Test Lenovo X220 : un ultraportable pro et puissant !

02 août 2011 à 14h45
0
La note de la rédac
Grand spécialiste de l'ordinateur portable, Lenovo est un constructeur encore plus reconnu lorsqu'il s'agit des modèles destinés aux professionnels. Avec son X220, la firme confirme cet état de fait et nous propose un ultraportable sérieux, très sérieux.

Présentation[/anchor]

012C000004466998-photo-lenovo-x220.jpg
 
012C000004467000-photo-lenovo-x220.jpg

Lenovo X220
Caractéristiques techniques
Réf. exacteThinkPad X220 4291 (NYG36FR)
Ecran - Définition12,5 pouces WXGA LED
1 366 x 768 pixels
ProcesseurIntel Core i7-2620M
(2,7 à 3,4 GHz)
Nombre de cœurs2 (4 avec HyperThreading)
Mémoire vive4 Go DDR3 1 333 MHz
Carte graphique
Intel GMA HD 3000
Stockage320 Go 7 200 RPM Hitachi
Lecteur optiqueGraveur DVD sur la base
Wi-Fi802.11 b/g/n (Centrino Advanced N-6205)
Bluetooth3.0+HS
Lecteur de cartesSD
Connectique PC2 USB 2.0, 1 USB 3.0, Ethernet Gigabit
Connectique A/VDisplayPort, VGA, casque/micro, ExpressCard
Webcam720p
Clavier90 touches chiclet sans pavé numérique
Touchpad75 x 45 mm cliquable, trackpoint
OSWindows 7 Edition Pro.
64 bits
Garantie3 ans
Batterie9 cellules 9 766 mAh
Dimensions305 x 206.5 x 34.6 (19) mm
Poids
1,69 Kg
Pour parler d'un châssis d'un portable, on évoque parfois la sobriété du modèle pour parler en fait d'un aspect pas très sexy... Le Lenovo ThinkPad X220 est donc particulièrement sobre. Pour être clair, cet ultraportable n'a ni le look, ni l'allure d'un MacBook Air ou d'un Samsung Series 9. Il n'empêche que les matériaux choisis par Lenovo semblent de bonne facture (on pense notamment à la coque) et apportent au X220 une impression de solidité et de rigidité, confirmée par la qualité des charnières, qui semblent particulièrement robustes. Bref, ce portable inspire confiance, et c'est bien ce que l'on attend d'un ultraportable destiné aux professionnels.

012C000004467002-photo-lenovo-x220.jpg

Autre qualité indéniable du X220, sa compacité. Il est certes plus épais que les modèles cités plus haut, mais son écran 12,5 pouces le dote de dimensions particulièrement réduites : il mesure environ 2,5 cm de moins que le Samsung Series 9 sur la longueur, et 2 cm de moins sur la profondeur, aidé en cela par le choix d'une batterie largement externalisée à l'arrière de l'appareil.

Reste son poids, qui pâtit des matériaux de qualité choisis par Lenovo : avec quasiment 1,7 Kg (batterie de 9 cellules incluse), il est significativement plus lourd que les ténors en la matière que sont les Toshiba Portégé R700, Apple MacBook Air ou Samsung Series 9. Mais à poids égal avec un MSI X370 par exemple, la différence d'équipement et de solidité est nettement à l'avantage du ThinkPad X220.

Terminons enfin cette présentation pour évoquer l'écran dont est pourvu le X220 : contrairement à l'écrasante majorité des portables du marché, qui adopte une dalle TN, l'ultraportable de Lenovo arbore une dalle IPS qui offre une colorimétrie plus juste et des angles de vision plus larges. Cela tombe bien, puisque l'écran du X220 s'incline sur un angle particulièrement important. Notez toutefois que cette dalle IPS n'est disponible qu'en option, nous y reviendrons.

012C000004466996-photo-lenovo-x220.jpg


Un processeur qui détonne ![/anchor]

0082000004450118-photo-badge-intel-core-i7-extreme-edition.jpg
Que se cache-t-il à l'intérieur de cette robuste carcasse ? La principale « attraction » de ce X220 est sans conteste son processeur : adopter un Core i7-2620M pour un ultraportable est un choix particulièrement osé ! En effet, avec ses 35W de TDP, on ne peut pas dire que ce CPU soit des moins gourmands. En revanche, avec ses deux coeurs physiques cadencés à 2,7 GHz, et même 3,4 GHz grâce au mode Turbo, et ses 4 Mo de mémoire cache, il est particulièrement véloce pour un processeur mobile.

C'est également ce processeur qui officiera en matière d'affichage, puisque c'est le seul Graphics HD 3000 qui se chargera de cette partie. Pas de quoi blâmer Lenovo, puisque le X220 ne nous semble pas vraiment un ultraportable dédié au jeu vidéo... La partie graphique du Core i7 sera donc tout à fait suffisante pour effectuer les opérations de base d'affichage, que ce soit sur l'écran du X220 ou de manière déportée, via la prise VGA ou le DisplayPort.

Pour épauler ce Core i7, Lenovo a inclus 4 Go de mémoire vive de type DDR3, fonctionnant à 1 333 MHz. Côté stockage, c'est un disque dur de 320 Go qui est installé au sein du X220. Bon point : ce dernier fonctionne à 7 200 rotations par minute contre 5 400 chez nombre de concurrents. En revanche, la capacité nous semble quelque peu limitée, tandis que Lenovo aurait été bien inspiré d'inclure un SSD pour le système. Une option disponible sur le site de Lenovo, moyennant finance...

L'épaisseur relativement importante du X220 lui permet d'accueillir une connectique intéressante pour un ultraportable, avec deux ports USB 2.0 et un troisième à la norme USB 3.0, un port Ethernet gigabit, une sortie VGA et une seconde en DisplayPort, ainsi qu'un lecteur de cartes SD et un ExpressCard.

00C8000004467008-photo-lenovo-x220.jpg
 
00C8000004467004-photo-lenovo-x220.jpg
 
00C8000004467006-photo-lenovo-x220.jpg


Côté réseau c'est le carton plein, avec le Wi-Fi 802.11n (compatible WiDi), le Bluetooth 3.0 et une module 3G, voire 3G+ et WiMax en option. L'équipement du X220 est complété par une webcam HD (720p) dont l'image dénature les couleurs de façon bien trop importante, ainsi que par un lecteur d'empreintes digitales, particulièrement apprécié dans le monde professionnel. Notez également la présence d'une petite lampe, positionnée à côté de la webcam, et que l'on peut activer via une touche spécifique du clavier. Pratique en cas d'éclairage réduit !

012C000004467022-photo-lenovo-x220.jpg
 
012C000004467010-photo-lenovo-x220.jpg


Une ergonomie intéressante mais perfectible[/anchor]

Proposer un clavier complet et doté de touches larges n'est pas chose aisée sur un châssis aussi étroit que celui du X220. C'est pourtant ce qu'est parvenu à réaliser Lenovo en jouant sur un paramètre simple, celui de la hauteur du clavier. En effet, l'espace est minutieusement optimisé afin d'offrir aux touches les plus importantes (Entrer, Retour, Echap, Suppr...) toute la largeur et la hauteur qu'elles méritent. Mieux même, alors que la plupart des portables se « contentent » de 87 touches, on en compte 90 sur le clavier du X220 (avec notamment des touches « page suivante » / « page précédente » en supplément, au niveau du pavé directionnel).

012C000004467016-photo-lenovo-x220.jpg
 
012C000004466994-photo-lenovo-x220.jpg

Enfin, quelques touches orientées pour l'utilisation de la vidéoconférence prennent également place dans le coin supérieur gauche du clavier. Gros point noir en revanche pour la touche CTRL, qui se voit reléguée en seconde position dans le coin inférieur gauche, remplacé en première place par la touche de fonction (Fn). Un mauvais choix selon nous, tant on a l'habitude d'utiliser cette touche pour des opérations très courantes comme un CTRL+C ou un CTRL+V.

012C000004467018-photo-lenovo-x220.jpg
 
012C000004467020-photo-lenovo-x220.jpg

Passons maintenant aux dispositifs de pointage. Un pluriel employé à juste titre, puisque le X220 est équipé à la fois d'un touchpad, comme le sont tous les ordinateurs portables, mais également d'un trackpoint, au beau milieu du clavier. Commençons par ce dernier : malgré sa taille relativement réduite, ce dispositif se montre plutôt précis. L'utilité du trackpoint réside principalement dans la possibilité de pouvoir déplacer le pointeur sans que les mains ne quittent le clavier. Mais certains préféreront sans doute le touchpad. Quoique.

En effet, la taille de ce dernier laisse clairement à désirer, contrepartie d'un clavier qui utilise un maximum de hauteur. Résultat, on se retrouve avec un dispositif de pointage principal dont la surface est deux fois plus petite que le touchpad d'un Samsung Series 9. Autre conséquence de l'important espace réquisitionné par le clavier : les reposes-poignets sont également de taille plus que réduite. Concernant le touchpad, une légère pente vers les boutons rend la partie supérieure plus difficile à utiliser. Notez que le dispositif est tout de même multipoint et cliquable... ce qui n'est pas forcément un avantage, car on se retrouve avec deux options pour cliquer : le touchpad en lui-même, ou les boutons positionnés au-dessus. Au centre de ces derniers, un troisième élément permet d'activer la fonction chariot.

012C000004467014-photo-lenovo-x220.jpg
 
012C000004467012-photo-lenovo-x220.jpg

Une offre logicielle enrichie et à la carte

Si certains constructeurs n'hésitent pas à charger votre PC de programmes (parfois inutiles) au démarrage, Lenovo a choisi de vous laisser seul maître à bord. C'est pourquoi, par défaut, les programmes de l'offre logicielle ne sont pas tous installés. Parmi eux, on trouve le très utile Power Manager, qui comprend un grand nombre de profils et autorise un mode « extension de batterie » optimisé pour réduire de façon conséquente la consommation.

En matière de sécurité, et outre le lecteur d'empreintes digitales dont dispose le X220, Lenovo a prévu un Autolock, qui verrouille le PC dès que le logiciel détecte une inactivité, éventuellement par contrôle visuel, grâce à la webcam. Le problème, c'est que Autolock fait un peu de zèle : détournez simplement le regard et le logiciel bloque le PC ! Enfin, précisons que c'est Windows 7 Edition Professionnelle 64 bits qui opère sur le X220.

Parmi les différentes applications prévues par Lenovo dans son X220, on trouve un gestionnaire d'alimentation plutôt riche, qui indique même la consommation instantanée.
Liberté vous est donnée d'activer ou de désactiver les différents modules sans-fil dont est équipé le X220.
Cet utilitaire permet également diverses actions, comme la vérification des systèmes vitaux du PC, ou encore la création de disques amorçables.
Le Lenovo ThinkVantage Toolbox, accessible via le bouton bleu dédié sur le haut du clavier, permet de vérifier la santé de votre ultraportable.
La webcam bénéficie également d'un module de configuration relativement succinct, mais qui a le mérite d'exister. Malheureusement, impossible par ce biais de corriger les soucis inhérents à la webcam, à savoir des couleurs très fades.


Une personnalisation poussée[/anchor]

Le X220 que Lenovo nous a fourni en test n'est pas le seul modèle disponible à la vente. En effet, à la manière de Dell ou Apple, Lenovo propose une personnalisation avancée sur son site. Ainsi, vous pouvez choisir d'associer divers éléments entre eux :
  • pour le processeur, un Intel Core i5-2520M, Core i5-2540M ou Core i7-2620M ;
  • un écran 12,5 pouces HD ou Premium HD (la fameuse dalle IPS), toujours en 1366 x 768 ;
  • 2, 4, 6 ou 8 Go de mémoire vive fonctionnant à 1 333 MHz ;
  • le lecteur d'empreintes digitales est en option, tout comme la webcam HD ;
  • pour le stockage, vous avez le choix entre un disque dur 320 Go fonctionnant à 7 200 RPM, ou un SSD de 128 Go ;
  • pour le circuit Wi-Fi, vous aurez le choix entre l'Intel Advanced-N 6205 ou le plus basique N 1000 ;
  • la batterie livrée pourra être constituée de 6 ou 9 cellules.
Enfin, Lenovo met également en option son Ultrabase Series 3, qui ajoute encore au côté « pro » de son ultraportable. Au final, si vous optez pour notre configuration de test à laquelle vous ajoutez le SSD et 8 Go de RAM, vous arriverez à la coquette somme de 2 160 euros, soit autant qu'un MacBook Pro aussi bien pourvu, mais avec un SSD de 256 Go ! En version de base en revanche, la facture est nettement moins salée, mais reste tout de même supérieure à 1 160 euros.

Le Lenovo X220 sur son Ultrabase Series 3 en option.
L'inclinaison apporté par l'accessoire est appréciable d'un point de vue de l'ergonomie.
La connectique supplémentaire apportée par la base du X220 est également un plus.
Outre une connectique enrichi, la base du X220 apporte également un graveur de DVD qui ne figure évidemment pas sur l'ultraportable.
Pour déconnecter ce périphérique à part entière qu'est la base du X220, Lenovo a prévu un bouton de déconnexion (indiqué « 1 » pour première étape) associé à une icône lumineuse. Une fois la base déconnectée, vous pouvez extraire le X220 en tirant simplement sur la manette (indiquée « 2 »).



00C8000004037488-photo-compteur-performance.jpg

Tests synthétiques et pratiques[/anchor]

Que donne cet ultraportable face à ses concurrents ? Quelles sont ses performances sur des tests théoriques ou face à une mise en situation pratique ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :


Notre avis[/anchor]

Ce Lenovo X220 est sans conteste l'ultraportable le plus « pro » que nous avons eu entre les mains. De son aspect sobre et robuste à l'ergonomie avancée du clavier (doté d'un trackpoint), en passant par des composants très performants, ce X220 est l'un des tout meilleurs ultraportables de notre comparatif. Seul le Series 9 de Samsung pourra séduire davantage, puisqu'il dispose d'attributs dont ne dispose pas le X220 : finesse, légèreté, design...

En revanche, au niveau performance, le modèle de Lenovo ne souffre aucune concurrence, aidé en cela par un Core i7-2620M particulièrement véloce. Et s'il ne dispose pas d'un SSD (sur notre modèle de test), son disque dur 7 200 RPM affiche des performances tout à fait convenables. Cerise sur le gâteau : le X220 fonctionne avec un niveau de nuisances sonores très faible, notamment au repos (en usage bureautique).

Le tableau serait idyllique si le prix de cet ultraportable n'était pas trop élevé. Certes, les possibilités de configuration sont importantes, et la facture peut varier du simple au double. Mais dans sa forme la moins onéreuse, à savoir contre presque 1 200 euros, le X220 ne nous semble pas compétitif. Dans sa version la plus haut de gamme (plus de 2 100 euros), le tarif est trop élevé (et il manque un SSD de 256 Go si l'on veut pinailler). C'est peut être entre ces deux extrêmes que se trouve le bon compromis.

Lenovo X220

Les plus
+ Performances
+ Finition / Robustesse
+ Ergonomie / Compacité
+ Dalle IPS / Equipement
Les moins
- Le look retro ?
- Touchpad trop petit
- Un peu lourd / épais
- Le prix
Performances
Autonomie
Ergonomie / Finition
Positionnement tarifaire
4


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
La filière éolienne française se porte bien et continue de créer des emplois
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
La bande annonce de Star Wars, l'ascension de Skywalker, est là !
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien
M6, France Télévision et TF1 engagent un triple Salto... pour espérer retomber sur leurs pieds

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top