Les services secrets russes recrutent... via les petites annonces sur Leboncoin (c'est très sérieux)

Vincent Mannessier
Publié le 21 octobre 2022 à 13h55
© Drop of Light / Shutterstock
© Drop of Light / Shutterstock

Le contre-espionnage français a identifié au moins une douzaine d'agents russes se servant du site Leboncoin pour nouer des contacts avec des Français.

Leurs cibles, généralement de jeunes diplômés, sont d'abord approchées pour servir de professeurs particuliers à leur possible futur agent traitant… avant que ce dernier ne leur demande des informations de plus en plus confidentielles quant à leur secteur d'activité. Des informations sur la technologie de pointe, mais aussi sur la politique intérieure française ont ainsi été obtenues.

Un mode opératoire rodé

Identifiés dans plusieurs cas distincts, les services secrets russes ont bien travaillé leur approche. À chaque fois, après avoir repéré le profil de jeunes diplômés qu'ils estiment prometteurs, ils les contactent pour leur demander des cours dans leurs spécialités. Après quelques séances pour les mettre en confiance, ils leur proposent, pour quelques billets de plus, de leur transmettre des informations beaucoup plus sensibles.

Les cas recensés par l'article du Monde qui relaie cette affaire incluent ainsi un ingénieur développant des technologies civiles et militaires. Un autre profil découvert rédigeait des notes sur la politique française et sur le projet énergétique du pays, notamment en ce qui concerne le gazoduc Nordstream 2. En tout, la DGSI aurait identifié au moins 12 cas similaires. À chaque fois, l'interlocuteur bannit aussi vite que possible les contacts électroniques pour ne pas laisser de traces.

La grosse présence des services secrets russes en France

L'éclatement de l'URSS n'a visiblement pas suffi à faire disparaître toutes les habitudes des services de renseignement russes. Si le FSB est le plus connu des successeurs du tristement célèbre KGB, c'est ici le SVR, chargé du renseignement extérieur, qui est en cause.

Ces agents ainsi repérés sont relativement intouchables, car ils travaillent le plus souvent officiellement pour l'ambassade de Russie à Paris et sont donc couverts par l'immunité diplomatique. La DGSI, qui a identifié environ 75 agents russes sur le territoire français, doit le plus souvent se contenter de les surveiller de très près, voire de leur faire passer de discrets messages pour leur faire comprendre qu'ils le sont. La France se réserve cependant le droit d'en expulser si les activités de ces agents devaient mettre en péril des intérêts nationaux. C'est notamment ce qu'il s'est passé en avril dernier, quand 6 diplomates russes ont été contraints de quitter le territoire.

Sources : Le Monde, BFMTV

Vincent Mannessier
Par Vincent Mannessier

Rédacteur indépendant depuis des années, j'ai rédigé plus de 1.000 articles sur Internet sur une large variété de sujets. J'aime tout particulièrement écrire sur les actualités des réseaux sociaux et des GAFAM, mais les jeux vidéos et l'innovation numérique en général me passionnent aussi.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
FortyTwo

Ok pour l’exclusion des agents secrets russes, mais quid des ingénieurs recrutés qui leur filent ensuite des informations sensibles moyennant finance ? Ils en font quoi de ces personnes ? Il y a là aussi atteinte aux intérêts nationaux, ils ne doivent pas rester impunis, en particulier ceux qui bossent étroitement avec nos industries les plus sensibles (énergie, télécoms, armement, infrastructures, etc).

vidarusny

Effectivement le devenir des « traites » (peu importe le pays qui les rémunère) est un manque important de l’article… mais en France c’est bien connu ceux qui se font acheter sont des victimes !!! Sinon certains politique aurait changer de carrière depuis longtemps…

StephaneGotcha

« l’immunité diplomatique », un des trucs les plus immondes en politique.

keyplus

« mais aussi sur la politique intérieure française ont ainsi été obtenues. »
les pauvres

Blap

Ca ne concerne pas les hommes et femmes politiques, c’est bien plus large et grave que ca…

ABC

Qu’on vire tous les diplomates et ambassadeurs russes, enfin, ceux qui restent. Ces gens ne correspondent en rien à ce qui est inscrit sur leur carte de visite, ce sont de vulgaires espions en guerre contre nos démocraties.

ABC

Blap : « Ca ne concerne pas les hommes et femmes politiques, c’est bien plus large et grave que ca… »

Pourtant, des politiques de haut niveau (dont un ancien premier ministre) ont bien été embauchés (achetés) par des entreprises et intérêts russes. Essentiellement pour profiter de leurs réseaux d’influence.

MqcdupouletBasquez

Que c’est étonnant, Imaginez si un pays espionnait jusqu’aux téléphones portables des dirigeants européens.
Quelle dictature ce serait, mais dans quel monde vivons nous !
Ce serait l’indignation.

L’espionnage, c’est fini depuis la guerre froide et encore, il n’y avait que les tristement célébres Soviétiques pour oser faire cela

max_971

Le gouvernement français sera content, ça fera baisser le chômage.
Au top le Poutine, il aide les demandeurs d’emploi.

pecore

Il est certains qu’aux USA, qui ne plaisantent pas du tout avec ça, cela se traduirait par des années en prison.
Chez nous, je suppose que les personnes se retrouveraient juste au chômage avec impossibilité de retravailler dans un secteur stratégique et possiblement un contrôle judiciaire de plusieurs années.