Youtube envisagerait un service d'abonnement payant à ses chaînes

01 février 2012 à 11h01
0
00FA000003803072-photo-youtube-html5-logo-mikeklo.jpg
A en croire le PDG de Youtube Salar Kamangar, le service de vidéo en streaming pourrait prochainement proposer un système permettant aux fournisseurs de contenus de développer leur propre offre de vidéos sur abonnement. Un projet actuellement évasif mais qui pourrait se révéler logique compte tenu de la popularité de la plateforme.

C'est lors d'une conférence de presse donnée mardi que Salar Kamangar a évoqué le sujet. Il a estimé qu'environ 20% de tous les revenus de la vidéo en général proviendraient des ventes ou des locations, 40% des abonnements et 40% de la publicité. Le responsable de Youtube a estimé que la publicité vidéo avait le vent en poupe et qu'il s'agissait d'un secteur à ne pas sous-estimer.

Pour autant, la plateforme de vidéo en streaming de Google n'exclue par les autres moyens de développer son potentiel, en particulier les systèmes d'abonnements payants. Kamangar a ainsi évoqué l'éventualité de mettre en place un système permettant aux diffuseurs de contenus sur Youtube de proposer leur propre offre sur abonnement, en lien avec leur thématique.

Salar Kamangar a également expliqué que l'une des ambitions de Youtube était de développer au maximum les chaînes thématiques, et de miser sur le contenu de niche. « Nous entrons dans la troisième vague des médias » a -t-il expliqué. « La première vague consistait en la diffusion sur les réseaux . La seconde vague concernait les réseaux câblés. Désormais, il s'agit de donner aux gens exactement ce qu'ils veulent regarder ». En se focalisant sur cette logique, on peut imaginer que Youtube compte sur le fait que les utilisateurs paient pour accéder à un tel contenu.

Avec plus de 1000 milliards de vidéos visionnées en 2011, Youtube pèse un poids considérable sur la Toile et ne compte, de toute évidence, pas s'arrêter en si bon chemin en affichant des ambitions qui vont au-delà des simples vidéos de vacances et autres LOLCats. « Ce que nous avons conclu de nos expériences avec Youtube, c'est que nous ne pouvons pas prédire ce qui va être grand. Nous essayons de voir large, et de voir loin » a conclu Kamangar.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

De retour en ligne, le site Copwatch et ses miroirs passeront par la case justice
Pour Hotmail, Microsoft veut des publicités pertinentes
IE 10 Metro : toujours pas de plugins, mais une redirection vers la version Bureau
AMD Radeon HD 7950 : tour d'horizon des premières cartes
Bouygues Telecom publie une lettre ouverte à destination de ses clients
IBM rachète un spécialiste du développement mobile
Razer Blade : le PC portable pour gamers en rupture de stock en 30 minutes
Amazon : +35% de chiffre d'affaires, mais bénéfices en baisse
Nokia Siemens s'apprête à supprimer 4100 emplois
Thunderbird 10 disponible en version finale
Haut de page