Portrait : Qui est Arthur Carpentier, alias Space Oddity sur YouTube ?

10 novembre 2019 à 13h00
0
Space Oddity

Arthur Carpentier est un journaliste et youtubeur français spécialisé dans les sujets d'aérospatiale et d'astronomie. Clubic lui a posé quelques questions pour en savoir plus sur son parcours et ses passions.

A l'aube du lancement de 60 satellites Starlink à bord de Falcon 9 par SpaceX, qu'Arthur va commenter en live pour Clubic, découvrez le portrait de ce passionné multi-casquettes.


Ce lundi 11 novembre, SpaceX va envoyer de nouveaux satellites Starlink en orbite. Le spécialiste espace Arthur Carpentier (@SpaceOddityFR) couvrira l'événement en direct en vidéo sur Clubic pour vous dévoiler les coulisses du décollage ! Rendez-vous lundi à partir de 15h30, et sur le Twitter @Clubic avec l'éclairage d'Eric Bottlaender (@Bottlaeric). Attention : lancement soumis à modification ou annulation indépendante de notre volonté.


Arthur Carpentier, alias SpaceOddityFR : l'interview !

Clubic : Bonjour Arthur, peux-tu te présenter et présenter ton parcours scolaire et professionnel ?

Arthur : Alors je m'appelle Arthur, j'ai 23 ans, je suis né d'un père alsacien et d'une mère franc-comtoise, ce qui n'est en fait pas très intéressant. Je suis journaliste, et pour arriver là, j'ai eu la chance de ratisser très large pendant mes études. J'ai vogué d'un bac scientifique, spécialité sciences de l'ingénieur, à une école de journalisme en passant par une prépa littéraire et une licence de sciences économiques et politique.

Par contre, j'ai assez rapidement manqué d'enseignements scientifiques, et il a fallu que je satisfasse moi-même ma curiosité. Cela s'est finalement révélé assez cool parce que ça m'a permis de découvrir ce qui m'intéressait vraiment là-dedans, à savoir les sciences fondamentales, et ce qui m'a semblé être leur manifestation concrète la plus évidente : la cosmologie et l'astrophysique. J'ai beaucoup lu là-dessus, et forcément, j'ai fini par m'intéresser à ce domaine qui fait l'interface entre la compréhension du cosmos et nos préoccupations terrestres : l'exploration spatiale.

Peux-tu nous présenter ta chaîne YouTube et ce que tu fais de façon générale sur, et hors, les réseaux sociaux autour de l'actualité aérospatiale ?

Arthur : J'ai créé Space Oddity il y a un peu plus de 2 ans il me semble. C'est une histoire assez rigolote d'ailleurs, et qui résume assez bien cette chaîne : j'avais commencé à diffuser et commenter en direct des lancements de fusée sur Facebook, juste pour mes amis, pour qui ma fascination pour ces sujets paraissait étrange. J'espérais qu'en expliquant le déroulement d'une mission spatiale et ses objectifs, j'arriverais à leur rendre visible la beauté et l'intérêt de l'espace et des sciences qui expliquent notre univers. Dans une certaine mesure, ça a marché, et ça m'a encouragé à lancer cette chaîne pour essayer de toucher encore plus de monde.

J'ai continué à faire des diffusions de lancements, et je me suis essayé à des récapitulatifs et analyses de l'actualité spatiale au sens large, de l'industrie aérospatiale aux évolutions de la cosmologie. J'ai également commencé à réaliser des vidéos d'explication plus thématiques, sur des sujets précis, ainsi que des émissions avec des scientifiques et experts, mais j'ai depuis un peu levé le pied puisque mon activité professionnelle ne me laisse que peu de temps libre.

En fil rouge, je continue de préparer des vidéos plus longues et fouillées. Surtout, je continue de suivre de près l'actualité, tout en approfondissant mes connaissances théoriques, par la lecture, les conférences et colloques, et puis en échangeant directement avec des chercheurs dans le cadre de mon travail de journaliste. Ah, et tous les derniers jeudi du mois, je vais discuter espace avec d'autres passionnés aux Space Jeudis, des rassemblements conviviaux autour d'une bière !

Quels sont les sujets qui te font particulièrement vibrer dans l'aérospatiale et l'astronomie en ce moment ?

Arthur : Plein ! Les micro-lanceurs, l'impression 3D, le tourisme spatial, les voyages vers Mars, l'astronomie gravitationnelle, le calcul de la constante cosmologique... Le problème du domaine spatial aujourd'hui, c'est qu'il bouillonne comme rarement, il se passe une foule de choses passionnantes et c'est difficile de ne pas perdre le fil !

Forcément, comme tout le monde, je suis de près SpaceX et les projets Starlink et Starship. C'est une entreprise à la communication poussée, qui demande donc de toujours conserver un regard critique sur son activité et ses déclarations. Mais on est bien obligé de reconnaître que la société d'Elon Musk additionne les exploits, et réinsuffle un vent d'espoir et de magie dans l'exploration spatiale !

Je dois aussi concéder une impatience croissante quant au James Webb Space Telescop. Sa complexité technique et son potentiel scientifique me font dire que ce sera probablement l'un des tournants de la première moitié du XXIème siècle (et que je respirerai de moins en moins bien à l'approche de son lancement).

Arthur sur le web

Vous pouvez trouver les commentaires et travaux d'Arthur sur sa chaîne YouTube @SpaceOddityFR et son compte Twitter, ainsi que sur Lemonde.fr.
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top