Entrée en Bourse record pour Rivian, qui vaut désormais plus que GM et Ford

15 novembre 2021 à 18h07
7
rivian.jpg © Rivian
© Rivian

Wall Street croit fermement en un futur tout électrique. Preuve en est, l'introduction en Bourse de Rivian Automotive sur le Nasdaq a été fracassante. 

L’opération pourrait se classer parmi les 10 plus grandes entrées en Bourse de tous les temps aux États-Unis. Avec une valorisation boursière de 106 milliards de dollars, Rivian se positionne au même niveau que Ford et General Motors.

Une entrée en Bourse record

Rivian a encore tout à prouver. Pourtant, la société américaine vient de réaliser la plus grande entrée en Bourse depuis 2014 en plus d'être très certainement l’une des premières entreprises n’atteignant pas le million de dollars de revenus à dépasser la barre des 100 milliards de dollars de valorisation boursière. Sur ses 106 milliards de capitalisation, 5 milliards proviennent d’Amazon, son principal investisseur avec qui elle a noué un partenariat stratégique. 

L’entreprise américaine ne prévoyait d’offrir que 135 millions d’actions vendues au prix de 78 dollars lors de son entrée sur le Nasdaq, mais son action est désormais cotée à 142,68 dollars au moment où nous écrivons ces lignes. Cette sollicitation démesurée permet à Rivian de dépasser des géants du secteur de l’automobile, dont General Motors (85 milliards de dollars) et Ford (77 milliards de dollars) en n’ayant, pour l’heure, livré que quelques véhicules électriques.

Une entreprise qui a encore tout à prouver

Cette entrée en Bourse fracassante est une nouvelle preuve de l’appétit vorace des investisseurs pour toutes les entreprises qui se positionnent sur le marché des voitures électriques . Ce début impressionnant pourrait néanmoins permettre à la jeune entreprise de se positionner comme un véritable ponte d’un marché qui ne demande qu’à se développer, bien que les géants de l’automobile ont tous engagé une transition vers l'électrique qui ne sera cependant pas instantanée.

Rivian a en effet une longueur d’avance sur plusieurs grands noms de l’industrie. Elle a devancé General Motors, Ford et même Tesla sur le marché du pick-up électrique avec son R1T , dont 1 000 exemplaires devraient être livrés d’ici la fin de l’année. En parallèle, la start-up conçoit les fourgonnettes électriques qui permettront à Amazon d’intensifier ses efforts vers la neutralité carbone pour l’ensemble des livraisons. 100 000 camions de livraison devraient être sur les routes d’ici 2030.

Source : Chargedevs

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
7
sandalfo
C’est ridicule, ils ne vendent rien, Ford et GM vendent des millions de véhicules. Vous avez dit bulle spéculative ?
PsykotropyK
C’est surtout une nouvelle preuve de la perversité des politiques monétaires des grandes économies.<br /> Les taux d’intérêts sont au ras des paquerettes, l’endettement est accessible, l’argent coule à flot et finit dans les actions qui sont les seules à amener de la performance.<br /> De plus, il vaut mieux parier sur une promesse de grandeur (Rivian) que sur une relative quiétude (Ford). Dans le premier cas, si tu te plante, tu t’en fou c’est pas ton argent, au pire tu te mets en faillite, et par contre tu devient richissime si ça fonctionne. Dans le deuxième cas, tu prend peu de risque (encore que… le passé de Ford c’est pas trop ça depuis 2008) mais tu va sans doute rien gagner non plus même si ça fonctionne.<br /> Bref, gare à la chute.
PsykotropyK
Je suis convaincu que la valorisation de Rivian c’est du grand n’importe quoi, mais quand la valorisation d’une entreprise dépend de sa situation actuelle, c’est mauvais signe : cela signifie qu’on n’attend plus qu’elle grandisse.<br /> Pour le dire autrement, il est normal que Ford / GM soient valorisé sur leur résultats actuel (on n’attend pas de révolution de leur PDM) et pour Rivian, il est normal que la valorisation soit basé sur une attente.
toast
Et ? Si les marchés se sont plantés, il se feront une joie de corriger dans la joie et l’allégresse.
cpicchio
Quand le marché sera stabilisé (dans 5 ans ?), la correction sera terrible et tous les constructeurs non rentables seront balayés.
komawok
Sachant que Ford lui-même possède 14,4% des actions avant mise en bourse faut pas s’en faire pour eux, tout les bénéfices des millions de véhicules vendus ne sont pas forcément traduits en dividendes et permettent aussi de bouffer à d’autres râteliers à travers l’investissement.
Vanilla
Ford a payé presque 1 milliard ses 12% de rivian (via des bonds convertibles en juin dernier en actions)<br /> Amazon a injecté 5 milliards de dollars dans rivian et va recevoir 100000 véhicules d’ici à 2030 quil va bien entendu payer au prix du marché.<br /> Il faut être fou pour croire que rivian est une bulle avec de tels soutiens, même si l’entreprise a doublé de valeur depuis son IPO.<br /> Pour rappel, depuis le dernier SPLIT 1/5 de tesla, TSLA a été multipliée par 10 en valeur. et certains estime la fair value actuelle de tesla a 1400 usd. (En se basant uniquement sur les bénéfices tesla de 2025 attendus.)<br /> Pour rivian, il est encore impossible de réellement savoir combien de bénéfice ils pourraient avoir en 2025, mais une chose est quasi certaine: l’entreprise sera toujours là, notamment grâce à ses partenaires stratégiques.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Vous pouvez suivre en temps réel les commandes passées à l'occasion du Black Friday sur cette carte du monde
Qui veut prendre la place de Stéphane Richard (et son salaire annuel de 1,6 million) ?
Pour mieux lutter face aux plateformes streaming, Canal+ veut séparer sa section films et séries du sport
Black Friday : malgré une chute des recherches, les Français toujours aussi friands de bonnes affaires
La répression des fraudes souhaite que Wish devienne invisible
Stéphane Richard échappe à la prison, le P.-D.G. d'Orange écope d'un sursis et d'une petite amende
Le football serait le sport le plus piraté en streaming selon cette étude, voici ce qu'on sait
Free ne veut pas de la fusion TF1-M6 et met en doute la compétence des autorités françaises pour décider de sa légalité
Amazon refuse les cartes Visa britanniques à cause de frais bancaires trop élevés : demain en France ?
Rémunération des droits voisins : Google et l'AFP ont trouvé un accord
Haut de page