Test TP-Link Deco X90 : le Wi-Fi 6 mesh efficace, performant, mais onéreux

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
30 juin 2021 à 16h30
4
TP-Link Deco X90 © TP-Link
© TP-Link

Il y a maintenant un an, nous testions la solution milieu de gamme Wi-Fi mesh (maillé) signée TP-Link. Les Deco X60 avaient alors su nous convaincre et, aujourd’hui, nous évoluons logiquement vers les Deco X90, le modèle haut de gamme. Plus réactif et doté de meilleurs débits, ce kit plus « musclé » sera-t-il en mesure justifier le surcoût demandé par son fabricant ?

TP-Link Deco X90
  • Mise en place simplissime
  • Tri-bande et backhaul solide
  • Interface smartphone réussie
  • Richesse d'HomeShield Pro
  • Débits et couverture Wi-Fi
  • Port 2,5 GbE sur chaque borne
  • Tarif particulièrement élevé
  • ... surcoût d'HomeShield Pro
  • Deux RJ45 et zéro USB
  • Interface Web trop limitée

Depuis déjà plusieurs mois, les solutions Wi-Fi mesh ont clairement le vent en poupe. Après des produits Asus ou Netgear, nous revenons aujourd’hui à nos premières amours avec l’évolution du Deco X qui se compose maintenant de trois produits aux objectifs bien distincts : les X20 et ses petites bornes peu coûteuses, les Deco X60 pour monter en puissance et les X90 pour atteindre le fin du fin du Wi-Fi maillé et sa promesse de débits atteignant 6 600 Mbps… une promesse qui s’accompagne en revanche d’une réduction à deux bornes pour l'unique pack disponible.

TP-Link Deco X90 © Nerces
Deux bornes de 21 centimètres de haut pour diffuser le Wi-Fi dans toute la maison © Nerces

Fiche technique du TP-Link Deco X90 Wi-Fi Mesh

Il est toutefois bon de noter que cette réduction à « seulement » deux bornes n’est pas forcément un problème. TP-Link souligne effectivement qu’avec ses deux bornes, le Deco X90 est en mesure de couvrir une surface de près de 560 mètres carrés : c’est davantage qu’un Deco X60 avec deux bornes (450 m²), mais sensiblement moins que le même Deco X60 doté d’une troisième borne (650 m²). Il s’agit donc d’un entre-deux qui nous semble acceptable.

Le TP-Link Deco X90 Wi-Fi Mesh, c’est :

  • Processeur : Quadruple-cœur @ 1,5 GHz
  • Norme : Wi-Fi 6 AX
  • Wi-Fi mesh : Oui
  • Nombre de modules : Deux bornes livrées de base
  • Bi/Tri-bande : Tri-bande (2,4 GHz, 5 GHz-1 et 5 GHz-2)
  • Ports Ethernet : 1x 2,5 GbE, 1x 1 GbE par borne (WAN / LAN)
  • Autre connectique : Non
  • Dimensions : 130 x 123 x 210 millimètres par borne
  • Poids : 730 grammes par borne
  • Alimentation : Externe
  • Ventilation : Non
  • Garantie : 2 ans
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 599,99 euros

Peut-être avez-vous en mémoire le test des Deco X60 ? Il saute aux yeux que le modèle X90 signe une montée en gamme assez franche. Les bornes sont sensiblement plus grosses, plus lourdes aussi et équipées d’un processeur quatre cœurs plus costaud à même de soutenir un débit plus élevé touchant bien davantage d’équipements. Hélas, sans surprise, le tarif aussi s’en ressent, nettement en hausse même par rapport au pack trois bornes X60 qui était officiellement proposé à 469,99 euros.

De manière claire et didactique, TP-Link détaille les avantages d'une solution Wi-Fi mesh © TP-Link

Deux cylindres élégants, mais relativement hauts

Compte tenu du volume relativement important de chaque borne, les Deco X90 sont livrés dans une boîte assez imposante. À l’intérieur, on retrouve les deux bornes, cela va sans dire, mais aussi deux petites briques d’alimentation, un guide d’installation rapide et un câble Ethernet RJ45. Forcément, on s’interroge un peu : un seul câble alors qu’il y a deux bornes ? TP-Link est effectivement un rien pingre pour le coup. Reste que les deux bornes – le plus important – trônent bien protégées dans leur carton. Elles sont de bonne taille, surtout en hauteur avec 21 centimètres, mais gardent une certaine élégance.

TP-Link ne propose guère de variations puisque comme les Deco X60, les nouvelles bornes sont uniformément blanches. Légèrement évasées sur le dessus, les Deco X90 perdent en revanche ce côté un peu « boîte de conserve » qui caractérisait les Deco X60. Le style est ici plus travaillé avec de légers effets dans les formes, venant notamment dessiner une espèce de « ruban » pour encadrer l’unique LED de chaque borne. Cette dernière matérialise le bon fonctionnement de la borne et son activité actuelle : en vert, elle est connectée et tout va bien, en jaune elle s’initialise, en rouge elle rencontre un problème.

TP-Link Deco X90 © Nerces
Deux toutes petites mentions viennent « casser » la robe blanche immaculée des Deco X90 © Nerces

Silence de fonctionnement et connectivité limitée

En analysant plus en détail chaque borne, on remarque une connectivité assez sommaire. À l’arrière, on repère effectivement deux prises RJ45 : une est à la norme 1 GbE quand la seconde est en 2,5 GbE, sachant que l’une et l’autre sont capables de fonctionner en WAN / LAN, la détection se faisant automatiquement. Pratique.

Deux ports RJ45, c’est tout de même un peu léger quand on pense que les Asus ZenWiFi AX XT8 ou les Netgear Orbi RBK752 en proposent quatre : c’est autrement plus pratique pour mettre en place un réseau mêlant Wi-Fi et lien filaire. Ce n’est toutefois pas la seule limitation côté connectique.

En effet, sous la borne on retrouve logiquement la prise d’alimentation… mais c’est tout. Rien d’autre à signaler et il n’est par exemple pas question de proposer le moindre port USB comme cela peut se faire chez certains concurrents. Notons aussi le volume et la forme un peu encombrante de la brique d’alimentation qui ne se glissera pas nécessairement dans n’importe quel recoin. À quelque chose malheur est bon dirons-nous, car cette externalisation de l’alimentation autorise TP-Link à éviter tout système de ventilation au sein de ses bornes qui restent donc, et en toutes circonstances, parfaitement silencieuses.

TP-Link Deco X90 © Nerces
Chaque borne dispose de deux ports RJ45 : 1x 1 GbE et 1x 2,5 GbE © Nerces

Une mise en place simplissime

Comment avec tous les autres produits Wi-Fi mesh que nous avons eu l’occasion de tester sur Clubic, la question de la configuration est un élément essentiel. Ici, aucune surprise par rapport au Deco X60, il s’agit toujours de se reposer sur l’application smartphone « Deco » qui, d’ailleurs, est commune à tous les produits de la marque.

Une fois que les bornes sont branchées et que l’application est téléchargée et installée sur le téléphone, la mise en place peut débuter… Elle ne durera guère plus de quelques minutes. On associe une première borne en suivant les instructions – en français – et en avançant – étape par étape – sur l’application. Rien de bien compliqué.

Ensuite, TP-Link évoque la nécessité de réaliser à nouveau la même procédure pour associer la seconde borne et précise que cela sera à refaire, plus tard, si on souhaite ajouter d’autres bornes sachant que les satellites des X20 et des X60 sont parfaitement compatibles : c’est l’une des forces du Wi-Fi mesh. Dans notre cas, la seconde borne était comme « pré-configurée » car son association au réseau a été encore plus rapide. En quelques minutes, notre Wi-Fi maillé était opérationnel du premier coup et sans qu’il n'ait été nécessaire de recourir à l’aide en ligne. Un bon point qui souligne les progrès réalisés dans le monde du réseau domestique.

TP-Link Deco X90 © Nerces
Sous chaque borne, une prise d'alimentation et un petit bouton de réinitialisation © Nerces

Interface à gérer surtout au smartphone

Au premier lancement post-configuration, l’application Deco vérifie systématiquement que le micrologiciel est à jour. Elle le vérifiera en réalité à chaque lancement afin de ne pas perdre de vue d’éventuelles mises à jour critiques. À partir de là, l’application devient en quelque sorte la « centrale de commande » du réseau. Elle n’est bien sûr pas indispensable à son bon fonctionnement, mais pour résoudre le moindre problème, pour simplement vérifier quelque chose ou pour accéder aux divers réglages, c’est vers elle qu’il faut se tourner : TP-Link a bien mis en œuvre une interface Web, mais les options y sont limitées.

TP-Link Deco X90 © Nerces
TP-Link Deco X90 © Nerces

L'interface Web est propre, mais tellement pauvre en fonctionnalités et exclusivement en anglais © Nerces

On peut vérifier l’état du réseau ou les clients actuellement connectés. Il est également possible de mettre à jour le micrologiciel, consulter les logs ou demander un redémarrage, mais pour le reste, il vaut mieux garder l’application smartphone installée. Celle-ci ajoute effectivement pas mal d’options de gestion du réseau. Il est par exemple beaucoup plus simple de modifier jusqu’au mode de fonctionnement des bornes du Deco X90 : au choix comme un routeur Wi-Fi (le mode conseillé) ou comme un simple point d’accès. Dans ce second cas, on ne profite plus des avantages du mesh et le Deco X90 vient simplement prolonger un Wi-Fi déjà existant.

TP-Link Deco X90 © Nerces
Installation et configuration sont réellement simplissimes sur Deco X90 © Nerces

Omniprésence – souvent payante – de HomeShield

L’application smartphone donne accès à la liste des clients connectés et offre divers rapports sur les connexions ou alors la consommation de bande passante. Une option bien pratique permet d’accorder une « priorité élevée » aux clients et il est possible, via la partie réglages d’activer un réseau d’invités, de changer le mot de passe, d’activer ou de désactiver les bandes passantes 2,4 GHz / 5 GHz.

On peut également renseigner une liste noire des périphériques sur notre réseau alors que les options avancées apportent pas mal de réglages qui parleront à des usagers plus « experts » tels que IPv4 / IPv6, DHCP, redirection de ports, réservation d'adresses, DDNS, beamforming… Via HomeShield - nous y reviendrons - on peut aussi activer le QoS (Qualité de Service) afin, par exemple, d'assurer une certaine priorité à un ou des appareils sur les autres. L'option est là, mais les contrôles sont limités.

TP-Link Deco X90 © Nerces
Quelques rapports et des outils statistiques relativement limités par défaut © Nerces

Le Wi-Fi mesh a, par nature, une vocation plus familiale : l’idée est de facilement mettre en place un réseau domestique qu’il ne sera pas compliqué « d’administrer » par la suite. De fait, il est logique de retrouver sur l’application smartphone des options de gestion de profils. Hélas, premier regret, ces dernières ne sont pas présentes sur l’interface Web. Via le smartphone, on passe par l'outil HomeShield qui permet de créer jusqu’à 16 profils et leur associer tout ce qui fait le « charme » des limitations d’accès : on pense notamment à la définition de sites interdits, la sélection de filtrages de contenu ainsi que la mise en place d’une heure de coucher ou de limites de temps.

TP-Link Deco X90 © Nerces
Le contrôle parental et la gestion des profils incitent à passer vers HomeShield Pro... © Nerces

Sur le principe, HomeShield en version basique offre déjà de quoi faire, mais comme nombre de ses concurrents, TP-Link souhaite surtout capitaliser sur ces options pour pousser les utilisateurs vers un service d’abonnement. Un peu partout sur l’application smartphone, il y a des incitations à passer à HomeShield Pro et son abonnement à 5,99 € mensuels ou 54,99 € par an. Un outil bien plus complet qui se montre plus libre dans la définition de plages horaires, mais aussi dans la gestion des rapports avec force statistiques de trafic et analyses des URL visitées, du temps passé en ligne. Plus regrettable, c’est aussi et seulement via cet HomeShield Pro que TP-Link annonce être en mesure de nous proposer une protection DDoS du réseau.

TP-Link Deco X90 © Nerces
... lequel est relativement coûteux (5,99€ par mois), mais aussi porteur de nombreux outils très pratiques © Nerces

D’excellents débits, une très bonne couverture

Avant de débuter la partie mesures de performances, il nous faut préciser qu’un réseau Wi-Fi mesh n’a pas nécessairement l'ambition d’offrir les meilleurs débits. Bien sûr, c’est davantage le cas avec un produit comme le Deco X90 que sur le Deco X20 par exemple, mais la volonté première reste encore et toujours d’assurer une couverture maximale.

TP-Link Deco X90 © TP-Link
TP-Link insiste sur la qualité du lien (backhaul) entre ses deux bornes © TP-Link

À ce titre, le Deco X90 dispose déjà d’un avantage certain : tri-bande, il en garde une (1 200 Mbps) pour la liaison entre les deux bornes, cela réduit la bande passante totale, mais pour la bonne cause. Autre avantage, un réseau Wi-Fi maillé assure une transition parfaite entre les bornes lorsque l’on circule dans son habitation avec son smartphone par exemple.

Comme à notre habitude, nous commençons par une petite vérification de la puissance des signaux envoyés par les bornes du Deco X90. Par rapport à nos précédents tests, nous avons été en mesure de grandement améliorer les interférences dans notre local de mesure.

TP-Link Deco X90 © Nerces
La portée du signal est logiquement bien supérieure à celle de la box Free © Nerces

Par rapport à une Freebox, il n’y a clairement pas match tant le module Wi-Fi du Deco X90 est haut dessus du lot. Notons également que nous n’avons rencontré aucune perte de signal, et ce que nous nous connections sur la bande des 2,4 GHz ou celle des 5 GHz.

Dans un second temps, nous testons évidemment les performances pures du réseau Wi-Fi constitué par le Deco X90. Notez que malgré nos récents efforts, notre domicile n’est pas « Wi-Fi compliant » et, du fait d’éléments structurellement gênants, nos débits ne sont jamais mirobolants. Pour ces tests, nous utilisons deux machines en Wi-Fi 6 sur une borne unique.

TP-Link Deco X90 © Nerces
Débits mesurés sur des échanges de fichiers entre deux ordinateurs Wi-Fi 6 © Nerces

À très courte distance (environ 2 mètres), le X90 est le seul à dépasser les 500 Mbps et apporte des gains notables par rapport aux autres solutions mesh testées sur Clubic. Des écarts que l'on retrouve sur les autres tests. Il est ainsi possible de faire une comparaison révélatrice : le Deco X90 est capable d’assurer de meilleurs débits que ses concurrents alors que la distance entre nos machines était supérieure (12 mètres contre 6 mètres).

On notera que la baisse des débits est franche dès lors que l’on double voire triple l’éloignement entre nos machines. En revanche, au-delà de 15 mètres, la baisse est de moins en moins notable, et ce, jusqu'à 25 mètres : nous ne pouvions éloigner davantage nos machines. Enfin, il est bon de souligner qu’en connectant sept appareils simultanément sur des usages exigeants (lecture vidéo FHD), le Deco X90 n’a pas semblé le moins du monde en difficulté. Un excellent point.

TP-Link Deco X90 © TP-Link
© TP-Link

TP-Link Deco X90 Wi-Fi Mesh : l'avis de Clubic

Après avoir testé – et apprécié – le Deco X60, il nous semblait difficile d’être déçus par ce Deco X90 que propose TP-Link. Doté d’une belle finition, le produit est plus puissant, plus performant et plus complet que son petit frère avec toutefois des interrogations qui surviennent rapidement. On pense notamment à la présence de « seulement » deux bornes ou à leurs limitations du côté des ports Ethernet RJ45.

Nous touchons ici aux contradictions de ce Deco X90 qui souffre d’un positionnement tarifaire pour le moins « délicat ». TP-Link en parle comme d’un produit « domestique », mais à plus ou moins 600 euros, la facture paraît salée d’autant que les deux bornes ne permettront pas de couvrir aussi aisément le domicile sur trois niveaux qu’un Deco X60 trois bornes, pourtant sensiblement moins cher. Si vous en avez les moyens, le Deco X90 reste bien sûr un très bon choix… Si vous en avez les moyens donc.

TP-Link Deco X90

8

Au regard des précédentes solutions Deco, le X90 est un modèle bien conçu et performant capable de déployer un Wi-Fi maillé efficace. Hélas, TP-Link le réserve aux plus fortunés tant le tarif grimpe encore par rapport au X60.

Les plus

  • Mise en place simplissime
  • Tri-bande et backhaul solide
  • Interface smartphone réussie
  • Richesse d'HomeShield Pro
  • Débits et couverture Wi-Fi
  • Port 2,5 GbE sur chaque borne

Les moins

  • Tarif particulièrement élevé
  • ... surcoût d'HomeShield Pro
  • Deux RJ45 et zéro USB
  • Interface Web trop limitée
Modifié le 01/07/2021 à 17h43
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
4
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Marre de rayer l'objectif photo de votre smartphone ? Samsung va utiliser le Gorilla Glass DX pour le protéger
Google dévoile accidentellement de nouvelles fonctionnalités de son application photo
OnePlus Nord 2 officiel : le retour musclé du
L'OPPO Watch 2, sous ColorOS, sera annoncée le 27 juillet
Les batteries MagSafe d'Apple peuvent être utilisées pour charger les AirPods
Samsung Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3 : c'est confirmé, la conférence aura lieu le 11 août prochain
Un smartphone Google avec zoom optique x5 ? C'est vers le Pixel 6 XL qu'il faudrait se tourner selon cette dernière rumeur
Samsung Galaxy Z Flip 3 : des specs fuitent sur Geekbench
Samsung Exynos 2200 : une bombe graphique propulsée à l'AMD RDNA2 6 cœurs
Xiaomi remplace Apple au deuxième rang des constructeurs de smartphones
Haut de page