Les hôtels Hilton visés par des failles de sécurité

01 juin 2018 à 15h36
0
Face au manque de sécurité de certains terminaux de paiement, tout le monde est égal. Des spécialistes en sécurité pointent du doigt les faiblesses de certains terminaux de paiement présents notamment dans les hôtels Hilton.

Brian Krebs, le spécialiste en sécurité informatique a été informé d'alertes de sécurité émises par Visa. Entre avril et juillet, plusieurs cartes bancaires ont été utilisées de manière frauduleuse à travers le monde. Ces suites de numéros avaient un point commun, elles avaient été utilisées dans plusieurs hôtels du groupe Hilton.

Principalement aux Etats-Unis, les Embassy Suites, Doubletree, Hampton Inn and Suites ainsi que the upscale Waldorf Astoria Hotels & Resorts ont donc permis à des personnes malintentionnées de récupérer des données de paiement. Sur son blog, le spécialiste en sécurité précise qu'il ne s'agit a priori pas d'une faille dans un logiciel mais de vulnérabilités sur certains terminaux de paiement.

Certaines boutiques ou bars-restaurants à l'intérieur de ces palaces seraient le point faible. Les pirates auraient été en mesure de diriger des attaques, de confection relativement simple, à partir de novembre 2014. Il est probable qu'ils visaient des clients fortunés afin de rendre leurs opérations moins facilement détectables.

0258000008123340-photo-h-tel-hilton-eilat-queen-of-sheba.jpg

A lire également
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

LibreOffice fête ses 5 ans
Les consignes automatiques vont se multiplier en 2016, avec l'espoir de faciliter la livraison
4G : Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR veulent des fréquences
Big data : des promesses de recrutement plus efficace
Orange va commencer à tester la 5G en France
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page