Les pages Wikipédia des élus débarrassées des infos gênantes par leurs conseillers : épisode 4985

Maxence Glineur
Publié le 29 janvier 2023 à 18h00
© Assemblée nationale
© Assemblée nationale

L'encyclopédie participative devient, au gré des événements et des changements de législature, un champ de bataille de communication pour des personnalités publiques et politiques qui souhaitent apparaître sous un meilleur jour.

Pour fonctionner convenablement, la plateforme exige une transparence totale de la part de ses contributeurs bénévoles. Dans le cas d'ajouts effectués par des individus plus directement impliqués, ceux-ci ont l'obligation d'en informer la communauté. Ce qu'a manqué de faire une collaboratrice de l'actuel ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Christophe Béchu, en apportant des modifications sur la page de ce dernier.

Une trentaine de retouches effectuées

Alors qu'il vérifiait les ajouts récents sur celle-ci, un « patrouilleur » bénévole a constaté qu'un nouveau compte récemment enregistré s'évertuait à supprimer ou altérer des passages défavorables au ministre. Après l'annulation de ces retouches injustifiées, une surveillance des activités du compte a été mise en place. Ce dernier, sous le pseudonyme « AminataDkt », cessa alors toute contribution après en avoir effectué une trentaine en deux ans.

Il n'aura pas été trop difficile de trouver l'identité de la personne à l'origine de ces actions, puisqu'il s'agit d'Aminata Diakité, conseillère en communication numérique du ministre quand il était maire d'Angers. Auprès de Mediapart, elle se justifie : « Quand j'ai pris mes fonctions à l'été 2020, je me suis rendu compte qu'il y avait des informations erronées, il manquait des informations, les dates étaient fausses. J'ai donc décidé de la reprendre ».

Travaillant toujours au sein de cette mairie, la conseillère ne fait pas partie du cabinet actuel du ministre. Mais, un autre compte, moins nominatif, reste actif sur la page, avec une adresse IP située à Angers, et agissant pendant les heures de bureau de la maire. Parmi des ajouts plutôt factuels, on trouve aussi la suppression des paragraphes peu flatteurs pour M. Béchu. Telles des références à un rapport de la Cour des comptes portant sur la gestion de certains projets par l'ancien maire, ou bien sur le retrait par la municipalité, en 2016, d'affiches sur la prévention du VIH.

Un cas non-isolé

Si Christophe Béchu dit ne pas être au courant des agissements de son ancienne collaboratrice, la position de contributrice de celle-ci est problématique, surtout lorsque l'on voit la nature de certaines modifications apportées. Avec une page visitée par des dizaines de milliers de personnes rien qu'au jour de sa nomination, en juillet 2022, le ministre est une personnalité politique importante. Une telle volonté de lisser son passif ne peut pas passer inaperçue.

Une enquête du Monde, réalisée en juin 2022, a révélé que plus de 50 % des membres de la législature sortante avaient, au moins une fois, apporté des modifications à leur page. Les administrateurs de Wikipédia regrettent que leurs plateformes puissent servir de « vitrine promotionnelle ». Par exemple, des informations à propos de personnalités du gouvernement et de l'Assemblée nationale de l'époque, concernant entre autres Marlène Schiappa et Patricia Mirallès, ont pu faire l'objet de retouches favorables alors qu'elles étaient encore en fonction.

S'il est possible de mettre en doute l'intégrité et la sincérité des individus concernés, on ne peut que redouter qu'une telle tendance puisse se démocratiser un peu plus. La société Avisa Partners, par exemple, avait déjà proposé ses services au milliardaire français Bernard Arnault pour « améliorer » sa page Wikipédia.

Source : Mediapart

Maxence Glineur
Par Maxence Glineur

Geek hyper connecté et féru de podcasts, je suis toujours en train de lire ou écouter des points infos en tout genre. Entre histoire, tech, politique, musique, jeux-video et vulgarisation scientifique : toute l'actualité (ou presque) attise ma curiosité. Sinon, j'aime le rock et le lofi, les game-nights toujours trop longues, les bons films et les nanards.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (8)
a-snowboard

Ce n’est pas compliqué.

Interdiction de modification directe des profils politiques et des personnalités.

Elle doivent passer et être validé par la communauté.
Une fois fait. Plus de modification possible. Saut apport de preuve concrète de la ou des erreurs, bien sûr validé par la communauté.

Et si c’est vraiment des erreurs, c’est très facile à prouver. Sinon circulez, il n’y a rien a voir.

Pour les autres domaines un peu sensible. Idem.
Après avec les découvertes certaines anciennes choses peuvent modifier mais c’est facilement démontrable.

Je trouve que c’est un faux problème, je pense juste que Wikipédia ne veut pas se mouiller. Et que c’est plus simple de dire « bouh c’est pas bien »

Kergariou

Une des perles, c’était le Ministère de l’Intérieur qui avait été bloqué en 2016 pour la durée d’un an, pour « bullsh*t ». En cause 4000 modifications en 10 ans (=1/j)

Wikipedia bloque une adresse IP du ministère de l'Intérieur.

"Wikipédia a récemment bloqué pour un an l’une des adresses IP (numéro de serveur informatique) les plus actives du ministère de l’Intérieur, d’où émanaient « trop d’actes de vandalisme » de ses articles, a indiqué l’encyclopédie en ligne, confirmant une information du Canard enchaîné.

4.000 modifications depuis 2007. "

LedragonNantais

Réécrire l’histoire pour mieux la faire gober au gen future ^^

Belgarath

De toute façon, comme disait je ne sais plus qui, « ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire ». :grinning:

ypapanoel

Entre autres un excellent humoriste, un peu beaucoup chahuté… :smiley:
c’est vrai que le vaincu… « On n’écrit pas l’histoire quand on a le c*l à l’air » !

@a-snowboard : sur le papier je suis d’accord et concernant la vie d’une personnalité type ministre etc… ça devrait fonctionner. Sur les sujets plus vastes et sensibles : à quoi se refère-t-on par « la communauté »? est-elle homogène? parti-pris? combien pour la rendre représentative?
Je crois qu’on aimerait tous pouvoir lire la vérité, mais le monde est malheureusement rarement si simple… tout en nuances et points de vue…
enfin si déjà ce type de contrôle « communauté » évite les abus comme décrit ici… on aura fait un pas en avant.

a-snowboard

Je suis d’accord qu’il faut définir ce que c’est une communauté. Sachant que ça dépendra aussi des gens qui s’y investissement dedans.
Mais poser la question, c’est quelque part carrément poser la question de la légitimité de wikipédia.

Ce que je propose, c’est juste un garde fou dans ce qui existe déjà dans wikipédia.

Ceci étant dit, je ne pense pas que ça peut être pire qu’un dictionnaire ou encyclopédie, produit par des privés, qui peuvent eux-aussi être légèrement orientés.
(ceci étant dit, je ne sais pas exactement comment ça fonctionne)

ypapanoel

"> Ceci étant dit, je ne pense pas que ça peut être pire qu’un dictionnaire ou encyclopédie, produit par des privés, qui peuvent eux-aussi être légèrement orientés.

(ceci étant dit, je ne sais pas exactement comment ça fonctionne)"

…Et on en arrive à un autre sujet sensible mais tellement important et difficile à cerner : la liberté / les influences de la presse en général…
On pourrait y passer des heures… des siècles même

a-snowboard

On va en rester là alors :smiley: Mes nuits sont précieuses :smiley: