Désossé, le Tesla Car Computer laisse à voir son CPU Ryzen + GPU RDNA 2

Nerces
Par Nerces, Spécialiste PC & Gaming.
Publié le 07 novembre 2021 à 14h30
© VideoCardz / Ingineerix
© VideoCardz / Ingineerix

Quelques mois après l'annonce officielle d'Elon Musk, nous découvrons, en images, le cœur informatique des Tesla.

À l'occasion du dernier COMPUTER, les Américains Tesla et AMD avaient confirmé un partenariat de sorte que le premier profite des composants dessinés par le second afin de doper son système d'infotainment.

Des cœurs Zen+ plutôt que du Zen 2

L'annonce ayant été faite le 1er juin dernier, il aura donc fallu attendre cinq mois pour obtenir davantage d'informations grâce au travail d'Ingineerix qui a mis la main sur le Tesla Car Computer et ne s'est pas fait prier pour se filmer en train de le démonter.

En vidéo, Ingineerix insiste notamment sur le SKU 'YE180FC3T4MFG' qui ne correspond à rien de connu chez AMD. Il s'agit en réalité d'une solution custom intégrant un chip Ryzen Embedded à base de cœurs Zen + et non de cœurs Zen 2 comme le laissaient penser les dernières rumeurs.

© VideoCardz / Ingineerix
© VideoCardz / Ingineerix

Ce Ryzen dispose de 4 cœurs et de 8 threads épaulés par un cache L2 de 512 Ko alors que le cache L3 totalise 4 Mo. C'est la référence 'FG' dans le SKU – elle rappelle les APU Picasso – qui fait dire à nos confrères que les cœurs sont des Zen+.

10 TFLOPS de puissance GPU

Le Tesla Car Computer s'appuie aussi sur un GPU qui, comme il avait été indiqué en juin dernier, est bien un Navi 23, donc de génération RDNA 2. Il s'agit d'un Radeon 215-130000026 similaire au Radeon Pro W6600. Ainsi, il dispose de 28 compute units et de 1 792 processeurs de flux.

© VideoCardz / Ingineerix

La fréquence de 2,8 GHz est évoquée pour une puissance déployée totale de 10 TFLOPS. Cela confirme les propos d'Elon Musk qui n'hésitait pas, au moment de l'annonce, à évoquer la possibilité de jouer à Cyberpunk 2077 sur son Tesla Car Computer.

Pour compléter la plateforme, il est question d'un module WiFi / Bluetooth LG Innotek ATC5CPC001, d'un modem Quectel AG525R-GL, d'une passerelle SPC5748GSMMJ6, de deux DSP (ADSP-SC587W SHARC+ / AD21584 SHARC+) et d'un contrôleur Ethernet Realtek RTL9068ABD.

© VideoCardz

Nos confrères de VideoCardz concluent cette information en compilant les fiches techniques du Tesla Car Computer et celles des consoles de salon les plus récentes actuellement sur le marché (ci-dessus). Un exercice amusant qui montre combien la bête en a dans le ventre.

Par Nerces
Spécialiste PC & Gaming

Tombé dans le jeu vidéo à une époque où il fallait une belle imagination pour voir ici un match de foot, là un combat de tanks dans ces quelques barres représentées à l'écran, j'ai suivi toutes les évolutions depuis quarante ans. Fidèle du PC, mais adepte de tous les genres, je n'ai du mal qu'avec les JRPG. Sinon, de la stratégie tour par tour la plus aride au FPS le plus spectaculaire en passant par les simulations sportives ou les jeux musicaux, je me fais à tout... avec une préférence pour la gestion et les jeux combinant plusieurs styles. Mon panthéon du jeu vidéo se composerait de trois séries : Elite, Civilization et Max Payne.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
dfinit

Et quel est le système d’exploitation ?

_Reg24

Sûrement un truc maison basé sur un Linux.

juju251

J’ai suivi ça de très loin, mais il n’était pas question à un moment que Tesla conçoive ses propres CPUs ?

Kaggan

j’adore le performance target de la fiche.

eykxas

c’est une réalité, mais juste un coup de pub de la part de kfc et coolermaster. pas sur que ça sorte dans le commerce. (c’est comme le « gros » frigo xbox, juste un délire. mais un délire réel)

eykxas

quand je dis « réalité » c’est que l’objet existe vraiment. C’est pas juste un photomontage.

Voigt-Kampf

Plus ça va et plus on surdimensionne tout. Il n’y a pas si longtemps, on cherchait à faire de l’affichage y compris 3D avec des trucs pas plus puissant que des Raspberry 2.

Blackalf

AMD a trouvé comment se débarrasser des vieux stocks de Zen + (Zen + étant la 2ème génération de Zen, et on en est à la 4ème). ^^

rexxie

Oui, en 2016 lorsque Mobileye les ont laissé tombé, ils ont décidé de concevoir leurs propres procos. Ils avaient débauché un des meilleurs ingénieurs de chez AMD.
Mais j’ignorais qu’ils les fabriquaient aussi ! Du moins en partie…

Ça peut expliquer pourquoi ils sont moins touchés par la pénurie de chips. Ça et l’agilité de leurs programmeurs qui ont rapidement adaptés leurs logiciels à des puces génériques en remplacement de puces « automotive ».

ullbach

A ma connaissance, ils conçoivent leur propre soc basés sur des coeurs ARM. Je ne sais pas si l’article parle de la conduite autonome ou du système embarqué, qui sont deux choses différentes. Je pense qu’il s’agit de l’ordinateur de bord (mais j’ai lu en diagonale ou alors c’est pas bien spécifié)
Pour ce qui est de la conduite autonome, il y a en effet des solutions customs comme tesla. Nvidia develope aussi de puissantes puces avec des partenaires comme la nio ET7 (qui est équipée de puces Nvidi orin couplé à un os maison Nio)
On peut également citer les puces chinoises d’Horizon robotics (journey 5)
L’utilisation de puces IA est capitale est c’est essentiellement maitrisée par les usa et la chine. Les premiums allemandes (qui n’ont pas voulu tourner rapidement la page pour des raisons évidentes) commencent d’ailleurs à sérieusement souffrir de la concurrence chinoise dans les voitures électriques et intelligentes.