Salto : aujourd'hui, c'est fini ! Tout ce que vous devez savoir

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, responsable de l'actu.
Publié le 27 mars 2023 à 10h15
© Clubic
© Clubic

L'offre de vidéo à la demande par abonnement française Salto s'arrête ce lundi 27 mars. Clubic vous explique comment se passe l'arrêt, surtout si vous êtes abonné(e) au service.

Promise à devenir un « Netflix à la française », la plateforme vidéo Salto, née de l'union des groupes TF1, France Télévisions et M6 le 20 octobre 2020, ferme définitivement ses portes ce lundi 27 mars 2023, moins de trois ans après son lancement. Vos données personnelles, la résiliation de votre abonnement, le remboursement de celui-ci… on vous explique comment affronter dignement cette triste fin.

Salto, comment se passe la résiliation ?

Officialisé le 15 février, l'arrêt de la plateforme Salto est effectif à compter du lundi 27 mars 2023, ce qui signifie que dès aujourd'hui, votre abonnement sera automatiquement résilié, et ce, même si vous étiez encore parmi les fidèles du service. Notons que les abonnements souscrits sur l'Apple Store n'étaient, eux, plus renouvelés depuis le samedi 25 février.

Salto TR

Dès aujourd'hui donc, vous ne pourrez plus accéder à votre compte Salto et ne serez plus, de fait, facturé(e). Il était évidemment possible, jusque-là, d'y mettre fin de façon autonome, l'offre étant sans engagement.

Et concernant le remboursement, ça se passe comment ?

La résiliation automatique, c'est une chose, mais si vous aviez souscrit à une date autre qu'un 27 du mois, qu'en est-il donc de ce que vous avez payé pour les jours restants ?

  • Si vous avez souscrit depuis le site salto.fr (ou depuis votre navigateur mobile), que ce soit par carte bancaire ou via PayPal :

Salto explique que le remboursement se fera au prorata du nombre de jours restants sur le mois en cours, ou sur l'année en cours pour l'offre annuelle. La somme sera versée sur le moyen de paiement associé au compte.

  • Si vous avez souscrit via l'application Salto, sur Google Play Store :

Même chose : vous serez remboursé automatiquement au prorata du nombre de jours restants sur votre mois en cours ou sur l'année en cours, directement sur le moyen de paiement utilisé dans le cadre de votre abonnement. Mais Salto précise néanmoins que Google reste souverain sur les abonnements souscrits et gérés depuis sa boutique, et qu'il vaut mieux contacter le support de la firme américaine en cas de souci.

  • Si vous avez souscrit depuis l'App Store :

Nous le disions, les abonnements mensuels ne seront plus renouvelés depuis le 25 février. Si en revanche vous possédiez un abonnement annuel, il prend fin ce lundi 27 mars. « Vous serez alors remboursé au prorata », précise Salto, comme pour les autres modes de souscription. En cas de souci, pensez à contacter le support de la marque à la pomme, car c'est Apple qui gère ces abonnements.

  • Si vous avez souscrit via Bouygues Telecom :

L'abonnement et les prélèvements sont gérés par l'opérateur, qui est censé vous avoir déjà écrit sur la question.

  • Si vous avez souscrit depuis Amazon Prime Video :

Si vous avez souscrit par ce biais, cela a été fait via Vidéo Channels. Les prélèvements et l'abonnement étant aussi gérés par Amazon, le site de e-commerce a, en théorie, déjà communiqué sur ce sujet.

Pour les titulaires d'une carte cadeau, attention !

Salto ne peut pas opérer de remboursement pour les abonnements ayant été achetés à l'aide d'une carte cadeau Fnac, Showroomprivé, Veepee ou Freemium Play. Mais la plateforme peut en revanche vous octroyer une compensation financière équivalente au nombre de jours restants sur la durée de votre abonnement (à compter du 27 mars), si vous avez souscrit un abonnement à partir de la carte cadeau.

L'une de ces deux conditions doit toutefois être respectée :

  • Votre abonnement est toujours actif au 27 mars.
  • Vous n'avez pas encore activé une carte cadeau dont la date d'activation n'a pas expiré.

Une demande de compensation complète (en envoyant le code de la carte, le justificatif d'achat, la date d'activation, la date de naissance ainsi que le nom et le prénom du destinataire) est considérée comme recevable jusqu'au 27 avril. Elle doit être envoyée à l'adresse suivante : [email protected].

Une fois le paiement émis par Salto, vous recevrez un e-mail contenant un lien de paiement, sur lequel vous devrez renseigner vos coordonnées bancaires. Vous devrez ensuite autoriser la transaction depuis votre application bancaire habituelle, ce qui déclenchera le versement sur votre compte. Il faut attendre jusqu'à 3 ou 4 jours pour le recevoir, indique Salto.

Que va faire Salto de vos données personnelles ?

Salto précise continuer de traiter vos données personnelles jusqu'au 27 avril 2023, qui correspond à la date à laquelle le site aura en théorie définitivement cessé ses opérations. Techniquement, la plateforme procèdera à la suppression de toutes les données de compte, les données de sondage, les données techniques, mais aussi les données comportementales détaillées et agrégées.

Et après la fermeture « administrative et technique » de la plateforme, quelles données seront conservées ? « Seules des données comptables seront conservées postérieurement au 27/04/2023 », indique l'entreprise. Ces données comptables comprennent l'adresse électronique du compte facturé mais aussi le numéro de contrat, la date de facturation et le montant de la facture. Elles seront conservées pendant 10 ans, sous la forme d'une archive chiffrée qui sera stockée chez le liquidateur de la société Salto.

« Merci à tous les abonnés Salto d’avoir partagé avec nous leur envie et leur enthousiasme pour une plateforme de streaming made in France », écrit la plateforme à ses ultimes abonnés, qui auront pris part à une brève tentative tricolore dont le modèle économique et de contenus aura rapidement été dépassé par les mastodontes de la discipline.

Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, responsable de l'actu

Journaliste, responsable de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
dredd

Hommage :

ABC

Chez Bouygues, ils n’ont pas attendu la date butoir, ils ont coupé le service à la mi mars. Le remboursement doit donc se faire à partir de la date de coupure réelle.

a-snowboard

J’ai pas le détail précis mais si c’est bouygues qui t’as facturé. C’est avec eux qui faut voir directement.

pagnelli

Un service à la Française victime des guerres de clochets dans un secteur mondialisé. Triste

ld9474

Service toujours actif hier chez moi

gothax

Quel gâchi !!! Avec Arte, FT et tf1 cela aurait pu faire un super groupe européen … Dommage on va bouffer de l’américain malheureusement

dante0891

Je l’avais gratuitement avec mon abo Bouygues et il y avait certaines séries sympas ^^

Mais TF1 n’a pas joué le jeu et a voulu faire son truc avec TF1 max (ou je ne sais quoi)…
De ce fait plusieurs nouvelles saisons n’étaient pas présente sur Salto et c’était bien dommage.

dante0891

C’est TF1 qui a foutu le boxon.
Ils ont privilégié leur offre TF1 max alors que Salto devait devenir le n° 1…

De ce fait, le catalogue TF1 n’était pas complet voir absent.

Freya

Et dire qu’ils ont lancé Salto pour « concurrencer » le mastodonte Netflix qu joue dans la cours des grands avec des milliards de $. Salto, c’est le bac à sable à côté avec leurs « petits millions ». Un projet mort dans l’oeuf, sous assistance respiratoire, etc…il était temps d’arrêter les frais (notamment pour le contribuable avec FT).

ABC

Bizarre, peut être parce que j’avais la formule payante ?