Test Dell XPS 14z : le MacBook Pro en ligne de mire

29 décembre 2011 à 20h00
0
8
00DC000004696984-photo-dell-xps-14z.jpg
Alors que les tout nouveaux ultrabooks, comme l'Asus UX31E, s'attaquent frontalement au MacBook Air d'Apple, Dell a semble-t-il choisi une autre cible de la marque à la pomme, le MacBook Pro.

Son XPS 14z a en effet de nombreux points communs avec le portable d'Apple : poids, dimensions, design, finition... Les deux machines sont particulièrement proches. Dans quels domaines ce nouvel XPS se distingue-t-il ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients face à un portable renommé et éprouvé comme le MacBook Pro ? Et quelles sont les performances de cette machine, tant du point de vue du calcul brut que de la consommation et de l'autonomie ? Autant de questions qui trouveront réponses dans les lignes qui suivent !
Dell XPS 14z
Caractéristiques techniques
Réf. exacteN1114Z04
Ecran - Définition14.0" WLED HD
1 366 x 768 pixels
ProcesseurIntel Core i7-2640M
(2,8 à 3,5 GHz)
Nombre de cœurs2 (4 avec HT)
Mémoire vive6 Go DDR3 1 333 MHz
Carte graphique
NVIDIA GeForce GT 520M
(1024 Mo)
Stockage750 Go 7 200 RPM Western Digital
Lecteur optiqueGraveur DVD
Wi-Fi802.11 b/g/n (Centrino Advanced-N 6230)
Bluetooth3.0
Lecteur de cartesMMC, SD, xD, MS, MS Pro, MS Duo, MS Pro Duo
Connectique PC1x USB 2.0, 1x USB 3.0, Ethernet Gigabit
Connectique A/VMini-displayPort, HDMI 1.4, casque/micro
WebcamWebcam 1,3 mégapixel
Clavier81 touches chiclet sans pavé numérique
Touchpad100 x 53 mm
OSWindows 7 Edition Familiale Premium.
64 bits
Garantie1 an
Batterie4 cellules 4 110 mAh
Dimensions335 x 234 x 23 mm
Poids
2 Kg

Présentation[/anchor]

L'aspect de cet XPS 14z est séduisant, c'est certain. Sa coque argentée, faite d'un alliage d'aluminium et de magnésium, le soin de la finition, l'épaisseur et le poids du portable donnent à la fois un sentiment de robustesse et de qualité. À première vue, Dell a fait du bon boulot ! Sans aller jusqu'à dire que cela n'est qu'apparence, nous mettrons toutefois quelques bémols à cette première bonne impression.

0152000004820878-photo-dell-xps-14z.jpg
Des airs de MacBook Pro

En effet, là où Apple utilise un bloc d'aluminium (le fameux unibody), Dell opte pour un alliage moins qualitatif. Visuellement, ça en jette presque tout autant, mais la comparaison s'arrête malheureusement là. En termes de solidité notamment, le résultat n'est pas le même. Car si le châssis inspire plutôt confiance, on ne peut pas vraiment en dire autant de l'écran, qui semble nettement plus fragile.

La charnière qui le soutient paraît en revanche plus robuste, du moins les deux parties extrêmes qui servent effectivement de charnières. Car entre les deux, le morceau de plastique façon tige filetée ne respire pas la qualité. Enfin, l'alliage d'aluminium et de magnésium fait place à du plastique lorsqu'on ouvre le PC.

01F4000004820898-photo-dell-xps-14z.jpg
La charnière façon tige filetée

Voilà pour les petits griefs. Mais pour dire vrai, nous sommes ici un peu tatillons. Car globalement, cet XPS 14z est tout de même pas mal du tout. Certes, on reste assez loin de la qualité irréprochable du MacBook Pro. Mais l'ensemble est bien fini et les défauts que nous avons relevés restent de l'ordre du détail. D'autant que les motifs de satisfaction ne manquent pas.

01F4000004820872-photo-dell-xps-14z.jpg
La coque, en alliage d'aluminium et de magnésium

A commencer par l'écran qui équipe ce portable. Très lumineux, bien contrasté, il bénéficie d'une diagonale de 14 pouces alors que le châssis est bien celui d'un portable 13,3 pouces. Les bords particulièrement fins dont bénéficie la dalle n'y sont probablement pas étrangers. En revanche, pas de gain concernant la définition : on dispose des traditionnels 1 366 par 768 pixels. Quand on voit ce dont est capable Asus sur son UX31E (1 600 x 900 pixels), on trouve cela forcément un peu juste, même si Apple ne fait pas mieux sur son MacBook Pro. Enfin, comme sur la grande majorité des portables actuels, la dalle est ici brillante. Un point qui ne ravira pas vraiment ceux qui utilisent leurs portables dans des conditions de lumière parfois délicates. Et Dell ne propose pas d'option de dalle mate sur ce modèle...

01F4000004820876-photo-dell-xps-14z.jpg
L'écran 14 pouces aux bords fins... mais à la résolution plus grossière

Concernant les dimensions, l'XPS 14z se fait un tout petit plus discret que son concurrent à la pomme, que ce soit en largeur, en profondeur et même en épaisseur. Si ces différences sont particulièrement faibles, elles sont systématiquement en faveur du portable Dell, qui se paie même le luxe d'être un tout petit peu moins lourd que le MacBook Pro, à 40 grammes près ! Reste qu'à 2 Kg tout ronds, ce portable est nettement plus lourd qu'un ultrabook ou même qu'un ultraportable digne de ce nom comme les Lenovo X1 ou X220. Evoquons enfin le transformateur livré avec ce portable, un peu trop imposant à notre goût.

0190000004820956-photo-dell-xps-14z.jpg
Un adaptateur secteur un peu volumineux

Configuration matérielle[/anchor]

00C8000003857622-photo-badge-intel-core-i7.jpg
Le moins que l'on puisse dire, c'est que Dell surprend un peu avec ses choix de composants. A commencer par celui du processeur. Car avec un Intel Core i7-2640M, Dell ne fait clairement pas le choix de l'autonomie. Ce processeur, cadencé à 2,8 GHz, et même 3,5 GHz avec le Turbo Boost, possède une enveloppe thermique de 35W. On est loin des meilleurs processeurs Sandy Bridge en la matière, qui ne consomment que 17W. Dell a donc choisi de privilégier la performance sur son XPS 14z, et nous verrons plus loin les conséquences du point de vue de l'autonomie.

Quant à la puce graphique qui équipe ce portable, on est encore plus circonspect. Pourquoi diable cette GeForce GT 520M ? La puce, signée NVIDIA, est certes un peu plus puissante que le HD3000 qui équipe le processeur, mais elle occasionne aussi un surplus de consommation, d'échauffement et d'argent à dépenser. Sachant qu'un portable de cette taille n'est pas vraiment conçu pour le jeu, on se demande si le circuit intégré au Core i7 n'aurait pas suffi.

Pour épauler cette configuration, Dell a inclus 6 Go de mémoire vive fonctionnant à 1 333 MHz. Côté stockage, on a affaire à un disque dur d'une capacité confortable de 750 Go tournant à 7 200 tours par minute. Un bon point pour la performance, un mauvais pour la consommation du portable. Autre décision regrettable : Dell n'a pas prévu d'inclure, même en option, de SSD dans son XPS 14z. Notez que ce disque est pourvu d'un système de protection en cas de chute, appelé Free Fall Data. Les têtes de lectures se désolidarisent du disque si l'accéléromètre présent dans la machine détecte un mouvement trop rapide.

0190000004820896-photo-dell-xps-14z.jpg
La connectique à l'arrière, une plaie !

Du côté de la connectique, on trouve un port USB 2.0 et un second à la norme 3.0, un mini-displayPort et une prise HDMI pour l'affichage, un port Ethernet gigabit, tandis qu'un lecteur de cartes mémoire et un graveur DVD de type slot-in complètent l'équipement. Il n'y aurait donc pas grand-chose à redire si l'ensemble de la connectique n'était pas située à l'arrière du portable... Rien de plus énervant lorsque l'on a simplement une clé USB à brancher. Dans une moindre mesure, on regrette également l'absence de port eSATA.

012C000004820892-photo-dell-xps-14z.jpg
 
012C000004820890-photo-dell-xps-14z.jpg

On trouve également sur ce portable une webcam 1,3 MP, alors que la connectivité est assurée par un circuit Centrino Advanced-N 6230, qui gère le Bluetooth 3.0, le Wi-Fi dans sa version i802.11n et le WiDi d'Intel. Pour l'autonomie, il faudra compter sur une batterie 4 cellules de 4 110 mAh, ce qui est assez peu. Et impossible de la changer pour un modèle de capacité plus importante, puisque la batterie est inamovible. Notez qu'il est possible de connaître grossièrement l'état de chargement de cette batterie sans allumer l'ordinateur, en utilisant le bouton placé sur la tranche droite, à l'avant du portable. Les indicateurs lumineux vous indiquent alors l'état de la batterie.

000000B404820874-photo-dell-xps-14z.jpg
 
000000B404820894-photo-dell-xps-14z.jpg

Evoquons finalement le circuit audio de ce portable : les deux haut-parleurs placés de part et d'autre du clavier évitent tout risque d'étouffement du son, comme c'est le cas lorsque les enceintes sont à l'avant. Globalement, le Dell XPS 14z ne s'en sort pas trop mal pour ce qui est de la qualité audio, le son généré étant à la fois clair et suffisamment puissant. En revanche, l'ensemble manque singulièrement de basses, comme on pouvait s'y attendre.

0190000004820884-photo-dell-xps-14z.jpg
Les enceintes délivrent un son de qualité, mais sans basses

Ergonomie, à l'usage[/anchor]

Après quelques jours d'utilisation, que penser de cet XPS 14z ? Commençons par le clavier, de type chiclet, cela ne surprendra personne. L'ensemble est par conséquent très aéré et procure une frappe confortable, bien qu'un peu surprenante au début. En effet, les larges touches de ce clavier sont légèrement incurvées et les effets de cette ergonomie sont assez sensibles lors de la saisie. On s'y fait toutefois très bien au bout de quelques minutes et ce choix ne gêne en rien le confort de frappe, bien au contraire.

0190000004820888-photo-dell-xps-14z.jpg
Les touches de ce clavier sont légèrement incurvées

Et aucun souci à signaler du côté de la taille des touches : mis à part un pavé directionnel un peu petit (on a tendance à appuyer sur la touche Shift pour déplacer le curseur vers le haut), c'est du tout bon.

012C000004820882-photo-dell-xps-14z.jpg
 
012C000004820880-photo-dell-xps-14z.jpg

Cerise sur le gâteau, le XPS 14z bénéficie d'un retroéclairage de son clavier, qui peut être désactivé grâce à un raccourci dédié. Impossible en revanche de régler manuellement l'intensité de ce retroéclairage, mais Dell a prévu un capteur de luminosité qui adapte sa puissance en fonction de l'environnement du portable.

0190000004820870-photo-dell-xps-14z.jpg
L'intensité du retroéclairage s'ajuste à la luminosité ambiante

Autre raffinement intéressant, la petite LED dont dispose la touche verrouillage majuscule. Dommage que le raccourci pour les circuits sans fil ne bénéficie pas du même dispositif. Pour les autres raccourcis, c'est du classique : multimédia, choix de la sortie de l'affichage et, plus original, choix du mode d'alimentation. Enfin, notez que ce clavier résiste aux « projections de liquide » selon Dell. Comprenez par là que s'il ne dispose pas d'un traitement imperméable, il supportera une petite maladresse de votre part.

0190000004820900-photo-dell-xps-14z.jpg
Rien de bien surprenant concernant les raccourcis

Concernant le touchpad, Dell ne cède pas à la mode des pavés cliquables et positionne deux boutons souples, à la qualité irréprochable. Conséquence directe : le touchpad est nettement plus large que haut, un format un peu déroutant. Il reste toutefois agréable à l'usage, la glisse est bonne, précise et particulièrement configurable puisque compatible avec les pilotes Synaptics 8.1 qui autorisent un grand nombre de mouvements différents.

0190000004820886-photo-dell-xps-14z.jpg
Un touchpad un peu étroit en hauteur, mais très efficace

Côté suite logicielle, Dell ne fait évidemment pas l'impasse sur la nouvelle mouture de Stage, son interface multimédia. Elle reprend dans l'idée le fonctionnement d'autres solutions du genre, puisqu'elle permet de regarder des vidéos et des photos sur les différents appareils Dell équipés de Stage, mais aussi de stocker jusqu'à 2 Go de données dans le Cloud de Dell. La synchronisation entre les différents appareils et le support dématérialisé est gérée par le SyncUp de Nero, un logiciel plutôt bien conçu et simple à utiliser.

01F4000004832774-photo-dell-stage.jpg
Dell Stage dans sa nouvelle mouture : un peu envahissant...

Pour l'aspect plus « pro », on retrouve le Support Center, basé sur l'utilitaire PC-Doctor, qui vous permet de télécharger les derniers pilotes pour votre machine et donne accès à quelques programmes annexes. On citera par exemple Chekup, qui vérifie l'état de santé de votre PC, ou DataSafe (version standard), qui n'apporte finalement pas davantage que l'outil de restauration inclus dans Windows 7. Vous passerez toutefois par ce programme pour restaurer les paramètres d'usine ou créer un DVD de restauration.

01F4000004832776-photo-dell-support-center.jpg
Dell Support Center

Enfin, notez la présence de FastAccess, un logiciel de reconnaissance faciale qui, comme son nom l'indique, vous permet d'ouvrir rapidement une session en plaçant tout simplement votre visage face à la webcam dont est pourvu le XPS 14z. Vous pouvez également associer votre visage à différents mots de passe utilisés sur des sites Internet, par exemple, ou faire en sorte que votre ordinateur se verrouille ou se mette en veille si votre visage ne se trouve pas face à la webcam pendant une durée variant de 0 à 3 minutes. L'ensemble fonctionne remarquablement bien, avec notamment une reconnaissance du visage quasi instantanée.

A l'image de la polémique créée à ce sujet autour d'Android 4.0, certains pourront voir ici une faille de sécurité évidente. Nous avons donc tenté de déverrouiller le PC avec une photo sur un téléphone portable ou une image imprimée sur papier sans parvenir à nos fins. Toutefois, nous vous déconseillons l'utilisation d'un tel dispositif si vous êtes amenés à utiliser votre portable en dehors de chez vous (ce qui risque d'être le cas avec un modèle 13 pouces...). Rien ne vaut un bon mot de passe !

01F4000004832778-photo-fast-access.jpg
Le Fast Access, faille de sécurité ?


Tests synthétiques et pratiques[/anchor]

00BD000004037488-photo-compteur-performance.jpg

Que donne ce portable face à quelques concurrents ? Quelles sont ses performances sur des tests théoriques ou face à une mise en situation pratique ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :
A l'usage, on note que le XPS 14z ventile beaucoup en charge, générant des nuisances sonores tout à fait perceptibles. Au repos en revanche, le portable est particulièrement silencieux, grâce à une circulation d'air qui semble suffisante, même lorsque le PC est posé sur les genoux (rappelons que la prise d'air s'effectue par le bas du portable).


Notre avis[/anchor]

00C8000004696986-photo-dell-xps-14z.jpg
Avec son XPS 14z, Dell réalise un joli coup, en sortant un portable qui marche clairement sur les plate-bandes du MacBook Pro sans toutefois copier complètement le produit Apple. Mais les similitudes restent nombreuses, et Dell a manifestement pris le portable à la pomme comme mètre étalon, tant les dimensions et le poids sont proches (et toujours à l'avantage de Dell !).

Le XPS 14z fait-il mieux que son modèle ? Clairement, non. En termes de finition tout d'abord, on reste ici assez loin de l'unibody (le plastique est de mise autour du clavier), tandis que la charnière façon tige filetée éloigne encore un peu le XPS 14z de l'élégant MacBook Pro. Question de goût. L'écran, à la diagonale généreuse et à la luminosité importante, apporte en revanche bien des satisfactions. Dommage que la dalle soit brillante, et que Dell se cantonne aux 1 366 x 768 pixels.

En termes d'ergonomie, pas grand-chose à reprocher au portable Dell : le clavier chiclet rétroéclairé et le touchpad multitouch offre un confort appréciable. On ne peut pas en dire autant du positionnement de la connectique, à l'arrière du portable. Enfin, si les performances sont au rendez-vous, on peut s'interroger sur la pertinence d'un processeur plutôt gourmand en énergie, et surtout sur celui d'une puce graphique qui apporte assez peu par rapport au HD 3000 du Core i7. D'autant que la batterie 4 cellules inamovible est loin d'être un modèle de capacité.

Si tout n'est pas parfait sur cet XPS 14z, on peut tout de même féliciter Dell de venir concurrencer un MacBook Pro vendu 1 330 euros quand son portable est actuellement commercialisé à 1 000 euros. Ce portable Dell est donc une alternative tout à fait intéressante à la référence d'Apple.

Dell XPS 14z

8

Les plus

  • Performances en calcul
  • Clavier rétroéclairé / Touchpad
  • Finition d'un très bon niveau
  • Le prix !

Les moins

  • Ecran brillant
  • Pourquoi la GT 520M ?
  • Batterie à la capacité insuffisante
  • 1366 x 768 seulement / Pas de SSD

Performances7

Autonomie6

Ergonomie / Finition8

Positionnement tarifaire8


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
scroll top