SSD : Toshiba investit dans Violin pour remplacer les disques durs en entreprise

09 avril 2010 à 18h52
0
03092322-photo-violin.jpg
Toshiba vient de lever des fonds pour investir dans Violin Memory, et l'aider à déployer sa technologie flash à cellule multi-niveaux (MLC pour Multi level cell, une technique qui permet de stocker plusieurs bits d'information par cellule dans une mémoire). Toshiba assure également l'approvisionnement de Violin en puces mémoire, sur lesquels les serveurs applicatifs de Violin se basent. Aucune des deux entreprises n'a donné de chiffre exact pour l'investissement, qui atteint « plusieurs millions ». On sait que Toshiba est le principal investisseur parmi plusieurs autres, pour un montant total de 20 millions de dollars. L'identité des autres investisseurs devrait être révélée d'ici la fin du mois.

Basiquement, Violin a pour ambition de remplacer les disques durs par de la mémoire flash dans les entreprises. Il ne fabrique ni disque du ni barrettes de mémoire, mais des serveurs applicatifs de stockage à redondance RAID qui utilisent de la mémoire flash au lieu de disques durs classiques. Ces serveurs peuvent permettre d'améliorer l'accès à l'information en datacenter, ou de stocker des données nécessitant un niveau de performances important. Selon Matt Barletta, vice président marketing chez Violin, l'apport de Toshiba en matériel est aussi vital que le financement : l'entreprise utilise plus de 10 000 unités de mémoire flash par serveur applicatif, « et le prix de ce type de mémoire a doublé au cours des six derniers mois. La mémoire NAND est une ressource limitée, et les vendeurs de SSD sont en concurrence avec des entreprises comme Apple, qui l'utilise pour son iPhone et son iPad. »

03092324-photo-toshiba.jpg
La mémoire flash évolue rapidement, avec un doublement de sa capacité tous les neuf mois. Barletta explique que « la norme était de 32Go par barrette DIMM l'hiver dernier, alors qu'aujourd'hui le standard est de 64Go. » Violin teste aujourd'hui des barrettes de 128Go, et a même reçu des prototypes à 256Go. Toshiba, traditionnellement présent sur le marché grand public, mais l'entreprise « trouve aujourd'hui avantage à entrer sur celui des entreprises », selon Barletta, « d'autant que l'activité de fabrique des disques durs commence à chuter, au fur et à mesure que croît celle des SSD. »

Violin a refusé de donner les détails de l'accord avec Toshiba, mais a précisé qu'il n'avait pas de clause d'exclusivité pour son approvisionnement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Actualités et (auto) dérision dans les dessins de la semaine
Clubic Week : Apple ré-invente le mobile
Warpzone 46 : réglement de compte, poiscaille et taunt
Revue de web : le monde est un joli pixel
Live Japon : le palmarès des marques 2010
Une webcam Full HD sur les futurs PC Samsung
Vidéo : premier aperçu de l'iPhone OS 4.0
AMD détaille le Turbo Core des futurs Phenom II X6
IPhone et iPad vont-ils concurrencer les consoles portables ?
Plyce veut être leader européen du réseau social mobile en trois ans
Haut de page