Mediatek : des smartphones redémarrent avec un simple SMS

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
17 juin 2014 à 18h08
0
Un bug inquiétant, ou amusant, c'est selon, a été découvert sur certains smartphones intégrant une puce Mediatek. Il est possible de le faire redémarrer, en envoyant un simple SMS ! Touchant notamment les smartphones Wiko, mais aussi Alcatel OneTouch, nous avons vérifié le bug en vidéo.

Pour « réussir » cette opération, il suffit d'envoyer au destinataire un SMS dont le seul texte est le signe =, en utilisant le client SMS par défaut du terminal. Révélé par le blog Korben,le bug est visiblement actif sur des smartphones tels que les Wiko Darkfull, Cink Five, Darkmoon, ou Cink Peax 2.

De notre côté, nous l'avons vérifié avec un Alcatel One Touch Pop C5 (voir vidéo ci-dessous), le problème n'est donc pas réservé à la marque marseillaise, mais visiblement à un certain nombre de smartphones intégrant une puce Mediatek.



Wiko s'est fendu d'une réaction sur Twitter, réfutant le fait qu'il s'agit d'une faille de sécurité, et incitant les utilisateurs de smartphones vulnérables au bug d'utiliser une application SMS tierce, en attendant une mise à jour corrective.

01F4000007440483-photo-bug-mediatek-wiko.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top