NVIDIA : « le marché du PC portable est très intéressant pour Tegra »

0
00C8000007460875-photo-kaustubh-sanghani.jpg
A l'occasion de son passage en France, nous nous sommes entretenus avec Kaustubh Sanghani, manager général du département ordinateur portable chez NVIDIA.

L'occasion pour nous de poser quelques questions concernant le positionnement actuel et futur du caméléon sur ce marché en pleine mutation.

Clubic : Bonjour M. Sanghani. Lorsque l'on pense à NVIDIA dans les ordinateurs portables, on pense d'abord aux GeForce GTX, les puces les plus puissantes. Ces GPU sont présents dans les ordinateurs portables à destination des joueurs : ce marché est-il très rentable pour NVIDIA ?

Kaustubh Sanghani : Le marché du PC gamer est plus fort que jamais et croît à un rythme soutenu. Le marché du portable pour joueur, de manière plus spécifique, est en pleine expansion. L'accélération des progrès réalisés par NVIDIA sur ses GeForce GTX durant les deux ou trois dernières années a transformé le portable gamer, avec des modèles plus légers et plus fins que jamais.

Il y a désormais quatre fois plus de PC portables équipés d'une GeForce GTX qu'il y a 2 ans, donnant au consommateur un choix dont il n'a encore jamais disposé. Durant les deux dernières années, le marché de l'ordinateur portable a décliné, mais celui du PC portable pour joueur a cru de 50%. Naturellement, ces portables constituent une cible forte pour NVIDIA et une pièce importante de notre business.

Clubic : Quels sont les segments qui sont financièrement les plus intéressants pour NVIDIA ?

KS : Les portables pour joueurs sont importants pour nous, tout comme le sont les portables grand public.

Clubic : Les portables d'entrée de gamme représentent donc toujours un domaine nécessaire à NVIDIA ?

KS : Oui, ces modèles sont également importants pour NVIDIA. Même si ce marché ne croit pas comme le fait celui des PC portables à destination des joueurs.

Clubic : Intel, avec ses IGP de plus en plus performants, est-il une menace pour NVIDIA sur ce segment ?

KS : Nous étudions de près les performances des IGP. Je ne pense pas que l'architecture de ces IGP soit de plus en plus efficaces. Ils augmentent les performances à un certain degré en utilisant plus de silicone et/ou en procédant à des die shrinks. Pourtant, les performances de nos GPU et les besoins des utilisateurs en ressources graphiques augmentent, à minima, de la même manière. Donc le choix reste le même pour les consommateurs. La plupart des titres ne sont pas jouables sur un IGP. Les utilisateurs qui s'intéressent aux performances graphiques, dans les jeux comme dans le traitement de photos ou de vidéos, choisissent un GPU dédié. Notre taux de pénétration sur ce marché est quasiment constant.

Clubic : Le marché du PC portable n'est pas au mieux depuis de longs mois : comment NVIDIA s'adapte à cette mutation du marché, quelles sont ses portes de sortie ?

00FA000000671700-photo-nvidia-geforce-8800m-gtx.jpg
KS : La tendance actuelle est à une relative stabilisation. Nous continuons de fournir des solutions graphiques, comme nos GPU de la gamme 8xxM, qui sont accompagnées de dispositifs comme GeForce Experience. Le marché du portable gamer croît très rapidement et nous travaillons très dur pour continuer à fournir les meilleures solutions et pour éduquer le marché aux capacités des PC portables pour joueurs.

Clubic : Comment NVIDIA répond à la question technique posée par les portables ultrafins, dans lesquels ses puces sont peu présentes ?

KS : Les PC portables deviennent de plus en plus fins et nous pensons que cela va dans le bon sens. Un portable qui s'amincit, c'est une machine pour laquelle l'enveloppe thermique dont la machine dispose diminue. Cela rend particulièrement importants les efforts pour rendre une puce la plus efficace possible, dans le but de délivrer un portable fin et performant. Avec notre architecture Maxwell, nos GPU sont jusqu'à six fois plus efficaces que les IGP d'Intel. Même au niveau du couple CPU / GPU, nous sommes jusqu'à quatre fois plus efficaces. C'est un gain considérable. Par conséquent, un portable ultrafin met en avant la qualité des GPU GeForce mieux qu'une autre machine.

Clubic : Le marché de la station de travail portable est une autre échappatoire : la marque va-t-elle chercher à communiquer davantage sur ses solutions Quadro ?

KS : Certainement, oui. Les solutions Quadro sont disponibles à la fois sur des stations de travail mobiles ou fixes. Des professionnelles à travers le monde comptent sur elles.

00C8000007460887-photo-hp-slatebook-14-tegra.jpg
Clubic : Les premiers PC portables utilisant des puces Tegra n'ont pas rencontré un réel succès : la faute à Windows RT ?

KS : Si vous faites référence à Surface, effectivement, on a tourné la page. Et il est vrai que nous avions de grandes ambitions dans le domaine. Mais le marché du PC portable reste très intéressant pour Tegra.

Clubic : NVIDIA proposera-t-il à nouveau ses puces Tegra sur d'autres portables ? Sous Android ?

KS : HP a lancé un Slatebook de 14 pouces animé par un puce Tegra 4. C'est un produit très intéressant pour ceux qui souhaitent investir dans l'écosystème Android, mais dans un form factor d'ordinateur portable. Nous ne pouvons toutefois pas évoquer les produits qui n'ont pas encore été annoncés.

Clubic : Merci M. Sanghani.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

En version 7 bêta ownCloud facilite le partage de fichiers
Playr applique la vidéo et les maths à l'entraînement de tennis
Midia InkPhone : un smartphone à écran E Ink offrant 2 semaines d'autonomie
Android : un nouveau ver baptisé Selfmite se propage par SMS
Shutter : une
Paint.NET 4.0 : l'alternative gratuite à Photoshop fait sa révolution
BlackBerry : l'assistant vocal se basera prochainement sur Maluuba
Skype : une mise à jour sur Windows Phone 8.1 pour intégrer Cortana
Comment Vogo attire dans le stade les amateurs de sport à la TV
Dolby Atmos arrive à domicile : des home cinema à 12 enceintes encore plus immersifs
Haut de page