Test Logitech G502X Plus : quand la meilleure souris au monde maltraite encore un peu plus la concurrence

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
09 septembre 2022 à 11h45
27
Logitech G502X Plus © Logitech
© Logitech

Souris emblématique de Logitech, la G502 a déjà profité de plusieurs évolutions, mais la dernière en date remontait à 2019. Pour le fabricant suisse, il était plus que temps de mettre à jour son flagship comme on dit dans le milieu et plutôt que de se limiter à une seule nouveauté, ce sont trois G502X qui nous parviennent en même temps.

Logitech G502X Plus
  • Ergonomie proche de la perfection
  • Des efforts pour alléger la bête
  • Switchs Lightforce, capteur Hero 25K
  • Molette débrayable remarquable
  • Neuf boutons personnalisables
  • Autonomie de haut niveau
  • Plusieurs appareils avec un dongle
  • L'investissement reste important
  • Exclusivement pour droitiers
  • Des évolutions finalement rares

Débarquée en 2014, la G502 a bien bousculé les lignes chez les fabricants de « mulots ». Logitech faisait très fort avec un modèle d’ergonomie et des fonctionnalités complètes. Durant une longue période, elle a d’ailleurs été la seule à proposer cette fameuse molette débrayable pour un usage bureautique parfait tout en gardant des caractéristiques gaming de très haut niveau. Depuis, Logitech a fait évoluer plusieurs de ses technologies et la G502X se veut la synthèse de ces changements.

Fiche technique Logitech G502X Plus

Ergonomie

Utilisation
Bureautique, Conception 3D, Gamer
Nombre de boutons
9
Type de Roulette
Multidirectionnelle
Lateralité
Souris pour droitier
Trackball
Non
Souris verticale
Non
Souris silencieuse
Non

Caracteristiques techniques

Type de souris
Optique
Résolution optique
25600 dpi
Sans-fil
Oui
Interface avec l'ordinateur
RF 2,4 GHz
Logiciel compagnon
Logitech G HUB

Batterie

Type de batterie
Batterie intégrée
Autonomie
37h

Caractéristiques physiques

Longueur du câble
1,8m
Largeur
79,2mm
Profondeur
131,4mm
Poids
106g
Poids modulable
Non
Rétro-éclairage
Oui (RGB)

Design épuré et mulot d’une rare élégance

Puisque la G502 est ce que l’on peut appeler une référence, Logitech n’avait pas intérêt à trop en modifier la recette. De fait, la G502X a de nombreux points communs avec les précédents modèles de la gamme. Au sortir de son petit carton, on note toutefois plusieurs différences, et ce, dès le premier regard posé sur la souris. C’est que la silhouette de la souris se veut légèrement plus fine, un peu moins ramassée avec une main qui se pose le plus naturellement du monde sur le dos de la souris pour adopter une palm grip (tenue avec la paume).

Logitech G502X Plus © Nerces
Sur la gauche, notre G502X Plus sans fil avec LED RVB et, sur la droite, le modèle « basique », filaire © Nerces

Trois versions, mais une même base

Sans vous embêter avec trop de détails, il nous semblait utile de faire un rapide point sur les trois moutures de cette G502X de sorte qu'il soit possible de les différencier aisément.

Logitech G502X Plus © Logitech
  • La G502X « tout court » est le modèle de base, le plus accessible à un prix conseillé de 89,99 euros. La souris est exclusivement filaire, pèse 89 g et ne dispose d'aucune LED.
  • La G502X Lightspeed est un peu plus évoluée. Logitech conseille ici un tarif de 149 euros pour une souris dotée de la fonction sans fil Lightspeed et, donc, du dongle USB. Elle reste sans LED.
  • Enfin, la G502X Plus est la version la plus avancée. Elle est proposée à 169 euros et constitue une copie conforme du modèle précédent si ce n'est que le liseré sur le dos de la souris intègre 8 zones LED RVB.

Notons que Logitech ne commercialise pas de version pour gauchers : le fabricant estime peut-être que nous ne sommes pas assez nombreux… ou que des années à être ignorés nous ont poussés à tenir la souris avec la main droite ? Attention aux petites mains : les enfants pourraient avoir du mal à atteindre les boutons du pouce. Ces boutons sont pourtant l’un des atouts de cette G502X qui, en plus des deux boutons principaux, dispose de deux boutons supplémentaires au niveau de l’index et de trois boutons pour le pouce dont un dit « sniper ».

Logitech G502X Plus © Nerces
Logitech G502X Plus © Nerces
Logitech G502X Plus © Nerces

Les trois positions du bouton de « sniper » pour lequel deux capuchons sont livrés © Nerces

Ce dernier bouton a la particularité d’être personnalisable. Logitech livre effectivement un petit capuchon pour remplacer celui proposé de base. Comme vous pouvez le voir sur nos photos, il est ainsi possible d’orienter ou de supprimer l’ergo pour un clic plus facile. Sur le dessus de la souris, on repère les deux derniers boutons : le premier vient débrayer la molette tandis que le second, estampillé G9, est simplement là pour apporter une commande supplémentaire fonction. Bien sûr, un peu devant ces deux boutons, trône la fameuse molette de Logitech.

Logitech G502X Plus © Nerces
Une forme légèrement profilée qui nous semble encore plus réussie que sur la G502 © Nerces

« Fameuse » car elle a fait la renommée de la G502 et Logitech n’avait pas le droit de se louper. Nous reviendrons un peu plus tard sur son utilisation, mais sachez qu’elle peut toujours être débrayée afin de tourner de manière libre, sans aucun cran. Par ailleurs, la molette intègre évidemment un clic principal, mais aussi deux clics latéraux. Là encore, c’est une habitude sur la G502 et il est heureux de voir la G502X capitaliser sur ces atouts. Pour le reste, le dos de la souris est composé d’un grip, en particulier sur l’arrière, et d’un liseré de LED RVB plutôt discret.

Logitech G502X Plus © Nerces
Logitech G502X Plus © Nerces

Les quatre patins en PTFE assurent une belle glisse et le port USB-C reste standard © Nerces

En retournant la souris, on découvre de larges patins blancs en PTFE. Sur ce point, Logitech aurait pu adopter la céramique, mais cela n’empêchait pas les précédentes G502 de bien glisser. Sous la souris, on trouve aussi le capteur et l’USB-C pour la connexion filaire / la recharge. On trouve surtout l’interrupteur de mise sous tension et l’emplacement pour ranger le dongle USB. Il n’est plus question d’y insérer des poids pour modifier la masse de la souris. La G502X a un poids fixe lié à la version : 89 g pour la G502X, 102 g pour la Lightspeed et 106 g pour la Plus.

Logitech G502X Plus © Nerces
Indispensable bouton de mise sous tension de la souris © Nerces

Prise en main parfaite, précision remarquable

Nous l’avons déjà souligné, mais il est important de commencer notre partie « à l’usage » par l’exceptionnelle ergonomie de la G502X. Ce n’est pas surprenant, ce modèle a toujours été salué pour sa prise en main, mais Logitech s’est surpassé… enfin selon nos standards. N’oublions pas que l’ergonomie est quelque chose de subjectif et que la G502X privilégie une palm grip pas forcément du goût de tous. Rappelons aussi que le poids change de 17 g entre les versions de base et Plus alors que d’autres souris sont bien plus légères… mais jamais aussi bien équipées.

Logitech G502X Plus © Nerces
Logitech G502X Plus © Nerces

On retire le couvercle et le petit dongle USB peut être sorti / rangé © Nerces

La partie capteur pourrait décevoir certains usagers, Logitech conservant son Hero 25K. Cela dit, il n’y a pas vraiment à se plaindre et il est difficile de voir un intérêt à dépasser ses 25 600 points par pouce de sensibilité. De plus, la précision du capteur n’est pas critiquable et, durant nos tests, nous ne l’avons jamais senti décrocher. Nous en parlions précédemment, mais il faut aussi souligner l’excellente glisse d’une souris qui profite bien sûr de la cure d’amaigrissement imposée par son fabricant : à moins de 90 g, la G502 est même étonnante de légèreté.

Logitech G502X Plus © Logitech
Vue « éclatée » de la souris dans sa version G502X Plus © Logitech

Bien sûr, il y a aura des joueurs pour préférer les modèles « alvéolés » tournant autour des 60 - 65 g, mais reconnaissons que nous ne boxons pas ici dans la même catégorie. Même la version sans fil n’accuse que 102 ou 106 g ce qui en fait un modèle léger au regard des fonctionnalités apportées. Logitech évoque effectivement une belle autonomie de près de 40 heures avec les LED de la G502X Plus activées, de 130 h désactivées et de 140 h sur la G502X Lightspeed. Ces deux dernières valeurs n’ont pu être vérifiées, mais nous avons bien obtenu environ 40 h avec les LED.

Logitech G502X Plus © Nerces
Logitech G502X Plus © Nerces

La molette est très proche de la perfection, le bouton juste derrière permet de la débrayer © Nerces

Une parfaite autonomie qui se double d’un fonctionnement irréprochable à travers la connexion Lightspeed. Le système sans fil RF 2,4 GHz signé Logitech est bien connu des joueurs : il marche à la perfection, ne soulève aucun problème de stabilité et assure une latence très faible. Bien sûr, la connexion filaire – parfaitement fonctionnelle même sur les modèles sans fil – reste un peu supérieure, mais la différence est très difficilement perceptible et, pour l’immense majorité des joueurs, les choses passeront « comme une lettre à la Poste ».

Logitech G502X Plus © Logitech
Deux coloris sont disponibles, mais nous avons une nette préférence pour le noir © Logitech

Vous vous en doutez, le bilan « à l’usage » de la G502X est remarquable, et ce, pour les trois versions de la souris. Pour terminer, il nous faut évoquer l’intérêt du bouton « sniper » qui vient réduire – à la volée – la sensibilité du capteur ou le confort apporté par la molette débrayable dans la consultation d’article sur le Net par exemple. Notons que le défilement cranté de cette dernière – s’il est précis – aurait pu gagner en silence et que, peut-être, certains trouveront les boutons principaux un peu fins. Très honnêtement, ce ne sont que d’infimes détails.

Logitech G502X Plus © Nerces
Logitech G502X Plus © Nerces

G HUB sert de portail aux périphériques Logitech et en affiche toutes les informations nécessaires © Nerces

Logitech G HUB : interface propre et complète

En réalité, notre test ne saurait s’achever sans un petit commentaire sur l’interface logicielle qui accompagne logiquement un modèle aussi richement doté que cette G502X. Logitech ne change pas ses habitudes et c’est donc le G HUB qui nous est proposé. Aucun problème pour l’installation et la reconnaissance de notre périphérique sachant que G HUB centralise évidemment tous les appareils de la marque au sein d’un seul et même portail. Un portail qui s’ouvre sur une page « de synthèse » regroupant donc toutes les informations utiles à propos de la souris.

Logitech G502X Plus © Nerces
L'écran principal du G HUB est évidemment consacré à la sensibilité du capteur © Nerces

Ensuite, les diverses fonctionnalités de la G502X sont rangées dans trois onglets, trois catégories. La partie sensibilité se focalise évidemment sur le capteur optique permettant d’ajuster des paliers que l’on peut appeler d’un simple bouton, entre 400 et 25 600 ppp avec des paliers 100 ppp. Le taux d’interrogation est lui ajustable entre 125, 250, 500 et 1 000 Hz. La partie affectations est consacrée aux commandes que l’on modifier comme bon nous semble avec la possibilité d’attribuer une seconde fonction à chaque. Enfin, Lightsync se focalise sur les LED.

Logitech G502X Plus © Nerces
Logitech G502X Plus © Nerces

Sur la gauche, toutes les options pour modifier les commandes alors qu'à droite, on ajuste l'éclairage © Nerces

Là, il y a de quoi se faire plaisir même si les LED ne couvrent qu’une petite surface de la souris. Des options variées d’animations sont disponibles pour les huit zones LED qui composent liseré éclairé de la G502X. Notons que certaines options peuvent manquer aux joueurs les plus exigeants comme la distance de décrochage du capteur lorsque la souris est soulevée ou la modification du temps de debounce, un réglage utile pour éviter les double-clics indésirables. Il ne s’agit toutefois pas d’options très utiles pour le commun des mortels, alors nous pardonnerons Logitech.

Logitech G502X Plus © Logitech
G502X Plus : une souris aussi à l'aise en bureautique qu'en jeu vidéo © Logitech

Logitech G502X Plus, l'avis de Clubic

10

Des trois versions de G502X lancées par Logitech, nous avons décidé de mettre l’accent sur le modèle le plus haut de gamme, mais nos conclusions sont valables pour toute la gamme, exception faite, bien sûr, des fonctionnalités sans fil. Des conclusions qui iront d’ailleurs presque toutes dans le même sens tant Logitech nous rend, une fois encore pour la gamme G502, une copie proche de la perfection.

À côté d’un tarif peut-être un peu élevé – encore que – le seul défaut de cette nouvelle lignée réside dans le fait que Logitech n’en propose pas de version pour les gauchers. Un défaut qui ne concernera donc au mieux que 15% de la population. Citons aussi un relatif manque de nouveautés et l’absence du système d’ajustement du poids, mais vous comprenez que les défauts ne sont pas guère gênants.

Nous préférons retenir l’excellence d’une ergonomie qui, même si elle demande un peu d’effort aux plus petites mains, reste une référence. Soulignons aussi la justesse d’un design tout en sobriété ou les LED apportent une touche d’élégance sans trop en faire. Les boutons sont nombreux, de qualité et idéalement placés tandis que la molette est ce qui se fait de mieux dans le genre avec clics latéraux et mode débrayée.

Enfin, saluons la possibilité, sur la version sans fil, d’appairer plusieurs appareils Logitech sur le dongle USB livré et l’excellente autonomie de la bête. Les efforts fournis par Logitech afin d’alléger son produit ne sont pas non plus pour nous déplaire alors que, techniquement, le capteur 25K et les boutons assurent une parfaite efficacité, quel que soit l’usage. Une merveille.

Les plus

  • Ergonomie proche de la perfection
  • Des efforts pour alléger la bête
  • Switchs Lightforce, capteur Hero 25K
  • Molette débrayable remarquable
  • Neuf boutons personnalisables
  • Autonomie de haut niveau
  • Plusieurs appareils avec un dongle

Les moins

  • L'investissement reste important
  • Exclusivement pour droitiers
  • Des évolutions finalement rares
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
27
14
octokitty
C’est dommage qu’elles sortent un peu tard, au mauvais moment. Logitech s’est un peu endormie côté périphériques gaming entre 2018 et maintenant…Les beaux jours du gaming c’est fini.
corteo
Salut<br /> Erreur de prix : 169€ c’est déjà pas mal.<br /> Modèle : G502 X Plus Lightspeed
_Troll
Super materiel ! J’aimerais bien en avoir une. Pourquoi vous dites que c’est un mulot ? Elle est plus grosse qu’une souris d’ordinateur ordinaire dans la main ?
DrCarter95
169€… Omg…
saerdryl
j ai testé les g502 mais je les trouve trop basse je prefere ma razer deathadder ou basilik
Kaggan
Et on reste sur G Hub qui est un logiciel médiocre tant bien en fonctionnalité qu’en performance.
Nerces
Ce n’est certes pas la meilleure application, mais que voudrais-tu comme fonctionnalités en plus ? Plus important, c’est quoi le problème côté performances ?
Nerces
saerdryl:<br /> j ai testé les g502 mais je les trouve trop basse je prefere ma razer deathadder ou basilik<br /> Question de goûts évidemment : j’aime beaucoup les souris basses, je trouve que le poignet est moins « cassé ». Maintenant, je ne vais pas critiquer les DeathAdder et Basilisk, deux excellentes gammes.<br /> D’ailleurs, le test de la Basilisk V3 Pro ne devrait pas trop tarder <br /> _Troll:<br /> Super materiel ! J’aimerais bien en avoir une. Pourquoi vous dites que c’est un mulot ? Elle est plus grosse qu’une souris d’ordinateur ordinaire dans la main ?<br /> Référence de vieux Les Guignols s’étaient gentiment moqué d’un Chirac qui, en 1996, découvrait ce qu’était une souris lors d’une démonstration à la BNF : sa marionnette ne disait pas ‹ souris ›, mais ‹ mulot ›.
Belgarath
Pourquoi vous dites que c’est un mulot ? Elle est plus grosse qu’une souris d’ordinateur ordinaire dans la main ?<br /> Humour. Souris d’ordi = mulot. « Jacques Chirac ».
Delta243
Sans hésiter elle sera ma future souris (502x plus) .<br /> Ma g502 spectrum avec presque 5 ans va toujours aussi bien.<br /> Bien sûr j’attendrais tranquillement une promo
_Troll
Pour une jolie souris d’ordinateur comme celle la, moi aussi, je vais attendre une promo. Ma souris d’ordinateur est une Lenovo gaming. Elle est bien, je peut attendre tranquillement.
MqcdupouletBasquez
très bon article, par contre, il me manque le côté bruit du clic.<br /> Sinon, quand on a une G604, ça vaut le coup de changer pour celle ci ? (elle est très bien sinon, rien à lui reprocher, alors que j’avais acheté une souris Razer édition spéciale Starwars, elle a fini en panne double clic alors 250€)
Blackalf
MqcdupouletBasquez:<br /> très bon article, par contre, il me manque le côté bruit du clic.<br /> Ce genre de question me laisse toujours perplexe. Perso je surfe et fait beaucoup de choses sur mon pc sans nécessairement avoir du son, et s’il y a bien une chose à laquelle je n’ai jamais prêté attention, c’est le bruit des clics. Il faut vraiment baigner dans un silence de cathédrale et tendre l’oreille pour percevoir le clic. ^^<br /> On n’est plus à l’époque où j’avais dit à un ami de faire un double kronk sur une icône, parce que c’était le bruit que faisait sa souris entrée de gamme.
Nerces
C’est vrai que je m’attarde rarement sur le bruit des clics de souris. Rares sont les souris qui sont gênantes à ce niveau et je pense que c’est plutôt dans ces cas-là, que je l’évoquerais.<br /> Très franchement, la G604 est une super souris. Ca me paraît compliqué de justifier l’achat d’une G502X - aussi remarquable soit-elle - quand on est ainsi équipé. Question de budget…
MqcdupouletBasquez
Ah perso, je ne dirais pas que je suis comme Chuck dans Better call saul avec son toc sur l’électricité.<br /> Mais franchement, le clic-clic-clic, ça m’horripile comme pas permis.<br /> Après je suis obsessionnel, le cinéma me provoque des boutons et je serais prêt à commettre un crime quand j’entends ces mains racler le fond des boites de popcorn, engloutir ces machins et tousser ensuite car les graisses se collent aux poumons.<br /> Je tolère les claviers mécaniques mais ça fait un bruit du tonnerre de dieu ^^<br /> Je pose la question à chaque fois pour une souris car je sais aussi que logitech fait des gammes de souris vraiment silencieuses.<br /> Si tu as l’occasion, blague à part de tester une souris « silencieuse », c’est excrément impressionnant. Enfin pour moi ça l’est !<br /> En gaming, évidemment, c’est assez peu important « quoique ! », mais quand on fait un mix et que l’on bosse aussi, ce « clic » devient « CLIC » puis « CLIC CLIC!! »<br /> J’avais pu avoir en test une logitech silencieuse que j’ai offert à ma mère, alors c’est une souris basique donc bof bof pour les jeux mais en bureautique franchement, c’est assez sympa et ça épargne les nerfs sensibles.<br /> Ça paraît, je le conçois, anecdotique, mais c’est je trouve aussi essentiel qu’une touche macro. Au début on ne sait pas à quoi ça sert et encore moins quoi en faire et quand on finit pr s’y intéresser, on se dit que c’est quand même un confort très très appréciable.
Nerces
Une référence de ce que tu considères être une souris silencieuse ? Je pourrais avoir un ordre de grandeur comme ça.
julla0
Puisqu’on parle de bruit, est-ce que cette souris émet un sifflement comme ma G500?
Nerces
Je ne connais pas ce souci de sifflement sur les G500. La G502X ne me paraît pas en faire.
julla0
A l’époque de sa sortie on en a pas mal parlé, quelques exemples:<br /> lesnumeriques.com<br /> Le sifflement du capteur de la G500s mène la vie dure à nos micros<br /> lesnumeriques.com<br /> ''Comment j'ai bourré ma G5 de mousse acoustique''<br /> amazon.fr<br /> Amazon.fr&amp;nbsp;:Commentaires en ligne: Logitech - G500-910-001262 - Gaming Mouse...<br /> Découvrez des commentaires utiles de client et des classements de commentaires pour Logitech - G500-910-001262 - Gaming Mouse Souris filaire G500 Reglage du poids Roulette de défilement double mode 10 boutons programmables - Noir sur Amazon.fr. ...<br /> Le bruit vient surtout quand la souris est immobile.
Nerces
En effet, je suis passé à côté de ce modèle. Rien de tel en tout cas sur la G502X.
MqcdupouletBasquez
c’est la M350 de Logitech<br /> logitech.com<br /> Logitech Pebble M350: une souris moderne, compacte et silencieuse<br /> Logitech Pebble M350 est la souris tendance, ultra-légère et sans fil qui vous suit partout où la vie vous mène. Travaillez en toute discrétion grâce à ses clics et son défilement silencieux.<br /> en fait, ils en font leur argument marketting et c’est vrai qu’il y’a une différence notable<br /> l’apple watch collé pour mesurer le bruit, 20 db pour la G604<br /> et on passe à 10 db pour la M350<br /> [et environs 30 db pour le clavier]<br /> [le bruit environnant de base étant chez moi à 37 db, donc quand je clic, ça monte à 57 db « collé » avec la souris]
Nerces
Ah oui, mais on est dans la pure souris bureautique. Cela dit, on peut bien l’utiliser à ce qu’on veut pourvu qu’on y trouve son compte. Jamais essayé, faudrait que je teste.
MqcdupouletBasquez
Et c’est tout le soucis, pour la bureautique pure et dure, c’est bon.<br /> Mais pour jouer, c’est un élément qui n’est plus du tout pris en compte et y’a à priori plus aucune souris où c’est mis en avant.<br /> Après je le reconnais volontier, quand on a un clavier qui un raffut du diable, aller chipoter pour le clic de la souris, c’est abusif, mais c’est vrai que franchement, à mon niveau, c’est ma recherche ne jouant absolument jamais au casque (toujours peur de louper un appel téléphone important)<br /> Du reste, merci pour cet article, ça me donne une référence de souris du coup
thurim
Palmgrip, poubelle pour moi. Je trouve cette prise en main aberrante d’un point de vu santé.
Blackalf
Perso je tiens ma G502 en claw grip, le choix de la manière de les tenir ne dépend pas systématiquement de la forme des souris. <br /> @julla0 jamais eu ça avec des G5-G500-G500S. Par contre, ma première G500 avait un problème de décrochage intermittent du capteur, problème connu chez Logitech et une mise à jour du firmware était disponible, mais il n’a pas réglé le souci chez moi. Achetée en magasin physique, je l’ai rapportée et on m’en a donné une autre qui n’a jamais eu de souci. ^^
julla0
Il m’a fallu du temps pour comprendre d’où venait le petit bruit strident.<br /> Après on s’habitue…
vinchiet
Perso, je me suis rabattu sur la Razer Basilisk ultimate. Beaucoup moins cher (à cause du nouveau modèle qui vient de sortir), tout aussi performant mais SURTOUT, elle dispose d’un socle de recharge. Et ca change tout. Plus besoin de recharger par cable, un vrai confort. Il suffit de déposer la souris sur son socle quand on ne l’utilise pas. Du coup, RGB à fond sans craindre la panne sèche. La Logitech est très certainement une bonne souris mais répéter à l’envie que c’est la meilleure du monde, ca devient lassant… Les choses bougent chez la concurrence… Perso, j’avais un master Mx2S avant et elle a laché au bout de 3 ans à cause du capteur laser. Problème de fiabilité chez Logitech qui est d’ailleurs revenu à l’optique pour la nouvelle série. Agacé par cette panne, j’ai hésité à prendre la g502 puis je suis tombé sur la Razer qui sur papier avait l’air supérieur. Vraiment pas déçu. On verra dans le temps.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Devialet Dione : la barre de son haut de gamme qui a avalé un caisson de basse
Test ASUS ProArt X670E Creator WiFi : un modèle haut de gamme AM5 qui ne rime pas avec overclocking
Test Electric Scooter 4 Pro : que vaut la plus performante des trottinettes Xiaomi ?
Test realme 9i 5G : sans maîtrise, la puissance n'est rien
Test Razer Basilisk V3 Pro : une attaque en règle de l'excellente Logitech G502X
Test Dell UltraSharp U2723QE : un écran 4K
Test ASUS Zenbook 17 Fold OLED : PC portable à écran pliant ou tout-en-un transportable ?
Test AMD Ryzen 9 7950X
Test Apple iPhone 14 : un iPhone 13S qui ne dit pas son nom
Test Sennheiser Momentum 4 Wireless : la fin d'une formule, pour mieux perpétuer un héritage
Haut de page