Intel Compute Stick : un PC complet dans une clé !

Par ,
le 22 juillet 2015
 
Voici les configurations utilisées pour évaluer les performances du Compute Stick d'Intel :

  • Intel Compute Stick (BIOS 018),
  • 2 Go Mémoire DDR3-1333,
  • Stockage embarqué 32 Go eMMC

  • NUC 5I5RYH (BIOS 0249),
  • Processeur Intel Core i5 5250U,
  • 4 Go (2x 2 Go) Mémoire DDR3-1600,
  • SSD OCZ Vector 180 480 Go

  • NUC D54250WYKH (BIOS 0038),
  • Processeur Intel Core i5 4250U,
  • 4 Go (2x 2 Go) Mémoire DDR3-1600,
  • SSD OCZ Vector 180 480 Go

  • Asus Maximus VI Impact (BIOS 1603),
  • Processeur Intel Core i5 4430,
  • 8 Go (2x 2 Go) Mémoire DDR3-1600,
  • SSD OCZ Vector 180 480 Go

Vous l'aurez compris, nous opposerons le Compute Stick au NUC d'Intel que nous avons testé tout récemment (voir Intel NUC : la gamme 2015 passe à Broadwell) ainsi qu'à notre configuration de référence en mini-ITX. Nos configurations tournent sous Windows 8.1 x64, sauf pour le Compute Stick qui tourne sur une mouture 32 bits de l'OS. Toutes les machines utilisent les derniers pilotes et BIOS disponibles à la date du test. Sur le Compute Stick, nous utilisons donc les moutures x86 des logiciels, ce qui nous conduit à ne pas faire figurer notre classique Cinebench qui n'est disponible qu'en édition 64 bits.

3DMark FireStrike Default 1080p


08115332-photo-intel-compute-stick-3dmark.jpg

On n'attendait pas de folies de 3DMark qui, d'emblée, donne le ton niveau performances. Bien qu'exécuté en 1080p - qui devient aujourd'hui une résolution courante -, les performances du Compute Stick sont sept fois inférieures à notre NUC à base de Core i5 Haswell. C'est tout de même très faible.

ScienceMark 2.0 x64 - Primordia


08115342-photo-intel-compute-stick-sciencemark.jpg

ScienceMark 2.0 montre les faibles performances du Compute Stick. Le plus lent de nos NUC est près de quatre fois plus rapide à ce test synthétique qui, pour mémoire, dépend bien davantage de la fréquence que du nombre de coeurs x86.

PCMark 7 - Productivité


08115340-photo-intel-compute-stick-pcmark-prod.jpg

Le test de productivité de PCMark 7 confirme nos observations. Le Compute Stick est simplement largué.

PCMark 7 - Divertissement


08115338-photo-intel-compute-stick-pcmark-entertainment.jpg

Rebelote avec le test divertissement de PCMark 7 où le Compute Stick ne brille guère.

Hitman Absolution - Bas - 1080p


08115336-photo-intel-compute-stick-hitman.jpg

A ce stade on se doute bien qu'on ne jouera pas avec le Compute Stick. Même avec les options les plus basses, Hitman Absolution est un diaporama : 3 images à la seconde.

Dirt Showdown


08115334-photo-intel-compute-stick-dirt.jpg

Un peu plus d'images par seconde sous Dirt, mais le jeu reste hélas impraticable.

Performances du stockage


08115386-photo-intel-compute-stick-crystaldiskmark.jpg

Nous l'évoquions à l'usage, le stockage eMMC affiche des performances assez catastrophiques. En lecture séquentielle, cette mémoire flash fait encore illusion mais en écriture, ses performances sont moindres que celles d'un mauvais disque dur. Et les performances avec les petits fichiers ne sont vraiment pas bonnes pour de la mémoire flash.

Consommation


Nous avons bien sûr vérifié la consommation électrique du Compute Stick. La bonne nouvelle c'est que si les performances sont faibles, la consommation s'annonce faible elle aussi ! Nous opérons plusieurs mesures : au repos, en charge CPU et en charge GPU et nous comparons le tout aux NUC d'Intel et à notre configuration mini-ITX de référence.

08116084-photo-intel-compute-stick-consommation.jpg

C'était prévu mais il fallait encore le confirmer : le Compute Stick consomme peu. 4 Watts en Idle, 10 Watts en charge CPU et 9 Watts en chargeant la partie graphique. C'est de loin le système x86 le moins vorace en énergie de notre panel.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top