Samsung Galaxy Tab 3 10.1 : la tablette 10 pouces passe la 3e

Par
Le 12 août 2013
 0
La 3e génération de la Galaxy Tab 10.1 de Samsung passe sur un processeur Intel Atom. Après une Galaxy Note 8.0 très réussie, le constructeur coréen confirme-t-il cette réussite avec sa nouvelle tablette 10 pouces ?

000000fa06078354-photo-samsung-galaxy-tab-3-10-1.jpg
Samsung Galaxy Tab 3 10.1
Caractéristiques principales
Système d'exploitation Android 4.2.2
Processeur / Fréquence CPU : Intel Atom Z2560 cadencé à 1,6 GHz
GPU : PowerVR SGX544MP
Mémoire / Stockage Mémoire interne de 16 Go
Mémoire vive de 1 Go
Slot Micro SD
Technologie d'écran et définition Ecran 10,1" LCD de 1280x800 pixels
Appareil photo 3 mégapixels
Webcam 1,2 mégapixels
GPS Oui
Radio FM Non
Batterie 6800 mAh
Dimensions 243,1 x 176,1 x 8 mm
Poids 508 grammes


Design et ergonomie


Le design de la Galaxy Tab 3 10.1 confirme la tendance amorcée avec la Galaxy Note 8.0, à savoir décliner les lignes du Galaxy S4 sur tous les produits du constructeur. On retrouve donc un design très fin et beaucoup plus plat que sur les Galaxy Tab précédentes. Petit regret : les haut-parleurs stéréo passent sur la tranche. Dommage : sur une tablette 10 pouces, disposer de haut-parleurs en façade était appréciable.

Comme sur le Note 8.0, la nouvelle Galaxy Tab adopte également le bouton physique central et les 2 touches tactiles (précédent et menu contextuel) des smartphones, en lieu et place des 3 touches virtuelles à l'écran sur les précédents modèles. En revanche, les boutons sont disposés pour l'utilisation en mode paysage, contrairement aux modèles « mini ».



Par rapport à la génération précédente, la Galaxy Tab 3 10.1 est plus légère de 80 grammes, ce qui est très appréciable, et perd également quelques mm en largeur. La tablette est confortable à prendre en main, même à un seul bras en mode portrait.



En revanche, comme souvent chez Samsung, le produit ne brille pas par son design : l'utilisation de plastiques brillants, et sensibles aux traces de doigts et aux rayures procure une première impression peu flatteuse, même si les matériaux semblent solides et bien assemblés. Le constructeur semble avoir fait le minimum syndical sur ce point.

On notera tout de même 2 changements bienvenus : la présence d'un connecteur micro-USB standard, Samsung ayant arrêté de faire du Apple sur ses tablettes, et l'arrivée d'un émetteur infrarouge (plus de détails dans la partie multimédia). La tablette est également équipée d'un slot micro-SD dont le cache est toujours aussi basique.

Composants


Les tablettes Android équipées d'un processeur Intel ne sont pas légion, mais la Galaxy Tab 3 10.1 intègre un Atom Z2560, une puce double cœur cadencée à 1,6 GHz, et gérant l'Hyper-Threading : 4 cœurs apparaissent donc dans les applications de diagnostic comme CPU-Z.

01f4000006435464-photo-galaxy-tab-3-cpu-z.jpg


La partie graphique est quant à elle assurée par un PowerVR SGX 544, un GPU double cœur plus tout récent, mais tout de même performant comme on le verra en pratique.

Il faut dire qu'il n'a pas trop à se surpasser, car la principale déception de cette Galaxy Tab 3 10.1 réside dans la faible définition de son écran : 1280x800 pixels sur du 10,1 pouces, ça commence vraiment à être dépassé, d'autant plus que Samsung a réalisé pour Google une Nexus 10 affichant le double ! C'est dommage, car la dalle PLS affiche de beaux angles de vision et des couleurs flatteuses sans être trop saturées.

La tablette intègre 16 ou 32 Go de stockage interne, extensibles via le slot Micro SD, ainsi que 1 Go de mémoire vive. Côté connectivité, rien à signaler : la Galaxy Tab 3 embarque un circuit Wi-Fi b/g/n, une puce GPS et un circuit Bluetooth 4.0.

Pas de changement sur les 2 caméras : on trouve toujours un APN 3 mégapixels au dos, et une webcam 1,3 mégapixel en façade. Pas top sur le papier, comme en pratique comme on le verra plus bas.

OS et interface


La tablette exécute Android 4.2.2, une bonne chose car la Galaxy Note 8.0 était encore en 4.1. On trouve comme sur le Galaxy S4 et le Galaxy Mega la nouvelle version de l'interface Touchwiz, mais sans la plupart des personnalisations parfois gadget du S4. L'interface est sobre et réactive, même si les puristes d'Android reprocheront comme d'habitude à Samsung de prendre trop de libertés avec les conventions de Google. On note d'ailleurs un effet secondaire assez désagréable de l'abandon des touches virtuelles en bas de l'écran : les boutons tactiles sont facilement activés par erreur. Ca passe quand c'est celui du menu contextuel... Moins quand c'est le bouton Précédent.

Beaucoup plus regrettable : pas de mode multi-fenêtres, alors que Samsung nous y avait habitués depuis le Galaxy Note II, et surtout sur un format de tablette où il serait on ne peut plus pertinent !

01f4000006435228-photo-galaxy-tab-3-10-1.jpg


Internet et multimédia


La navigation web sur la Galaxy Tab 3 10.1 est tout à fait fluide et réactive, mais comme sur toute tablette Android qui se respecte, il n'est pas rare que la version mobile du site soit proposée par défaut. Ca passe sur une petite 7 pouces qu'on utilisera principalement en portrait, mais un peu moins sur une 10 pouces en mode paysage.

012c000006435234-photo-galaxy-tab-3-10-1.jpg
012c000006435236-photo-galaxy-tab-3-10-1.jpg


De même, l'utilisation de la tablette pour les réseaux sociaux est toujours gâchée par l'absence de versions tablette de Facebook ou Twitter. On devra utiliser celles-ci en mode portrait, ce qui est certes un peu moins inconfortable que sur la Galaxy Tab précédente (poids allégé oblige), ou se contenter d'une ergonomie inadaptée. Dommage, car à l'inverse, Google+ bénéficie d'une version tablette très agréable, affichant selon l'orientation les posts sur 2 ou 3 colonnes, idem pour YouTube ou Google Maps, parfaitement adaptés à l'écran. Pour la lecture, on trouvera également mieux, la densité de pixels de l'écran étant trop basse par rapport aux standards actuels sur du 10 pouces (iPad Retina, Asus Transformer Pad Infinity, Nexus 10...)

01f4000006435238-photo-galaxy-tab-3-10-1.jpg


Une tablette 10 pouces est en revanche toute indiquée pour la lecture vidéo, et Samsung a encore fait du sans faute sur ce point : le lecteur intégré prend à peu près tout ce qu'on lui donne, Samsung intègre une application DLNA, et même si l'écran n'est pas parfait pour la lecture comme on a pu le voir plus haut, il sera suffisant pour la vidéo, où on se contentera du 720p dans la plupart des cas.

01f4000006435242-photo-galaxy-tab-3-10-1.jpg


La partie audio bénéficie d'un lecteur toujours aussi performant, là encore compatible avec à peu près tous les formats de fichiers courants, mais si la sortie casque ne nous a pas semblé souffrir de problème particulier, on regrettera que les haut-parleurs soient orientés vers les bords de la tablette. On ne perd pas grand-chose par rapport à un son qui n'avait déjà rien d'exceptionnel, mais la différence est sensible.

01f4000006435240-photo-galaxy-tab-3-10-1.jpg


Comme Samsung nous a habitués depuis le Galaxy S4, la Galaxy Tab 3 10.1 intègre un émetteur infrarouge accompagné de l'application Peel Smart Remote. Celle-ci permet d'utiliser la tablette comme télécommande, mais aussi comme guide des programmes interactif. La première partie est fonctionnelle, mais la seconde, malgré la présence des principaux services TV (Orange, SFR...) souffre d'une localisation très hasardeuse : les programmes qui apparaissent dans les sélections sont aléatoires, parfois en français, parfois en allemand, avec en plus une tendance à faire planter la tablette. Pas une réussite...

Quid des jeux ? Le processeur Intel Atom peut poser problème, puisqu'on constate que certains jeux ne sont pas compatibles avec le SoC : c'est le cas de Real Racing 3 par exemple. D'autres jeux fonctionneront parfaitement, et la partie graphique affiche des performances tout à fait satisfaisantes sur un benchmark comme Epic Citadel, ce qui montre bien qu'elle en a dans le ventre.

01f4000006435248-photo-galaxy-tab-3-10-1.jpg


En revanche, le récent Riptide GP 2 affiche de grosses saccades que l'on ne rencontre pas sur des appareils ARM : il tourne à la perfection sur un Galaxy S III dont le GPU a pourtant plus d'un an, et qui affiche une définition quasi similaire (1280x720 pixels).

Photos et vidéos


La Galaxy Tab 3 10.1, comme la version précédente d'ailleurs, intègre un appareil photo 3,2 mégapixels, capable de capturer des vidéos 720p. Rien de renversant sur le papier, mais qu'en est-il en pratique ?

Eh bien ça n'est pas aussi mauvais qu'on pourrait le penser : les images manquent clairement de détails, mais on a vu pire sur d'autres tablettes, et on est loin par exemple de la catastrophe de la Galaxy Tab 2 7.0 ou de tablettes bas de gamme comme la Haier Pad 712.

0258000006437050-photo-samsung-galaxy-tab-3-10-1-photo-exterieur.jpg

012c000006437052-photo-samsung-galaxy-tab-3-10-1-photo-exterieur-detail-1.jpg
012c000006437054-photo-samsung-galaxy-tab-3-10-1-photo-exterieur-detail-2.jpg


On notera tout de même des couleurs assez fades sur nos images. En définitive, l'APN servira uniquement pour dépanner, d'autant plus que photographier avec une tablette 10 pouces en mode paysage n'est pas très discret. Reste que le capteur s'en tire plutôt bien étant données ses ambitions limitées.

0258000006437056-photo-samsung-galaxy-tab-3-10-1-photo-scene.jpg

012c000006437058-photo-samsung-galaxy-tab-3-10-1-photo-scene-detail-1.jpg
012c000006437060-photo-samsung-galaxy-tab-3-10-1-photo-scene-detail-2.jpg


Les vidéos 720p n'ont rien d'exceptionnel non plus : l'image est fluide, mais assez bruitée. Et là encore, les couleurs ne feront pas ressortir vos proches sous leur meilleur jour.



Performances


Afin d'évaluer les performances de la Galaxy Tab 3 10.1, nous l'avons soumis à une série de benchmarks. Ceux-ci sont réalisés avec les dernières mises à jour disponibles au moment du test (en l'occurrence Android 4.2.2). Certains tests ne sont disponibles que sous Android, d'où l'absence de certaines tablettes. Nous rappelons que ces tests synthétiques ont pour but de mesurer les performances des composants, et rien de plus.

Geekbench 2


Geekbench réalise une série d'opérations sur le processeur et la mémoire vive, et en tire plusieurs scores dont un score global que nous reproduisons dans ce test.

benchmark : 274-3198

Deux constats sous Geekbench : le processeur Intel Atom de la tablette fait nettement mieux que le SoC ARM double cœur de la version précédente... Mais nettement moins bien que l'Exynos Quad qui équipe la Galaxy Note 8.0, qui dépasse même l'iPad de 4e génération sur ce test.

SunSpider


SunSpider est le benchmark des auteurs du moteur de rendu Webkit. Le test consiste en une série d'opérations Javascript, et renvoie la durée totale nécessaire à leur exécution en millisecondes. Le plus petit résultat est donc le meilleur.

benchmark : 274-3188

À l'exception de l'iPad de 4e génération et de la VivoTab RT, la Galaxy Tab 3 10.1 surclasse ici toutes les autres tablettes testées.

GFX Bench 2.5


GFX Bench (ex GL Benchmark) propose un certain nombre de tests mesurant les performances du GPU, dont la scène Egypt HD de la version 2.5 que nous utilisons ici en mode offscreen afin de ne pas tenir compte des définitions d'écran différentes.

benchmark : 274-3192

Pas de doute, la partie graphique de la Galaxy Tab 3 10.1 figure parmi les plus performantes, même si elle n'atteint tout de même pas les scores de la Nexus 10 et de l'iPad de 4e génération. Elle égale en revanche l'iPad 3.

Autonomie vidéo


Afin d'évaluer l'autonomie de la Galaxy Tab 3 10.1 en vidéo, nous lisons un film 720p en boucle, jusqu'à extinction de la tablette. L'écran est configuré en luminosité maximale, le son à 50%. Le Wi-Fi est activé et le Bluetooth désactivé.

benchmark : 274-3196

Pas de surprise : l'autonomie de la tablette 10 pouces de Samsung est semblable à celle du Galaxy Note 8.0, c'est à dire un cran en dessous de ce qu'on aurait pu espérer du constructeur, dont les smartphones haut de gamme sont généralement sans comparaison sur ce point. Pour un usage courant, la tablette tient tout de même bien la route et résiste une bonne dizaine d'heures.

Conclusion


00fa000006014232-photo-galaxy-tab-3-10-1.jpg
Après un Galaxy Note 8.0 très séduisant, on attendait beaucoup de cette nouvelle Galaxy Tab 10.1, mais une fois de plus, Samsung semble peu intéressé par le haut de gamme et livre une tablette certes en net progrès par rapport à la génération précédente, mais qui reste bizarrement en dessous de la Nexus 10 que Samsung avait fabriquée pour le compte de Google.

Pour autant, la Galaxy Tab 3 10.1, malgré son écran à la définition décevante et sa finition assez basique, a des qualités : elle est légère, fine et suffisamment fluide et performante pour être confortable. Le choix d'un processeur Intel pourra générer quelques incompatibilités dans les applications du Play Store, mais dans l'ensemble, les performances du SoC, notamment pour les jeux, s'avèrent assez satisfaisantes si on n'en attend pas trop. En outre, on appréciera, comme d'habitude chez Samsung, l'excellente prise en charge multimédia et notamment vidéo.

Au final c'est surtout le bon rapport qualité-prix de la tablette qui séduira : sous la barre des 400 euros, l'offre est assez cohérente, d'autant plus que Samsung propose comme souvent une ODR de lancement qui fait encore tomber son prix. Les plus exigeants iront donc plutôt voir du côté de l'iPad Retina ou de la Nexus 10, mais pour qui recherche une bonne tablette 10 pouces sans se ruiner, la Galaxy Tab 3 10.1 fera l'affaire.

Samsung galaxy tab 2 : trouvez le prix le plus bas pour ce modèle sur notre comparateur de prix !

Samsung Galaxy Tab 3 10.1

Les plus
+ Légereté/finesse
+ Bon rapport qualité/prix
+ Compatibilité vidéo infaillible
Les moins
- Définition de l'écran insuffisante
- APN moyen
- Pas de mode multi-fenêtres
Finition
Ergonomie
Web
Multimédia
Autonomie
3


Modifié le 17/09/2018 à 10h52
scroll top