La Grande-Bretagne passe en revue les liens entre BT et les routeurs Huawei

12 octobre 2012 à 11h00
0
Outre-Manche, un organisme chargé de la sécurité des réseaux d'information a décidé de surveiller de près les liens tissés entre l'opérateur BT et l'équipementier chinois Huawei. The Intelligence and Security Committee cherche ainsi à savoir si la présence de routeurs chinois peut nuire aux infrastructures réseau nationales.

00FA000005455185-photo-huawei.jpg
Depuis 2005, Huawei est un fournisseur de l'opérateur BT en Grande-Bretagne. Après avoir obtenu des contrats destinés à l'équipement du réseau haut débit cuivre de l'opérateur, Huawei s'est attelé à doter son réseau de fibre optique. Ses équipements ont également été utilisés pour construire le réseau 4G en cours de lancement à la fin de ce mois-ci d'Everything Everywhere, la co-entreprise montée par Orange et Deutsche Telekom.

BT et Huawei ont donc tissé des liens commerciaux depuis plusieurs années. Selon le Guardian, l'Intelligence and Security Committee a décidé de mener une enquête sur ces partenariats. Son président, Sir Malcolm Rifkind a également précisé que l'institution : « examinait la présence de Huawei à l'égard de notre infrastructure nationale critique pour savoir nous devrions nous en inquiéter. Nous étudions la relation qui s'est établie entre Huawei et British Telecom et les implications pour le Royaume-Uni ». Le responsable ajoute qu'il s'attachera à savoir si des incidents concernant Huawei ont été relevés ces dernières années.

De son côté, l'équipementier chinois a tenu à préciser qu'il opérait sur le marché britannique depuis 2001 sous contrôle des autorités compétentes. Un porte-parole a même expliqué que la société serait totalement disponible pour évoquer la question devant le comité.

Alors que les Etats-Unis ont accentué leur pression sur certains équipementiers réseau chinois, Huawei a d'ores et déjà rappelé que le marché britannique restait stratégique pour lui. Si ce comité d'experts entend certes dénouer les intrications entre l'opérateur BT et Huawei, la firme chinoise a déjà indiqué qu'elle investira 1 milliard de dollars en Grande-Bretagne puis un autre milliard dans les cinq prochaines années. Le groupe emploie déjà 800 personnes sur le territoire britannique et prévoit d'étendre ses effectifs à 1 500 d'ici 2017. Ce nouvel accord devrait ainsi permettre à l'équipementier de proposer plus facilement ses produits aux opérateurs Télécoms du pays.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top