Test Philips Hue Smart Plug : la prise connectée idéale pour compléter votre installation Philips

Johan Gautreau
Expert objets connectés
01 août 2021 à 14h00
2
Philips Hue Smart Plug
© Philips

La gamme Philips Hue ne comprend pas que des éclairages et ampoules connectées . Plusieurs accessoires sont à disposition des amateurs de domotique, dont la prise prise connectée  Smart Plug que nous testons aujourd’hui.

Philips Hue Smart Plug
  • Format compact
  • Simplicité d’utilisation
  • Intégration élevée avec l’écosystème Hue et les services tiers
  • Bluetooth pour se passer du Hue Bridge
  • Pas de Wi-Fi
  • Prix très élevé
  • Automatisation limitée sans accessoires Philips Hue

La gamme Hue est connue de longue date par les adeptes de la smart home. Ampoules, luminaires, bandeaux lumineux et autres éclairages connectés se déclinent en une infinité de variations. Philips n’oublie toutefois pas les personnes qui veulent se lancer dans l’aventure mais qui ne désirent pas changer leurs lampes préférées.

La prise connectée Smart Plug est ainsi conçue dans l’optique d’apporter de nouvelles fonctionnalités à des objets qui ne profitent pas d’une connexion à Internet. Reste que la concurrence est rude dans le milieu et qu’on trouve des prises connectées beaucoup moins chères que cette Smart Plug vendue à 29,99 euros…

Comme nous allons le voir, cet accessoire a quelques atouts qui valent le coup. Cette prise reste néanmoins limitée à un public précis. On vous dit tout dans les paragraphes suivants.

Philips Hue Smart Plug : spécifications techniques

Philips est clair dans sa communication : sa prise connectée a vocation à gérer les lampes « classiques », sans connexion au Wi-Fi ou à un pont existant. La Smart Plug se veut aussi relativement compacte avec des dimensions de 51 x 51 x 80,6 mm. 

Test Philips Hue Smart Plug
La Smart Plug (au milieu) sait rester compacte © Johan Gautreau pour Clubic

La prise néerlandaise peut ainsi se brancher sur une multiprise sans trop de problèmes. Elle n’atteint cependant pas le niveau de compacité de la Konyks Priska Max Easy , l’une des prises les plus petites du marché.

Test Philips Hue Smart Plug
© Johan Gautreau pour Clubic

La Smart Plug renferme dans ses entrailles une connectivité assez atypique. Ici, point de Wi-Fi, mais du Bluetooth et surtout du ZigBee, le protocole basse consommation qu’utilisent la plupart des appareils Philips. Il ne sera pas nécessaire d’utiliser le pont Philips Hue pour profiter de la Smart Plug, mais c’est vivement recommandé pour des résultats optimaux.

Test Philips Hue Smart Plug
Le Hue Bridge n’est pas indispensable mais vivement recommandé pour exploiter la prise connectée à fond © Johan Gautreau pour Clubic

Pour ce qui est de la puissance admissible, Philips indique que sa prise connectée peut supporter jusqu’à 2 300 W à 230 V, soit un courant maximum de 10A. C’est plus limité que les prises de même tarif, en général capables de supporter 16A au moins…

Philips ne s’en cache pas, la Smart Plug est avant tout conçue pour y brancher des lampes.

Installation

Deux options s’offrent à vous lors du premier branchement de la Smart Plug : passer par le Bluetooth ou alors la lier à un pont Philips Hue. La seconde est la meilleure, offrant une plus grande intégration à l’écosystème Hue tout en permettant une connexion plus stable grâce au ZigBee.

Application Philips - Installation 1 © Johan Gautreau
Application Philips - Installation 2 © Johan Gautreau
Application Philips - Installation 3 © Johan Gautreau

Vous devrez juste choisir l’application Philips Hue Bluetooth si vous voulez vous départir du pont de connexion. Pour ce test, nous sommes passés par le Hue Bridge qui reste recommandé pour tirer le meilleur parti de la Smart Plug.

Quel que soit votre choix, la première configuration ne prendra que quelques secondes. La prise connectée est immédiatement détectée par l’application. Comme toujours, vous devrez lui attribuer un nom et un emplacement au sein de la maison. Comptez seulement une petite trentaine de secondes pour obtenir une Smart Plug opérationnelle.

Utilisation de la prise connectée Philips Hue Smart Plug

Une fois configurée, la Smart Plug se dirige le plus simplement du monde. Pour ce test, nous avons utilisé un iPhone SE  sous iOS 14.7.

Accueil

Maintenant que la prise néerlandaise est configurée, il ne reste plus qu’à la mettre en œuvre au quotidien. Comme souvent, la Smart Plug se révèle très simple d’usage. L’application Philips aborde cependant les choses d’une façon assez atypique.

Application Philips - Accueil 1 © Johan Gautreau
Application Philips - Accueil 2 © Johan Gautreau

Ainsi, le menu « Accueil » ne donne pas accès à la prise elle-même, mais à la pièce à laquelle elle est liée. Pour contrôler la Smart Plug à part, il faut cliquer sur le nom de la pièce, en l’occurrence la chambre pour ce test.

Le menu « Mes scénarios » ne vous servira pas à grand-chose pour la Smart Plug. Il est dédié aux ampoules Hue et ne fonctionne pas avec la prise de Philips.

Automatisation

Le second onglet le plus utile de l’application est celui dédié à l’automatisation. Comme son nom l’indique, il permet de créer des routines afin d’automatiser certaines actions.

Application Philips - Automatisation 1 © Johan Gautreau
Application Philips - Automatisation 2 © Johan Gautreau
Application Philips - Automatisation 3 © Johan Gautreau

Je vous recommande toutefois de vous cantonner aux scénarios personnalisés. Les scènes automatiques de Philips sont en effet prévues pour fonctionner avant tout avec des lampes à intensité variable, pas des prises connectées.

En dehors de ça, on est sur quelque chose d’assez classique. Vous pouvez programmer la prise pour qu’elle s’allume ou se coupe à des heures précises, aux jours que vous désirez. Vous pouvez même « randomiser les heures » afin de créer l’illusion d’une présence, un peu comme avec le mode Absence de la TP-Link Tapo P100 . Les heures de début et de fin seront alors modifiées aléatoirement afin d’éviter de produire un schéma trop répétitif qui mettrait la puce à l’oreille à d’éventuels observateurs nuisibles…

Il est assez dommage de constater que la programmation de la prise reste plutôt basique. Des applications comme on en trouve chez Konyks ou TP-Link proposent des automatisations plus évoluées, comme l’activation selon la météo ou le changement d’état d’un autre appareil. Pour le coup, Philips semble tout miser sur ses éclairages au détriment de sa prise connectée.

Intégration avec les services tiers

Si l’automatisation n’est pas le point fort de la Smart Plug, la petite prise connectée se rattrape avec sa forte intégration aux services tiers. Vous pourrez non seulement la contrôler à la voix avec Alexa et Google Assistant, mais aussi profiter des services de HomeKit et Cortana. Sachez quand même que vous devrez utiliser le pont de connexion Philips Hue pour bénéficier d’une compatibilité avec les services d’Apple et Microsoft.

Application Philips - Alexa © Johan Gautreau
Application Philips - HomeKit © Johan Gautreau

Une fois le pont lié à votre assistant tiers, la connexion avec la prise est immédiate. Il suffit de lui attribuer un nom et un emplacement, comme d’habitude. Grâce au ZigBee, la Smart Plug sera aussi en mesure de fonctionner avec des produits comme l’enceinte Echo Studio dotée d’une puce compatible avec ce protocole sans-fil. Dans ce cas, pas besoin du pont de connexion.

Dans l’absolu, nous vous recommandons vivement d’utiliser le Hue Bridge. Il garantit une connexion plus stable et plus rapide que le Bluetooth, tout en offrant une large compatibilité avec la plupart des services domotiques grand public du moment. Il vous sera de toute façon indispensable si vous comptez employer des éclairages connectés de la marque néerlandaise.

Philips Hue Smart Plug : le verdict de Clubic 

La prise connectée petit format de Philips n’est clairement pas pour tout le monde. Si vous n’avez pas de pont Hue Bridge, il nous sera difficile de vous la recommander : on trouve plus complet et moins cher sur le marché…

En revanche, si vous possédez déjà le pont de connexion de la marque néerlandaise ou que vous désirez adopter plusieurs éclairages de la gamme Hue alors les choses sont différentes. La Smart Plug tirera un bon parti du Hue Bridge qui permet une intégration à de nombreux services tiers tout en utilisant le ZigBee, un protocole plus fiable que le Bluetooth. Bien qu’onéreuse, cette prise sera idéale en tant que complément pour une pièce dont une partie de l’éclairage n’est pas connecté par des ampoules Hue.

Philips Hue Smart Plug

7

Destinée avant tout aux utilisateurs de produits Philips Hue, la Smart Plug se démarque grâce à son format relativement compact et sa simplicité d’utilisation. Bien qu’elle utilise le Bluetooth, l’idéal sera de l’associer au pont de connexion Philips pour tirer parti du ZigBee et de l’écosystème associé à la marque nordique.

Les plus

  • Format compact
  • Simplicité d’utilisation
  • Intégration élevée avec l’écosystème Hue et les services tiers
  • Bluetooth pour se passer du Hue Bridge

Les moins

  • Pas de Wi-Fi
  • Prix très élevé
  • Automatisation limitée sans accessoires Philips Hue

Mise en service 10

Fonctionnalités (avec le Hue Bridge) 8

Application 7

Prix 5

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Amazon travaille sur une barre de son et une Echo murale
Les têtes thermostatiques Eve Thermo supportent maintenant le protocole Thread
Roidmi Eve Plus : économisez 63€ sur cet aspirateur robot très efficace sur toutes surfaces
Le HomePod mini d'Apple se met à jour, mais ne prend toujours pas en charge le Dolby Atmos
Roborock S7 : l'une des références des aspirateurs robots tombe à son meilleur prix
Maison connectée : Engie et Netatmo lancent un service d'aide pour piloter son chauffage au gaz
IKEA Symfonisk : on en sait plus sur la prochaine enceinte de Sonos et IKEA
Google de nouveau dans le viseur de l'Union européenne par l'intermédiaire de Google Assistant
Le protocole universel de domotique Matter reporté à 2022
iRobot annonce le Roomba j7+, un nouvel aspirateur robot qui détecte les objets
Haut de page