Android en abus de position dominante : l’Europe enquêterait, les Etats-Unis attaquent

21 juillet 2014 à 15h31
0
Google est à nouveau critiqué quant aux obligations qu'il impose aux constructeurs de terminaux mobiles afin d'installer Android et plusieurs services associés. Après avoir reçu une première plainte émanant des géants du domaine, l'Europe tenterait d'y voir plus clair.

00FA000005494253-photo-logo-android-robot-bugdroid.jpg
En avril dernier, la Commission européenne indiquait avoir reçu une plainte à l'encontre de Google. Plusieurs concurrents, comme Microsoft, Nokia ou encore Oracle, rassemblés au sein du collectif FairSearch Europe reprochaient au groupe américain d'imposer des conditions drastiques pour installer Android sur un smartphone tiers.

Les plaignants estimaient par exemple que les constructeurs partenaires d'Android étaient obligés de mettre en avant les applications officielles de la marque (courrier, cartographie, vidéos). Le collectif demandait donc à ce que Google arrête de se servir d'Android pour imposer ses propres services.

L'Europe chercherait désormais à aller plus loin et enquêterait sur les pratiques de Google. Selon The Register, les concurrents du groupe américain lui reprochent de proposer un système artificiellement ouvert. Par exemple, si les constructeurs désirent avoir accès à des services comme Maps, ils doivent intégrer un ensemble baptisé GMS (pour Google Mobile Services). Ils doivent également réussir des tests de compatibilité et payer des droits auprès d'un centre certifié afin de pouvoir apposer le logo Android sur leurs terminaux.

Pour l'instant, l'Europe ne conduit pas d'investigations formelles mais pourrait être amenée à lancer une nouvelle procédure. Ce scénario n'est cependant pas évident car il arrive relativement régulièrement que les instances communautaires interrogent de la sorte les constructeurs.

Toujours est-il que les informations recueillies pourraient être utiles à l'Europe et servir dans le dossier lancé par le collectif FairSearch Europe. Ces derniers devraient également prendre appui sur une plainte en nom collectif lancée en mai dernier aux Etats-Unis par deux utilisateurs.

Les plaignants estiment que Google force les constructeurs tiers à intégrer et à proposer par défaut le moteur de recherche maison. Pour les parties prenantes au procès, il s'agit là d'une concurrence qu'ils jugent déloyale.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Un démantèlement des GAFA ?
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top