🔴 Soldes : jusqu'à - 70% sur le high-tech 🔴 Soldes d'hiver : jusqu'à - 70% sur le high-tech

Une jeune pousse veut mettre en orbite un satellite relais pour communiquer de la Terre à la Lune

17 juin 2020 à 10h06
5
Terre Orbite Basse LEO © NASA

Le satellite pourrait faciliter le retour de la NASA sur la Lune, prévu pour 2024.

En quelques mots :

  • De la Terre à la Lune. CommStar Space Communications, jeune pousse de l’industrie spatiale, a pour ambition d’installer un satellite relais, « CommStar-1 », entre la Terre et la Lune. Ce dernier permettrait de transmettre plus facilement des données vers et depuis notre satellite, dans le cadre de futures missions sur place.

  • En orbite dès 2023. Couvrir la distance entre la Terre et la Lune requiert aujourd’hui du matériel de transmission lourd, encombrant et coûteux. L’initiative de CommStar permettrait donc aux missions envoyées sur la Lune de « voyager léger ». Il servirait à la fois pour les radiocommunications et les télécommunications optiques. La jeune pousse a passé commande à Thales Alenia Space pour la conception du satellite, qu’elle prévoit de mettre en orbite en 2023. Il s’agirait du premier appareil d’une future flotte de satellites dédiés aux communications.

  • Les ambitions lunaires de la NASA. Sous l’administration Trump, la NASA a réorienté ses ambitions vers la Lune, avec l’objectif d’y envoyer des astronautes dès 2024, dans le cadre du programme Artemis. L’actuel administrateur de la NASA, Jim Bridenstine, souhaite notamment développer les partenariats avec des entreprises privées pour y parvenir. Ainsi, plutôt que de construire elle-même l’appareil qui permettra d’alunir en 2024, l'agence spatiale américaine a lancé un appel d’offres en précisant les caractéristiques techniques attendues. Trois entreprises, dont SpaceX, sont actuellement en lice pour en assurer le design et la construction. CommStar pourrait elle aussi constituer un futur partenaire potentiel pour l’agence, susceptible de servir ses ambitions lunaires.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
ebottlaender
Ils ne travaillent pas avec Thales, ils ont purement et simplement passé commande du satellite chez eux.
PPano
La plus grande innovation de l’espace sera sans doute dans les prochaines décennies un camion poubelle… ont envoi… ont envoi… Mais ont ne ramasse jamais, à un moment donné ça va devenir compliqué si ce ne l’est pas déjà…
trollkien
Ca serai bien qu’un miliardaire phylanthrope crée des fusées poubelles pour recupérer les déchets non recyclables (genre les crottes des centrales nucléaires, et autres produits nocifs) qui n’auraients pour but que d’aller se faire vaporiser à la surface du soleil.
Fulmlmetal
Si on veut s’installer durablement su rla lune il va effectivement falloir penser à y installer un réseau de comm pour couvrir tout le globe, surtout la face caché, afin de permettre aux vaisseaux passant derrière la lune de continuer à communiquer.<br /> Je serais cependant surpris que la NASA n’ait pas pensé à cela
julla0
Imagine ce qui se passe si ta fusée poubelle pète au lancement ou à proximité de la planète…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Qu'est-ce que la SafetyCase d'Orange, cette énorme valise de 70 kg qui assure une connexion d'urgence par satellite ?
Cette tablette graphique est de retour à son prix le plus bas pendant les soldes (moins de 95€)
Lara Croft bientôt de retour dans une série Tomb Raider !
Samsung dévoile le premier écran plat Mini-LED pour joueurs, et il ne fait pas les choses à moitié
Profitez dès maintenant de ce kit RAM Corsair à son prix le plus pendant les soldes d'hiver !
Epic fail : un voleur se prend en selfie avec un iPhone fraîchement dérobé… et se fait arrêter
Vous avez vu ? L'app Google se fait une beauté sur Android !
Surveillance : comment ces vêtements peuvent vous invisibiliser aux yeux de la reconnaissance faciale
Faites vos valises ! Des hôtels e-sport en Chine s'équipent en GeForce RTX 4090
Sous la pression d’avocats humains, l'intelligence artificielle ne pourra finalement pas plaider
Haut de page