Happn suspecté de transférer des informations d'utilisateurs aux USA

02 février 2016 à 11h15
0
L'UFC-Que Choisir saisit la CNIL au sujet de l'application de rencontres Happn. Une façon de dénoncer des pratiques de collecte de données douteuses tout en obligeant la CNIL à sortir de son silence.

Dans un communiqué publié ce matin, l'UFC-Que Choisir rend publique sa décision de saisir la CNIL. L'action concerne Happn, une application de rencontres géolocalisées suspectées de continuer à transférer des données vers les Etats-Unis via sa collaboration avec UpSight, entreprise qui propose des outils d'analyse de données. C'est une étude technique approfondie, menée par Forbrukerradet (homologue norvégien d'UFC-Que Chosir), qui a mis en évidence de possibles transferts de données réalisés par la société Happn vers des entreprises tierces, d'origine américaine.

Depuis le 31 janvier, les entreprises françaises n'ont techniquement plus le droit de transférer des données outre-atlantique, même en passant par la CNIL (ce qui était encore possible durant toute la période de suspension du Safe Harbor qui dure depuis le 6 octobre dernier). Mais la décision finale de la Commission européenne tarde à venir, engendrant une situation de brouillard juridique sans précédent. En saisissant la CNIL (qui est la présidente du G29 associant toutes les CNIL européennes), l'UFC-Que Choisir force les autorités de protection des données privées à sortir de leur silence.

Mais un voile de suspicion vient aussi d'être jeté sur l'application française Happn. Car en plus de demander des éclaircissements sur la situation juridique actuelle, l'UFC-Que Choisir dénonce aussi l'utilisation qui est faite par Happn des cookies : alors que la loi Informatique et Liberté prévoit la possibilité de supprimer toutes les données d'utilisations, y compris les cookies posés par l'application dans le smartphone, il subsisterait un cookie communiquant avec les serveurs de la société Happn, même après la suppression de l'application.

0258000007903545-photo-happn.jpg


« Est-ce à dire que, même quand l'utilisateur n'utilise plus Happn, Happn continuerait de le tracer ? » s'interroge le site des consommateurs, avant de demander à la CNIL mais aussi aux commissaires européens en charge du dossier du Safe Harbor de donner « un cadre juridique enfin protecteur des droits des consommateurs européens ».

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
La majorité des publicités anti-vaccins sur Facebook issue de seulement deux organisations

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top