Les entreprises devront informer leurs clients des failles de sécurité

22 juin 2010 à 13h03
0
A l'occasion d'un rendez-vous avec l'éditeur de sécurité Sophos, outre un rappel des menaces de sécurité émergentes, un point sur la loi Détraigne-Escoffier a été réalisé. Déjà, la Cnil, le Clusif ou encore certains professionnels commencent à évoquer cette loi qui a pour but d'obliger les sociétés à informer leurs clients en cas de fuite informatique ou de perte de données. Et ainsi mettre fin à l'hypocrisie régnant entre hackers et entreprises ?
00FA000001587294-photo-datacenter-c-bles-r-seau-network-s-curit.jpg

Actuellement au stade de la proposition de loi, le texte porte le nom de deux sénateurs, Yves Détraigne (Union Centriste) et Anne-Marie Escoffier (RDSE) qui veulent mettre en avant les responsabilités informatiques des professionnels. Le projet qui a passé avec succès l'étape du Sénat, vise donc à rendre obligatoire la notification des autorités (Cnil et clients) en cas de perte de données personnelles par une entreprise.

Pourtant, à regarder de plus près, la loi ne devrait pas voir le jour sous cette forme. C'est en tout cas la position de Bruno Rasle, Délégué général de l'Association française des correspondants à la protection des données (AFCDP). Le responsable lance un pavé en estimant que « même si la loi est passée au Sénat, personne ne sait ce que cela va donner. La décision est dans les mains du gouvernement qui a peut-être d'autres sujets à traiter. »

En allant plus loin, on se rend alors compte que le gouvernement pourrait ne pas souhaiter légiférer mais attendrait plutôt de devoir transposer en droit français le Paquet Telecom... Cette refonte de la loi repousserait le projet, pourtant hautement important, à la date du 25 mai 2011 (date butoir pour transposer la directive européenne 2002/58/CE).

A l'heure où certains éditeurs, comme Sophos, estiment que les menaces sont de plus en plus ciblées contre des entreprises et visent à obtenir les résultats de leurs profits financiers, il est donc étonnant que la France ne se soit pas dotée d'une telle législation. De même, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne ou bien encore l'Autriche, la Lituanie, l'Estonie et la république Tchèque obligent déjà leurs entreprises à faire preuve de plus de transparence... Ces Etats sont d'ailleurs les seuls à se faire l'écho de fuite d'argent ou de données dans la presse, sans risquer de poursuite.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Porn : Macron veut
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top