Test Asus ROG Swift PG27AQDM : performances et immersion sans compromis

Matthieu Legouge
Spécialiste Image
06 juin 2023 à 11h41
9
© Matthieu Legouge pour Clubic
© Matthieu Legouge pour Clubic

Doucement, mais surement, les écrans de jeu OLED arrivent sur le marché dans de plus petits formats. Avec LG et Corsair, Asus fait partie de ceux qui ont choisi de prendre ce virage cette année. Déjà habitué à proposer des moniteurs OLED plus imposants, le constructeur taïwanais propose désormais un compromis idéal avec son ROG Swift PG27AQDM. Idéal sur le papier, mais qu’en est-il une fois installé sur notre bureau ?

Asus ROG Swift PG27AQDM
  • Des performances de haute volée
  • Une image sublime
  • Idéal pour le jeu en HDR
  • Revêtement antireflet efficace
  • Le prix (outch)
  • La consommation électrique
  • Les (éventuels) risques de burn-in

Après les ROG Swift OLED PG42UQ et PG48UQ, véritables références pour le gaming sur grand écran, Asus revient avec un moniteur tout aussi complet, mais bien plus adapté à un usage gaming sur PC grâce à sa diagonale de 27 pouces, sa définition QHD et son refresh rate de 240 Hz. On regarde de plus près ce que propose ce ROG Swift PG27AQDM et sa dalle OLED.

Fiche technique Asus ROG Swift PG27AQDM

Résumé

Taille d'écran
26,5 pouces
Résolution
2560 x 1440 px
Format d'écran
16/9
Type de dalle
OLED
Technologie d'affichage
Anti-lumière bleue, Flicker-Free, Adaptive-Sync, Compatible G-SYNC
HDR
HDR10
Fréquence de rafraîchissement
240Hz
Temps de réponse
0,03ms
Type d'écran
OLED

Affichage

Taille d'écran
26,5 pouces
Résolution
2560 x 1440 px
Format d'écran
16/9
Type de dalle
OLED
Dalle mate antireflet
Oui
Technologie d'affichage
Anti-lumière bleue, Flicker-Free, Adaptive-Sync, Compatible G-SYNC
HDR
HDR10
Luminosité
450 cd/m² (SDR) - 1000 cd/m² (HDR)
Contraste
1 500 000 : 1
Profondeur de couleur
8 bit + FRC
Fréquence de rafraîchissement
240Hz
Temps de réponse
0,03ms

Écran

Type d'écran
OLED
Écran large
Oui
Écran incurvé
Non
Compatible 3D
Non
Écran tactile
Non

Ergonomie

Angle d'inclinaison avant
Angle d'inclinaison arrière
20°
Écran pivotable
Oui
Pied réglable en hauteur
Oui
Pied amovible
Oui
Fixation VESA
100 x 100 mm

Connectique

Entrées vidéo
HDMI 2.0 x2, DisplayPort 1.4
Sorties audio
Prise casque Jack 3.5mm
Connecteur(s) additionnels
USB 3.1 Type A x2, USB Type B

Caractéristiques physiques

Largeur
605mm
Hauteur
438mm
Hauteur (Max)
548mm
Profondeur
274mm
Largeur (sans pied)
605mm
Hauteur (sans pied)
351mm
Profondeur (sans pied)
50mm
Poids
6,9kg

Alimentation

Consommation
38W
Consommation en veille
0,5W
Alimentation interne
Non

Un écran complet au design soigné

Comme toujours avec la gamme ROG, Asus nous gratifie d’un écran au design et à la conception particulièrement soignés. Cela se ressent d’autant plus que la dalle OLED permet d’obtenir un écran aux bordures presque invisibles et à l’épaisseur incomparable avec un écran LED.

© Matthieu Legouge pour Clubic
© Matthieu Legouge pour Clubic

L’arrière comprend bien sûr un bloc plus volumineux pour accueillir l’électronique, mais aussi un dissipateur thermique dont on aperçoit les évents prévus pour évacuer la chaleur. Comme toujours avec la gamme ROG, on retrouve quelques éléments RGB dispatchés par-ci par-là, notamment sur une moitié du bloc arrière ; le logo servant de LED d’état à l’avant, mais également celui projeté sur le bureau restent en coloris rouge, on peut simplement baisser leur intensité, ou bien les désactiver.

© Matthieu Legouge pour Clubic
© Matthieu Legouge pour Clubic

Mis à part cette finesse qu’on ne retrouve pas sur nos écrans LED, le ROG Swift PG27AQDM est un moniteur comme beaucoup d’autres dans le catalogue du fabricant. Son montage est on ne peut plus simple, son support solide et relativement imposant, tandis qu’il repose sur un trépied métallique qui fournit une excellente stabilité à l’écran en toutes circonstances. L’ergonomie n’est pas en reste, avec des possibilités d’ajustements tout à fait correctes : hauteur, inclinaison, rotation, mode portrait, ou encore fixation VESA, sont au programme.

© Matthieu Legouge pour Clubic
© Matthieu Legouge pour Clubic

Enfin, la connectique est suffisamment variée, bien que l’ajout d’une connectique au format HDMI 2.1 aurait pu être un avantage. On retrouve finalement deux ports HDMI 2.0, un DisplayPort 1.4 une prise casque, bien utile en l’absence de haut-parleurs sur cet écran, ainsi que 3 ports USB 3.1 dont deux Type-A et un Type-B.

© Matthieu Legouge pour Clubic
© Matthieu Legouge pour Clubic

Fonctionnalités

Le ROG Swift PG27AQDM embarque évidemment diverses fonctionnalités pour améliorer l’expérience de jeu, comme chaque écran gamer digne de ce nom. S’agissant d’une dalle OLED, il embarque aussi et surtout certaines technologies pour protéger la dalle et faire en sorte qu’elle conserve toutes ses propriétés dans le temps.

Asus lutte ainsi contre le burn-in grâce à diverses méthodes. Par son dissipateur thermique spécialement conçu pour l’OLED d’abord, et par une « optimisation intelligente du voltage ». Comprendre par là que la dalle baisse en luminosité lorsque vous restez trop longtemps sur image fixe, par exemple, si vous vous éloignez quelques minutes de votre ordinateur. Il est également possible d’effectuer un nettoyage de pixels d’une durée d’environ 6 minutes, cette opération s’effectue toutefois automatiquement sur un cycle à définir (2, 4 ou 8 heures). Enfin, un décalage de pixels est également paramétrable, sur trois paliers de différentes intensités. Toutes ces fonctions de protection sont désactivables, c’est d’ailleurs ce que nous avons fait pour réaliser nos mesures, nous vous conseillons toutefois de ne les désactiver que si cela est réellement nécessaire.

Huit modes d’images sont accessibles au sein de l’OSD. Certains d’entre eux sont finement paramétrables, il est notamment possible d’ajuster la température de couleurs, la saturation et le gamma. Enfin, un réglage sur six axes est prévu si vous souhaitez calibrer la dalle. Comme nous allons le voir, le PG27AQDM arrive déjà avec un étalonnage soigné ; un rapport de calibration est d’ailleurs joint à l’écran dans son carton.

Performances et qualité d'image

Le ROG Swift PG27AQDM nous fait profiter d’une image sans commune mesure par rapport à notre écran habituel et sa dalle IPS. Contraste et couleurs sont les deux éléments les plus marquants ; difficile de ne pas remarquer que nous avons affaire à une dalle OLED dès le premier allumage. La profondeur des noirs et les détails dans les zones sombres sont dingues, il s’agit clairement d’un game changer pour le jeu sur PC, du moins sur une diagonale de cette taille. Le constat est similaire sur la colorimétrie, la différence est flagrante avec couverture colorimétrique très large pour un écran de jeu.

© Matthieu Legouge pour Clubic
© Matthieu Legouge pour Clubic
Test Asus ROG Swift PG27AQDM © Matthieu Legouge
Test Asus ROG Swift PG27AQDM © Matthieu Legouge


Mis à part cette diagonale réduite pour un écran de jeu OLED, l’autre différence majeure n’est autre que le recours à un revêtement mate. Pas de dalle « glossy » ici, mais un revêtement antireflet digne de ce nom, aussi efficace que ce que l’on trouve sur un écran LCD. Certes, on perçoit quelque peu le grain du revêtement par rapport à une dalle brillante, mais pouvoir visionner correctement l’écran même dans une pièce baignée de lumière change complètement la donne sur cette dalle OLED.

© Matthieu Legouge pour Clubic
© Matthieu Legouge pour Clubic

Pour autant, ces éléments ne sont pas les seuls à apporter de nettes améliorations à l’expérience de jeu. Fluidité et réactivité sont à leur paroxysme et il faut bien dire qu’aucun écran LCD n’égale le PG27AQDM sur ce point. C’est simple, la sensation de fluidité est excellente lorsque l’on ajuste l’écran sur sa fréquence maximale de 240 Hz, avec la compatibilité G-Sync ou le FreeSync Premium Pro en prime. Il en va d’ailleurs de même lorsqu’il est connecté en HDMI avec un taux de rafraichissement limité à 120 Hz, dans cette condition le PG27AQDM nous parait aussi fluide, voire plus, que notre écran IPS et ses 144 Hz !

© Matthieu Legouge pour Clubic
© Matthieu Legouge pour Clubic

Terminons en évoquant la colorimétrie. Le PG27AQDM fait preuve d’une calibration tout à fait correcte dans l’ensemble. Il est cependant nécessaire d’activer l’option d’uniformité de la luminosité pour obtenir des résultats plus cohérents et un bon suivi sur la courbe gamma. Avec les signaux SDR, cette fonction réduit la luminance globale de l’écran à environ 250 cd/m², une mesure qui passe à 460 cd/m² lorsqu’elle est désactivée. Notre mesure de Delta E ne montre aucune dérive chromatique en SDR avec le mode d’image « user » et une moyenne de seulement 2.23.

Test Asus ROG Swift PG27AQDM © Matthieu Legouge
Test Asus ROG Swift PG27AQDM © Matthieu Legouge
Test Asus ROG Swift PG27AQDM © Matthieu Legouge


Quatre modes d’image sont proposés lorsque l’écran détecte un signal HDR. Le mode HDR Gaming est présélectionné par défaut. Il montre de très belles choses avec un pic lumineux qui atteint 918 cd/m² sur une fenêtre de 10 % et jusqu’à 950 cd/m² sur des fenêtres de plus petites tailles. Au-delà, le pic chute jusqu’à 250 cd/m² sur une fenêtre de pleine taille. La colorimétrie reste bonne dans ce mode, avec un Delta E moyen de 3.16 et seulement de très légères dérives chromatiques. Enfin, la couverture colorimétrique est excellente avec 97 % de DCI-P3 et un peu plus de 73 % de l’espace Rec. 2020.

Consommation électrique

Comme bien d’autres moniteurs et téléviseurs OLED, le PG27AQDM fait preuve d’une consommation électrique élevée. Nous estimons sa consommation relative à 139 W/m², bien supérieure à de nombreux écrans LCD.

Asus ROG Swift PG27AQDM : l'avis de Clubic

9

Avec son écran OLED de 27 pouces, Asus nous offre une expérience gaming de haute volée, où performances et immersion sont propulsées à un tout autre niveau. Cette nouvelle alternative pour les joueurs PC devrait rendre beaucoup moins délicat le choix entre les différents types de dalles LCD. C’est simple, l’OLED offre le meilleur compromis avec une image à la fois lumineuse, contrastée, à la riche palette de couleurs, tout en profitant de performances jamais vues sur un écran de jeu en matière de fluidité et de réactivité.

Le revêtement matte de la dalle est selon nous un véritable atout pour l’OLED ; on perçoit certes son grain et la différence visuelle entre le PG27AQDM et un écran OLED brillant est bien perceptible. En revanche, le jeu en pleine journée dans une pièce lumineuse reste agréable, nul besoin d’être dans l’obscurité pour profiter de son écran !

Enfin, la question du burn-in reste en suspens puisqu’il nous est difficile de mettre la dalle à l’épreuve sur ce sujet. En un mois d’utilisation, nous n’avons rien constaté allant de sens. De plus, les technologies mises en place par Asus nous semblent suffisantes pour protéger la dalle sur le long terme. La question reste néanmoins posée de la durée de vie de ces nouveaux écrans pour un usage PC.

Les plus

  • Des performances de haute volée
  • Une image sublime
  • Idéal pour le jeu en HDR
  • Revêtement antireflet efficace

Les moins

  • Le prix (outch)
  • La consommation électrique
  • Les (éventuels) risques de burn-in

Qualité d'image 9

Design et ergonomie 9

Performances 10

Polyvalence 8

Amazon 899,95€ Voir l'offre
GrosBill 899,9€ Voir l'offre
Cybertek 899,9€ Voir l'offre
Boulanger 899,95€ Voir l'offre
Macway FR 938,35€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Amazon 899,95€ Voir l'offre
GrosBill 899,9€ Voir l'offre
Cybertek 899,9€ Voir l'offre
Boulanger 899,95€ Voir l'offre
Macway FR 938,35€ Voir l'offre
Voir plus d'offres

Toutes les mesures réalisées dans le cadre de ce test ont été enregistrées avec le logiciel CalMAN Ultimate, une sonde X-Rite i1 Display Pro Plus et un boîtier de mesure d'Input Lag Leo Bodnar.

Matthieu Legouge

Spécialiste Image

Spécialiste Image

Pigiste pour Clubic depuis 2018, j’ai d’abord pris la plume pour parler d’actualités, avant de me spécialiser peu à peu sur les catégories PC & Gaming, notamment les écrans et périphériques, ainsi que...

Lire d'autres articles

Pigiste pour Clubic depuis 2018, j’ai d’abord pris la plume pour parler d’actualités, avant de me spécialiser peu à peu sur les catégories PC & Gaming, notamment les écrans et périphériques, ainsi que l’image et le son, plus particulièrement tout ce qui touche au Home Cinema : les téléviseurs, vidéoprojecteurs et barres de son.

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés ainsi que les marchands mis en avant sont susceptibles d'évoluer afin de toujours vous proposer le meilleur prix sur le produit concerné. 
Lire la charte de confiance
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (9)

Ccts
Impressionnant. J’ai la version ips que j’aime beaucoup. La différence est nette mais la différence de prix aussi !!!
Shinpachi
1200€, c’est le prix d’un téléviseur OLED 48 pouces, voir 55 pouces.<br /> Et surtout, c’est le prix d’un moniteur QD-OLED 34 pouces.
gf4
Pour 1250€, j’ai eu ma LG OLED C9 55 pouces. 120Hz, G-sync, mode jeu et j’en passe. Mais surtout en UHD.<br /> On peut aussi avoir un Samsung G9 Odyssey en promotion bien plus intéressant.<br /> Donc, définitivement trop cher ^^
Mindview
Quelqu’un aurait une explication du coût mirobolant des moniteurs PC OLED ? J’attends désespérément un classique 32" 4K 16:9 à prix raisonnable, pour le moment ça reste plus de 3000€ le morceau (Asus ProArt &amp; co) alors qu’on a des TV OLED 65" à 1500€
kyosho62
Mindview:<br /> Asus ProArt<br /> Ah ouais mais là tu compares un écran pro graphiste à un écran gamer.<br /> Même si la technologie est la même, la qualité d’image sera très différente.
Mindview
Bien calibré etc mais dans l’absolu y a rien de fou (60hz et 500 cd/㎡ pic), le tarif est ultra premium avant tout car destiné aux pros… Mais bon passons le ProArt, ma question reste valable : pourquoi n’y a t’il pas de moniteurs PC 32" 4K OLED (même simplement en 60hz) à prix raisonnable alors qu’une TV OLED 65" 120hz coûte 1500 balles et qu’un écran PC 48" 120hz comme le Gigabyte AORUS FO48U coûte moins de 900€ ?
bafue
Je préfére quand même l’Alienware …Garantie 3 ans aussi ,mais eux par contre il est bien spécifié 3 ans de garantie sur les éventuelles brulure de la dalle également.<br /> Et pour moins chère …
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Les derniers tests

Écran PC : tous les derniers tests