Uber : démission du président Jeff Jones

20 mars 2017 à 11h00
0
La crise managériale qui frappe les hautes sphères de la direction de la start-up Uber ne semble pas être terminée. Bien au contraire : une nouvelle défection a été annoncée et confirmée à la fois par l'entreprise et le concerné : celle de Jeff Jones, président du groupe. En cause ? Une incompatibilité entre sa vision du management et celle d'Uber.

Le départ de Jeff Jones vient s'ajouter aux nombreux autres départs qui ont frappé la direction d'Uber que ce soit par décision personnelle ou à la suite de scandales, notamment de harcèlement sexuel.

Jeff Jones quitte son poste après seulement six mois

L'annonce du départ de Jeff Jones a été faite par le site ReCode, dimanche 19 mars 2017, avant d'être confirmée par Jeff Jones en personne et Uber. Un départ inattendu puisque le désormais ancien président d'Uber n'était dans l'entreprise que depuis six mois. Il avait quitté son poste chez Target pour rejoindre la start-up mais il semblerait que les divers scandales ayant éclaté depuis son arrivée lui ont rendu la tâche plus compliquée que prévu.

Jeff Jones avait été embauché essentiellement pour s'occuper de l'expansion de la start-up à l'international et, pour ce faire, il devait redorer l'image du groupe. Les diverses enquêtes et condamnations auxquelles a fait face Uber et son fondateur, Travis Kalanick, ainsi que divers scandales mineurs, ont lourdement impacté l'image de l'entreprise qui est régulièrement sujette à des campagnes de boycott sous le hashtag #DeleteUber.

01F4000008092468-photo-uber.jpg


Harcèlement sexuel, espionnage industriel, coup de gueule du fondateur...

Si l'image d'Uber n'était déjà pas des plus roses quand Jeff Jones a pris ses fonctions en septembre 2016, depuis début 2017 les choses ont empiré. Uber a notamment été au centre d'un énorme scandale pour harcèlement sexuel qui a conduit à la démission d'un cadre dirigeant et à l'ouverture d'une enquête interne, encore en cours, menée par James Holden, l'ancien ministre de la Justice de l'administration Obama.

Mais ce n'est pas tout : Uber est également, via sa filiale Otto, au centre d'une accusation de vol de technologies dans le domaine de la voiture autonome après que Google a formellement porté plainte contre un de ses anciens ingénieurs.

Travis Kalanick, fondateur de l'entreprise, n'a pas aidé la situation : en février 2017 l'agence Bloomberg a dévoilé une vidéo dans laquelle on le voit insulter un chauffeur Uber.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes
SFR augmente le prix de ses forfaits internet fixe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top