Huawei prépare un PC Windows 10 basé sur du Qualcomm Snapdragon 850

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
12 avril 2019 à 12h19
5
Huawei MateBook E
Crédits : Huawei

Plusieurs s'y sont essayés, et plusieurs s'y sont cassé les dents. Mais impossible n'est pas Huawei ! Le constructeur chinois prépare ainsi un laptop convertible embarquant un SoC Snapdragon 850 pour une connectivité et une autonomie accrue.

Le MateBook E, qui ressemble furieusement à la Surface de Microsoft, sortira dans un premier temps en Chine avant de - peut-être - se frayer un chemin sous nos latitudes.

Un ordinateur hybride très autonome

D'après les dires de Huawei, le MateBook E bénéficierait d'une autonomie de près de 20 heures. Un chiffre obtenu grâce à la batterie de 36 Wh, et bien entendu au SoC Snapdragon 850 que le constructeur a choisi d'inclure à son laptop.

Huawei MateBook E
Crédits : Anandtech

Cet ordinateur sous ARM disposerait ainsi d'une connectivité permanente (compatible 4G) et d'une autonomie redoutable. En contrepartie, il faudra faire l'impasse sur les applications les plus lourdes, et se limiter à la bureautique ou la navigation.

Côté technique, ce MateBook E embarquera un écran tactile de 12 pouces (ratio 2:3, définition de 2160 x 1440 pixels, luminosité 400 cd/m2), 4 ou 8 Go de RAM, 128 ou 256 Go de SSD et sera compatible avec le Wi-Fi 5 et Bluetooth 4.1. Une caméra de 20 mégapixels est intégrée au dos, et une autre de 5 mégapixels s'affiche à l'avant.

Huawei fait l'impasse sur Kirin

Les plus fins observateurs n'auront pas manqué de faire les gros yeux. "Huawei qui sort un appareil sous Snapdragon ?". En effet, à l'image de ses smartphones, Huawei a pris l'habitude de développer ses propres puces par le biais de sa filiale HiSilicon, qui produit les SoC Kirin.

Or, comme le rapporte AnAndTech, Huawei confesse que le marché n'est, à son sens, pas encore mûr pour que HiSilicon prenne la peine de développer des solutions maison.

Autant dire que le constructeur ne se mouille pas des masses avec ce nouveau produit.

Source : Anandtech
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
0
yatto
Les rares solutions Windows on ARM sont optimisées pour Snapdragon, Huawei n’avait pas vraiment le choix s’il voulait sortir un appareil maintenant. Ils préfèrent tâter le terrain avec un truc qu’ils peuvent lancer un peu plus rapidement, et si ça marche, ils pourront envisager d’investir dans le développement de pilotes nécessaires pour leur Kirin pour Windows on ARM.
sandalfo
comment on convertit une appli windows x86-64 en windows ARM ? On recompile ? ça suffit ?<br /> Est ce qu’on peut avoir les appli Android ARM sous Win ARM ?<br /> Il vaudrait mieux que ces questions aient une bonne réponse, sinon je ne vois pas comment Win ARM pourrait marcher commercialement.
ultrabill
(double post )
ultrabill
Windows ARM a un “émulateur” qui lui permet de faire tourner les applis win32. Il me semble que c’est en cours pour les applis win64.<br /> Les UWP peuvent être compilées en ARM32 ou ARM64.<br /> Le CPU ne fait pas tout : Android c’est pas Windows.<br /> D’ailleurs, Android tourne sur un noyau Linux et pourtant les APK fonctionnent pas directement sous GNU/Linux. Je dis bien “directement” car t’as des solutions type Anbox qui virtualisent un environnement Android. Cette solution existe aussi sous Windows.
Wen84
A priori, les Apps Win32 pourront etre recompilés pour ARM aujourd’hui, pour éviter d’utiliser l’emulation.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Samsung Galaxy Fold, la production est lancée, la vente dès le 26 avril
PUBG banni au Népal parce qu'il distrait les enfants de leurs études
Alain Weill (Altice) ne veut pas céder
Disney+ dévoile son interface et son catalogue
Tesla annonce sa Model 3 à 42 600 euros avec le pilotage automatique de série
🔥 Bon plan Xbox One : notre sélection de pack à petit prix !
Android permet désormais d'utiliser son smartphone comme clé de sécurité externe
SpaceX entre dans l'histoire : mission réussie pour l'atterrissage de ses trois propulseurs
+450% d'utilisateurs depuis 2018 pour le navigateur Brave
Patch Tuesday d'avril : Microsoft corrige deux failles zero-day affectant Windows
Haut de page