Un ancien employé de Samsung avoue avoir divulgué des infos sur l'iPad avant l'heure

16 septembre 2011 à 10h01
0
00FA000004156958-photo-ipad-2.jpg
L'affaire n'a rien à voir avec la bataille juridique que se mènent actuellement Apple et Samsung, mais elle ne risque pas de redonner à la firme de Cupertino la confiance perdue envers son homologue sud-coréen : lors d'un procès intenté par le gouvernement américain contre un cabinet d'analyses et de conseils, un ancien employé de Samsung a avoué avoir divulgué des informations sur les composants de l'iPad avant sa sortie.

Lancée en décembre 2010, la procédure judiciaire poursuit plusieurs analystes pour délit d'initié : parmi eux, James Fleishman, un dirigeant de Global Search. Ce dernier est accusé de fraude électronique et de complot : bien loin des études de marché traditionnelles, il aurait glané des informations confidentielles auprès d'employés de différentes entreprises technologiques pour ensuite les revendre à des clients adeptes de la bourse. Parmi ces informations se trouvaient des données sur certains produits Apple, dont l'iPad, connu à l'époque sous le nom de projet K48.

C'est là que Suk Hwang-Joo, ancien employé de Samsung, entre en jeu : appelé à témoigner mercredi dernier, cet ancien gestionnaire de la firme sud-coréenne à avoué avoir donné des informations concernant les composants du premier iPad à James Fleishman à l'occasion d'un déjeuner en 2009. Ces divulgations concernaient, entre autre, l'écran de la tablette. Rappelons que Samsung, malgré ses différends avec Apple, est un fournisseur de longue date de l'entreprise à la pomme.

Peu de temps après, Samsung a perdu un contrat d'approvisionnement avec Apple : Suk Hwang-Joo a expliqué que, selon lui, quelqu'un aurait pu espionner le déjeuner et que ce dernier pourrait être la cause de la fin du contrat. Samsung l'a ensuite licencié en juin 2009.

Une information qui risque de nuire à Global Search, mais qui pourrait également renforcer un peu plus le dossier d'Apple contre Samsung, qui pourrait décider de se passer de la firme comme fournisseur. Aucun commentaire n'a pour le moment été fait par l'une ou l'autre des entreprises.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
scroll top