Test TP-Link Tapo P100 : une prise connectée abordable mais pas si mini que ça

Johan Gautreau
Expert objets connectés
11 juillet 2021 à 18h36
0
Test TP-Link Tapo P100 © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Quand le spécialiste des réseaux sort une nouvelle prise connectée , on ne peut être qu'enthousiaste. Il faut dire que TP-Link n’en est pas à son coup d’essai. On se souviendra par exemple de son modèle HS100 , de grande qualité pour l’époque. La Tapo P100 vient prendre la relève en nous promettant un format « mini » pour un tarif abordable.

TP-Link Tapo P100
  • Prix relativement bas
  • Configuration très simple via Bluetooth
  • Le mode « Absent » original
  • Possibilité de partager le contrôle de la prise via l’application Tapo
  • Application très simple d’usage
  • Format pas si « mini » que ça
  • Bluetooth inutile après la configuration initiale
  • Pas compatible avec Home Kit, ni IFTTT
  • Automatisation un peu limitée
  • Pas de Wi-Fi 5 GHz, ni de compteur de consommation

TP-Link agrandit son catalogue consacré aux objets connectés. Le modèle Tapo P100 se positionne comme une alternative plus entrée de gamme que la HS100. Cette prise connectée est en effet commercialisée à 15,99 € mais fait régulièrement l'objet de baisses de prix qui lui permettent de s’afficher à 12,99 € la plupart du temps. 

Inutile de dire que c’est un tarif plus qu’attractif, surtout face à des concurrentes comme l’excellente prise Konyks Priska Max Easy commercialisée à plus de 20 €. Mais comme nous allons le voir tout au long de ce test, il n’y a pas que le prix qui compte…

TP-Link Tapo P100 : spécifications techniques

Fiche technique TP-Link Tapo P100

Résumé

Wi-Fi
Oui
Bluetooth
Oui
Assistant vocal compatible
Google Assistant, Alexa
Environnement(s) logiciel(s) compatible(s)
Google Home, Amazon Alexa

Spécifications techniques

Tension nominale
220-240V
Courant nominal
10A
Puissance maximale admissible
2,300W
Température de fonctionnement
0°C-35°C
Humidité de fonctionnement
10%-90%
Suivi de consommation électrique
Non

Connectivité

Wi-Fi
Oui
Bluetooth
Oui
Assistant vocal compatible
Oui
Environnement(s) logiciel(s) compatible(s)
Google Home, Amazon Alexa

Caractéristiques physiques

Hauteur
40mm
Longueur
72mm
Largeur
51mm
Type de prise
Prise simple

La nouvelle prise connectée de TP-Link se targue d’être une « mini-prise », avec un format réduit donc. S’il est vrai que la P100 est plus compacte que la HS100, elle n’en reste pas moins une prise connectée assez imposante. Ses dimensions de 72 x 51 x 40 mm rendent son usage difficile avec une multi-prise. Face à la Priska Max Easy de Konyks, le modèle de TP-Link parait de fait bien gros…

Test TP-Link Tapo P100 © Johan Gautreau
À gauche, la Priska Max Easy. À droite, la Tapo P100 © Johan Gautreau pour Clubic

Côté courant, la Tapo P100 peut supporter jusqu’à 10 A, ce qui est moins que les 16 A de la HS100. Par conséquent, la puissance maximale admissible est de 2 300 W. Les appareils les plus gourmands ne pourront donc pas fonctionner sur cette prise connectée, qui reste apte à faire tourner pas mal de choses quand même.

En détaillant les spécifications, on constate que la belle embarque une puce Bluetooth 4.2 en plus du classique Wi-Fi – uniquement en 2,4 GHz. Contrairement à la Priska Max Easy, cette connectivité sans-fil ne sert qu’à la configuration de la prise. En cas de coupure Internet, vous ne pourrez donc pas contrôler la Tapo P100 via le Bluetooth.

Installation

Il est temps de passer à la configuration de notre prise connectée de test. Pour cette étape par contre, le Bluetooth simplifie grandement la démarche !

Test TP-Link Tapo P100 © Johan Gautreau

Une fois branchée, la TP-Link Tapo P100 est immédiatement détectée par l’application Tapo. Il suffit de suivre les instructions à l’écran pour configurer le Wi-Fi, le nom de la prise et son emplacement, le tout en quelques secondes. Après une mise à jour du firmware, tout sera en place pour un usage optimal.

En moins d’une minute, la prise connectée est donc opérationnelle.

Utilisation de la prise TP-Link Tapo P100

La gestion de la prise connectée de TP-Link est tout ce qu’il y a de plus classique. Pour ce test, nous avons utilisé un iPhone SE 2 sous iOS 14.6.

Accueil

Une fois la prise configurée et à jour, on accède au menu principal « Accueil » de l’application Tapo. On y trouve tous les appareils connectés de la marque, classés par favoris ou par emplacement au sein du domicile. Il est possible de déclencher l’allumage ou l’extinction de la prise en appuyant sur le bouton On/Off à côté de son icône.

Test TP-Link Tapo P100 © Johan Gautreau

Pour accéder au menu dédié à la P100, il suffit d’appuyer sur son icône. Là aussi, la présentation est classique avec un gros interrupteur qui prend la majeure partie de l’écran, indiquant l’état actuel de la prise connectée.

Test TP-Link Tapo P100 © Johan Gautreau

Un glissement depuis le bas de l’écran déroule un menu dédié aux minuteurs. Il affiche aussi le temps d’utilisation de la prise sur la journée, la semaine et le mois. Par contre, aucun compteur de consommation n’est intégré, c’est bien dommage…

On distingue dans le menu déroulant trois types de timers :

  • Programmer : allume ou éteint la prise selon des horaires définis par l’utilisateur.
  • Absent : un mode identique au mode « Programmer » mais qui allume/éteint aléatoirement la P100 sur la plage définie pour simuler une présence. Bien entendu, l’idéal est d’utiliser une lumière branchée sur la prise dans ce genre de cas.
  • Minuteur : permet de définir un minuteur qui changera l’état de la prise une fois arrivé à zéro.

Le mode « Absent » est bien trouvé. Si ce n’est pas la parade absolue contre les vols, il sera probablement à même de faire réfléchir des cambrioleurs qui verront vos lampes liées à la prise connectée s’allumer aléatoirement quand vous n’êtes pas à domicile.

Autre originalité de la Tapo P100 : il est possible de partager le contrôle avec d’autres membres de la famille qui posséderaient également l’application Tapo. Ça peut être utile par exemple pour gérer une prise connectée placée chez une personne âgée.

Actions intelligentes

La seconde partie de l’application est dédiée à l’automatisation, appelée ici « Actions intelligentes ». 

Test TP-Link Tapo P100 © Johan Gautreau

De manière assez classique, vous pourrez définir des actions de type « Si » -> « Alors » basée sur l’horaire ou un déclenchement manuel. Si vous disposez d’un appareil Tapo compatible, comme un une caméra Wi-Fi, vous pourrez aussi l’intégrer comme déclencheur pour vos scénarios.

Plusieurs conditions peuvent activer plusieurs tâches. Malgré tout, l’ensemble est un peu moins complet que ce qu’on a chez Konyks.

Intégration avec les services tiers

Une prise connectée serait bien moins fun à utiliser sans assistant vocal !

Test TP-Link Tapo P100 © Johan Gautreau

TP-Link permet donc une pleine compatibilité avec Google Assistant et Amazon Alexa, les deux principaux assistants vocaux du marché actuel. Une fois votre compte TP-Link Tapo enregistré auprès de votre plateforme de prédilection, la configuration est presque instantanée. Donnez simplement un nom à la prise, choisissez son emplacement et vous pourrez gérer l’appareil avec la voix.

Dommage que l’ensemble n’aille pas plus loin en intégrant Apple Home Kit et IFTTT, voire d’autres services de domotique comme le faisait la HS100…

TP-Link Tapo P100 : le verdict de Clubic

La nouvelle prise connectée de TP-Link possède quelques atouts sympathiques, à commencer par un prix très contenu. Si elle n’est pas aussi compacte que les modèles de Konyks – pour ne citer qu’eux – elle reste plus petite que ses ancêtres tout en étant aussi efficace.

Dommage que le Bluetooth intégré au sein de la Tapo P100 ne serve qu’à la configuration. L’absence de compteur de consommation sera aussi un frein pour certains, de même que le manque d’intégration à IFTTT et Apple Home Kit. 

Au final, on est face à une prise connectée plutôt classique, qui ne fait pas d'étincelles et qui se contente de faire son boulot, mais qui le fait correctement.

TP-Link Tapo P100

7

La prise connectée TP-Link Tapo P100 est assez basique mais fait bien son office. Avec son prix relativement bas, elle sera à même de séduire les personnes qui veulent se mettre à la domotique sans casser leur tirelire.

Les plus

  • Prix relativement bas
  • Configuration très simple via Bluetooth
  • Le mode « Absent » original
  • Possibilité de partager le contrôle de la prise via l’application Tapo
  • Application très simple d’usage

Les moins

  • Format pas si « mini » que ça
  • Bluetooth inutile après la configuration initiale
  • Pas compatible avec Home Kit, ni IFTTT
  • Automatisation un peu limitée
  • Pas de Wi-Fi 5 GHz, ni de compteur de consommation

Mise en service 10

Fonctionnalités 7

Application 8

Prix 9

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Reolink Argus 2 : une caméra de surveillance sans fil et solaire en promo pour les Soldes
Sony présente les ensembles premium HT-A9 et HT-A7000, tout pour un son 3D dans le salon
Samsung propose une application un peu trop curieuse pour une machine à laver connectée
Le robot aspirateur Ecovacs Deebot N8+ à prix bradé, voici une offre à couper le souffle !
HomePod : la mise à jour d'iOS 14.6 peut rendre hors service l'enceinte d'Apple
Jet Bot, la gamme d'aspirateurs robots de Samsung, est désormais disponible en France
L'AirTag, trop facile à ouvrir, doit être gardé hors de portée des enfants, selon le régulateur australien
Arlo dévoile sa nouvelle caméra Pro 4 avec connexion directe au Wi-Fi
Soldes d'été : la brosse à dents Y-Brush cartonne avec son prix cassé
Les Bretons de Delta Dore se voient bien en leader européen de la maison connectée
Haut de page