Le Live Labs, l'incubateur d'idées de Microsoft, ferme ses portes

11 octobre 2010 à 04h43
0
00C8000003629844-photo-livelabs.jpg
Ce weekend Microsoft a fermé le Live Labs, un centre de développement principalement orienté sur les usages de l'Internet. Né en janvier 2005 d'un partenariat entre les équipes de MSN et Microsoft Research, le Live Labs avait pour ambition de mettre en application les travaux des chercheurs de Microsoft dans le domaine des technologies Internet.

Parmi les projets découlant du Live Labs nous retrouvons Deepfish, un navigateur mobile sur lequel le mobinaute pouvait zoomer sur le contenu d'une page sans pour autant en détériorer la qualité de lecture. Egalement fruit de ces recherches, Pivot permet d'interagir de manière dynamique avec du contenu web grâce à la technologie SeaDragon (notamment portée sur iPhone). Dévoilé en août 2008, PhotoSynth redonne vie à vos photos. Mises les unes au bout des autres ces dernières pourront reconstituer un environnement en 3D navigable à la souris. Notons également Thumbtack, un bloc-note virtuel sur lequel l'internaute pouvait archiver différents types de contenu (texte, liens photos etc ...) par simple copier-coller.

Reste à savoir ce qu'il adviendra de ces projets et si Microsoft continuera de mettre en application les travaux des chercheurs de Microsoft Research. Le fondateur de Live Labs Dr. Gary William Flake a annoncé sa démission via Twitter.

03629842-photo-dr-gary-william-flake.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google sur WP7 :
HTML5 : Web Storage, le cookie 2.0 ?
Yahoo! pourrait racheter Groupon
Angry Bird : une fausse vraie application pour Windows Phone 7
Chromium 8 déjà disponible en version d'évaluation
Ubuntu 10.10 Maverick Meerkat disponible en version finale
Google planche sur la voiture du futur
Revue de presse : du hardware, un portable surpuissant et une tondeuse !
Revue de Web : L'anniversaire de Pac-Man, c'est du gâteau !
Super Hi Vision : quand la télévision japonaise rêve de très, très haute déf'
Haut de page