Une filiale de Groupon laisse filer des données sur 300 000 utilisateurs

01 juillet 2011 à 17h55
0
En Inde, une filiale de Groupon a publié de manière accidentelle sa base de données contenant les mots de passe et adresse e-mail de ses 300.000 utilisateurs. Un expert en sécurité s'est rendu compte de cette fuite d'informations en se rendant simplement sur le moteur de recherche Google.

00A0000003734208-photo-groupon-france-logo.jpg
A en croire le spécialiste en sécurité Daniel Grzelak, Sosasta.com (filiale de Groupon) aurait laissé en clair pas moins de 300 000 e-mails et mots de passe d'utilisateurs du service. Ces données étaient rassemblées dans fichier .sql. Après que les personnes en charge de la sécurité du site aient été averties, la faille a été corrigée.

Sosasta a indiqué qu'il comptait prévenir personnellement ses utilisateurs et leur a demandé de modifier rapidement leur mot de passe afin qu'aucune action malveillante ne puisse être menée. De même, la société a tenu à préciser dans un communiqué publié sur Facebook que « Groupon prend la sécurité et la vie privée très au sérieux. La confiance de nos clients est d'une importance cruciale pour nous, et nous déplorons profondément cet incident. Ce problème n'a affecté les informations en provenance d'aucun autre pays ni région ».

Enfin, la filiale rappelle qu'aucune donnée financière (carte de crédit, de débit, compte en ligne) n'a été publiée. Elle promet également qu'elle renforcera à l'avenir ses mesures de sécurité.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Olympus Pen E-P3, E-PL3 et E-PM1 : l'électronique au cœur des améliorations
Clubic Week 2.0 : Google+ = Facebook- ?
Revue de presse : en juillet, on refroidit !
On Refait le Mac - A la découverte d'iOS 5.0
Warpzone Épisode Final : la Warpzone tire sa révérence en fanfare !
Google Chrome atteint les 20% de part de marché
Hadopi : une
Pour le Green500, le meilleur supercalculateur est américain
Razer lance les
Twitter serait visé par une enquête préliminaire de la FTC
Haut de page