Nokia dévoile le Asha 501 à 109 euros et sa nouvelle "plateforme" Asha

09 mai 2013 à 12h34
0
La gamme de terminaux à bas prix Asha de Nokia s'enrichit cette semaine d'une nouvelle référence, le Asha 501, attendu au prix public de 109 euros. Dans le même temps, Nokia précise ses ambitions quant à l'environnement logiciel du même nom, qui revient ici dans une nouvelle version et s'ouvre à de nombreuses applications tierces.

L'héritage S40 a désormais trouvé son héritier, incarné par Asha, le système d'exploitation développé par Nokia qui anime les smartphones du même nom. Désireux d'en faire une véritable « plateforme », le constructeur finlandais a annoncé jeudi la mise à disposition d'un kit de développement dédié aux éditeurs d'applications, plusieurs partenariats d'envergure, et le lancement prochain d'un nouveau terminal, le Asha 501, qui sera disponible en France dans le courant de l'été au prix public conseillé de 109 euros.

0168000005959766-photo-nokia-asha-801.jpg

Asha 501 : le pont entre feature phone et smartphone ?

Avec le 501, Nokia confirme son intention de faire le pont entre téléphone traditionnel, doté de fonctionnalités limitées, et smartphone, au sens de véritable terminal « intelligent ». Le nouveau venu s'articule autour d'un écran tactile 3 pouces affichant 320 x 240 pixels, accompagné d'un unique bouton de retour. Compatible GSM / Edge (mais pas 3G), il embarque 128 Mo de mémoire vive, 4 Go dédiés au stockage sous la forme d'une carte microSD, ainsi qu'un capteur photo de 3,2 mégapixels. Il dispose également du WiFi (802.11g), du Bluetooth 3.0, et d'un tuner FM.

Le Asha 501 dispose par ailleurs d'une batterie 1200 mAh, qui porte son poids à 98 grammes (pour 12,1 mm d'épaisseur). A ce niveau, Nokia avance une autonomie qui se monterait à 48 jours en veille, 17 heures en conversation et 56 heures en lecture de musique. Décliné en de nombreux coloris, il adopte des lignes qui rappellent celles de la gamme Lumia, qui constitue désormais la nouvelle identité visuelle des téléphones Nokia. Le finlandais indique qu'il sera disponible auprès d'environ 60 opérateurs et distributeurs dans plus de 90 pays à travers le monde. Une version double SIM devrait suivre dans le courant de l'année.

05959768-photo-nokia-asha-801.jpg

Un nouveau système Asha et des accords éditeurs / opérateurs

Côté logiciel, le 501 embarque la dernière version du système d'exploitation élaboré par Nokia, lui aussi baptisé Asha, qui incarne donc la relève de feu l'environnement S40 et motorisera désormais toute l'offre entrée de gamme du constructeur. Étayé par les actifs issus du rachat de Smarterphone, Asha doit selon Nokia incarner la parfaite réponse aux attentes des marchés émergents et du segment des téléphones intelligents à moins de 100 dollars, sur lequel portera une partie de la croissance du marché.

Le système repose sur une interface à base d'icônes représentant les différentes applications installées, à laquelle se greffe un flux d'activité personnel similaire, sur le principe, à ce que proposent des environnements comme Blackberry 10 (avec son hub) ou Windows Phone. Il embarque son propre client mail, ainsi que le navigateur maison, Nokia Xpress, qui sait compresser les contenus Web avant de les délivrer au terminal, de façon à minimiser la consommation de données.

Sa grande force proviendra surtout, selon Nokia, de l'ouverture à des applications tierces, déjà accessibles via le Store embarqué. L'intéressé évoque des grands noms du Web comme Facebook, Twitter, Foursquare, Whatsapp ou eBuddy pour ce qui est des réseaux sociaux et de la messagerie, des jeux signés EA ou Gameloft, ainsi que des applications média comme CNN, ESPN et The Weather Channel.

01CC000005959764-photo-nokia-asha-801.jpg

Nokia accompagne ce lancement d'un nouveau kit de développement (SDK) permettant de réaliser des applications Web dédiées à Asha, avec la promesse que celles-ci fonctionneront sans adaptation particulière sur tous les terminaux de la gamme. Les développements se feront, comme à l'époque de S40, en Java. Ce SDK s'enrichira par ailleurs prochainement d'un module permettant l'achat de contenus directement au sein d'une application, et ouvrira également l'accès à une place de marché publicitaire (Ad Exchange), de façon à ce que les éditeurs puissent monétiser leurs productions.

Avec cette double offensive, constituée d'une part de terminaux robustes, autonomes et à bas prix, ainsi que d'un environnement logiciel complet ouvert aux applications, Nokia se fait fort de vendre 100 millions de terminaux Asha dans les prochaines années.


Nokia présente son Asha 501 en français

Afin de faciliter la pénétration de sa nouvelle gamme sur les marchés émergents, Nokia annonce par ailleurs avoir passé des accords avec quelques opérateurs comme Airtel, présent en Afrique et en Inde, chez qui l'achat d'un Asha 501 donnera droit à un accès data gratuit à Facebook pendant un laps de temps limité. En France, l'achat du téléphone donnera droit au téléchargement gratuit de quatre jeux EA. Nokia promet enfin que son application de navigation / cartographie sera portée vers Asha dans le courant du troisième trimestre.

Sans compromettre ses efforts sur le haut de gamme, où sévissent ses smartphones Lumia sous Windows Phone, Nokia voit donc en Asha la possibilité de reconquérir l'entrée de gamme de la téléphonie mobile, où les marges sont limitées mais où les volumes de vente sont, au niveau mondial, extrêmement importants. De quoi, peut-être, retrouver la place de numéro un mondial du mobile, désormais détenue par Samsung.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
Freebox Pop : la fibre, l'expérience TV et le répéteur Wi-Fi à l'honneur de la campagne d'affichage de la box
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top