Osmo : DJI se lance dans les caméras à main stabilisées

Par
Le 09 octobre 2015
 0
Le spécialiste du drone DJI porte ses technologies de stabilisation sur un nouveau terrain, celui des caméras à main. Il présente Osmo, un appareil à poignées stabilisé sur trois axes, capable d'accueillir ses modules de capture ZenMuse. Cadrage et enregistrement se font au moyen d'un smartphone.

L'heure de la diversification semble avoir sonné pour le spécialiste du drone DJI. Il a en effet dévoilé cette semaine Osmo, son premier stabilisateur à main pour caméra, similaire dans la forme aux différents accessoires (Feiyu par exemple) proposés pour les smartphones ou les caméras sportives. DJI joue toutefois dans une cour fermée : il est bien possible de changer la caméra installée à bord, mais il devra impérativement s'agir d'un de ses propres modules de la série ZenMuse, ceux-là même qu'on retrouve à bord de ses drones vedette.

01f4000008199584-photo-dji-osmo.jpg

Osmo se présente donc comme un stabilisateur sur trois axes, motorisés, alimenté par sa propre batterie. Il sait donc compenser les saccades et autres mouvements parasites qui viendraient gâcher la prise de vue, ou garantir l'orientation constante de la caméra, de façon à réaliser des travellings sans à-coup. Depuis la poignée, on accède aussi à un stick de contrôle grâce auquel se règle la visée.

Par défaut, la poignée vient équipé d'une caméra Zenmuse X3, celle qui équipe le drone Inspire 1. Elle sait enregistrer des vidéos Ultra HD à 30 images par seconde, ou réaliser des ralentis à 120 images par seconde en full HD. Entre autres options, elle autorise aussi la prise de photos 12 mégapixels, avec rafale, time lapse et panoramas assemblés automatiquement à partir de huit images distinctes.

01f4000008199586-photo-dji-osmo.jpg

Sur le côté, un dispositif extensible permet d'installer un smartphone (iOS ou Android, même s'il s'agit d'un modèle à grand écran. Celuic-ci se connecte en WiFi à la caméra et sert à la capture vidéo, ainsi qu'au contrôle du cadrage ou au zoom, via une application dédiée. Rapidement pris en main au Ceatec de Tokyo, l'ensemble se révèle étonnamment efficace, avec une latence très limitée. Une option de connexion filaire aurait toutefois pu être envisagée, pour éviter tout problème à ce niveau.

Osmo sera commercialisé à partir du 15 octobre, avec un prix annoncé à 650 dollars sur le marché américain pour la poignée stabilisée et sa caméra Zenmuse X3. DJI espère séduire les cinéastes professionnels ou amateurs qui utilisent déjà ses drones, en offrant une prise en main et un rendu final de qualité équivalente à caméra identique. Face aux stabilisateurs sportifs taillés pour les caméras de type GoPro et consorts, il faudra toutefois garder en tête ici que l''équipement n'est pas durci et craint donc les chocs.

01f4000008199588-photo-dji-osmo.jpg


Retrouvez notre test complet de l'Osmo Pocket.
Modifié le 19/12/2018 à 18h02
scroll top