Alibaba part à la conquête des États-Unis avec une offre de cloud

Thomas Pontiroli
04 mars 2015 à 15h45
0
Plutôt que de simplement vendre ses produits et ses services à l'étranger, Alibaba décide de s'y implanter physiquement. C'est ce qu'il prouve en annonçant l'arrivée d'un datacenter aux États-Unis.

C'est en visant les entreprises chinoises installées sur le sol américain, et exprimant des besoins en matière de cloud, que le géant du e-commerce Alibaba va tenter de s'imposer dans ce pays. Le groupe de Jack Ma va installer son propre centre de données en Californie. Il sera administré par sa division Aliyun, aussi connue pour son système d'exploitation mobile. Aucune information sur la taille du datacenter n'est encore connue.


0230000007934641-photo-si-ge-alibaba.jpg
Depuis qu'Alibaba est coté en bourse, il se doit de croître, et cela passera par l'international - Crédit : Wikipédia.


Ethan Yu, le vice-président d'Alibaba chargé du développement du cloud à l'international, confie auprès de Reuters voir « vraiment une forte demande des clients américains qui recherchent une présence équilibrée dans leurs infrastructures informatiques à travers le monde, y compris en Chine ». Avec ce datacenter, Alibaba pourra ensuite s'« étendre dans d'autres régions, par exemple sur la côte Est ou dans le centre ».

Alibaba a déjà un pied dans la Silicon Valley

Alibaba propsoera une offre de cloud public. Les clients ciblés sont ceux de la distribution, du Web et des jeux en ligne, soit un positionnement qui n'est pas sans rappeler celui d'Amazon Web Services. En Chine, le groupe revendique près d'un quart du marché de l'hébergement.

Alibaba n'en est pas à sa première incursion aux États-Unis. En août 2013, le groupe chinois s'offrait une part significative du service américain de livraison rapide ShopRunner. Deux mois plus tard, l'e-marchand mettait un pied dans la Silicon Valley en créant carrément un fonds d'investissement à San Francisco, dans le but d'attirer des start-up. Mais le plus gros pion qu'a placé Alibaba aux États-Unis est son entrée au Nasdaq en septembre 2014. Des mouvements stratégiques de fond, dont le groupe espère bien récolter les fruits dans un avenir proche.

A lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Gaix-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top