Netflix va adopter le HTTPS pour mieux protéger ses abonnés

16 avril 2015 à 13h34
0
La plateforme de SVOD Netflix fera, l'an prochain, un pas en avant en matière de protection de ses abonnés, en généralisant le protocole HTTPS. Une tentative pour s'éloigner du viseur de la NSA ?

Netflix envoie un signal visant à rassurer ses abonnés, désormais au nombre de 62 millions. Le service de vidéo à la demande (SVOD) généralisera en effet à partir de 2016 le protocole HTTPS, peut-on lire dans le document de présentation de ses résultats financiers du premier trimestre. Cette couche de chiffrement supplémentaire, de type TLS (Transport Layer Security), ajoute plusieurs garanties en matière de sécurité.


0230000007870795-photo-netflix-s-ries-tv.jpg
Malgré un parc d'abonnés en constante hausse, Netflix doit les rassurer - Crédit : Clubic.


Ce protocole s'assure de l'authentification du serveur, et éventuellement du client, de l'intégrité des données échangées et surtout, de leur confidentialité grâce au recours au chiffrement. D'après le site américain, l'adoption du HTTPS « contribuera à protéger la confidentialité des membres, notamment lorsque le réseau n'est pas sécurisé, comme sur un réseau Wi-Fi public, tout en les protégeant de l'indiscrétion de leur fournisseur d'accès Internet ou employeur, qui voudraient enregistrer leur activité pour diverses raisons ».

Cette annonce tombe finalement à point nommé alors que la France est en plein débat autour de son projet de loi sur le renseignement, dont l'un des volets consiste à installer des « boîtes noires » chez les FAI, afin de pouvoir capter des métadonnées. On ne sait pas encore dans quelle mesure Netflix y échappera, ou pas. Mais d'après le Guardian, c'est plutôt de la NSA que la plateforme tente de se protéger.


À lire également :

Modifié le 25/11/2020 à 14h08
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Office 2016 Preview pour Mac reçoit une mise à jour
Dropbox : une rétribution illimitée pour la découverte de failles
L'Apple Watch proche de la rupture de stock, selon une analyste
Loi sur le renseignement : des menaces de saisine du Conseil constitutionnel
Google pourrait devoir, dès la page d'accueil, proposer l’accès à 3 autres moteurs
La Cnil demande en vain à mieux contrôler les fichiers du renseignement
Duracell sort un accessoire improbable pour la recharge sans fil
Yahoo! veut concurrencer Skype, Snapchat et Meerkat
Bon Plan : un répéteur Wi-Fi ac dual-band à moins de 30 euros
Les deux Français derrière Docker séduisent Goldman Sachs
Haut de page