au tsunami japonais, aux soulèvements au Moyen-Orient ou encore aux élections russes. Dans ces exemples, plus d'un tiers des vidéos les plus regardées provenaient de citoyens lambda (39%), tandis que la moitié provenaient d'organismes de presse (51%), relayant parfois dans leurs vidéos du contenu publié par des anonymes sur Youtube.

Pour le PEJ, le caractère authentique et souvent spectaculaire des vidéos mises en ligne par des anonymes contribue à en renforcer l'impact. Par ailleurs, si les vidéos visionnées sur Youtube dans ce contexte sont relativement courtes - 2 minutes et 1 seconde en moyenne - elles sont tout de même bien plus longues qu'un reportage TV, qui affiche une moyenne de 41 secondes.

Pour le PEJ, l'émergence de Youtube comme plateforme privilégiée par les internautes pour s'informer constitue un nouveau défi pour les éditeurs de presse, qui vont devoir se rapprocher de cette dernière pour espérer y capter un public. Certains organismes, comme Reuters, disposent déjà d'un partenariat avec Youtube, et y diffuse du contenu inédit. Un genre de démarche que la plateforme encourage, « en fournissant notamment des fonds aux producteurs de contenus, comme des avances sur les recettes publicitaires » explique la responsable news de la plateforme, Olivia Ma. Aux USA, Youtube est actuellement le troisième site Internet le plus visité, après Google et Facebook.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Régies publicitaires : les professionnels rejettent toute nouvelle taxe
Wikimedia pourrait bel et bien dévoiler un guide touristique
Cowon X9 : le retour du PMP dédié
Skype : un bug rare envoyant des messages aléatoires bientôt corrigé
Sennheiser annonce des micro-casques haute qualité pour la bureautique
RIM publiera une application de contrôle parental pour Blackberry 7.0, 6.x et 5.x
Baisse des ventes de DVD : les professionnels veulent du soutien
Le lecteur multimédia XBMC prochainement décliné sur Android
Achats in-app : Apple réagit face à une faille de son service de paiement
AMD Radeon HD 7800 et 7900 : 10 à 15% de baisse des prix
Haut de page