Test Corsair Vengeance 1500 : assoiffé de son

Par Aurélien Audy
le 28 décembre 2011 à 12h00
0
La note de la rédac

Corsair Vengeance 1500


Rappelez-vous, c'était il y a un an quasiment jour pour jour. Nous publions alors le test du casque gamer HS1, affichant l'ambition de Corsair de s'immiscer dans le milieu de l'audio. En douze mois, le coup d'essai s'est transformé en une véritable incursion, touchant plus généralement à l'univers gamer, sous le pavillon « Vengeance gaming products ». Quelle cause Corsair veut-il venger ? Personne ne le sait. Une chose est sûre en revanche, le casque Vengeance 1500 débarque pour remplacer le HS1, assoiffé de son !

0190000004839496-photo-corsair-vengeance-1500.jpg

Corsair Vengeance 1500


Présentation du casque



La technique



00AA000004834912-photo-corsair-vengeance-1500-installation-red-marrage.jpg
Sur le plan technique, rares sont les critères qui distinguent le Vengeance 1500 du HS1. Les deux casques micro sont de type circum-auriculaire à acoustique fermée, dotés d'une unique connectique USB. Le Vengeance 1500 est ainsi détecté comme une carte son 7.1, sous peine d'avoir installé préalablement les pilotes V2.0.0.4 (une nouvelle version !) sur la machine. Petit rituel agaçant qui a la vie dure : il faut encore et toujours redémarrer son ordinateur après installation des pilotes... Le dernier casque de Corsair utilise sinon les mêmes transducteurs de 50 mm que sur le HS1.

00C8000004834882-photo-corsair-vegeance-1500-12.jpg
00C8000004835196-photo-corsair-vengeance-1500-info.jpg
00C8000003867450-photo-corsair-hs1-drivers-8.jpg

Le Vengeance 1500 abrite les mêmes transducteurs de 50 mm que le HS1. Au milieu les nouveaux pilotes détaillant les informations sur le casque, le moteur audio, le codec, la version de pilote audio... À droite, les anciens pilotes.


Voici en quelques lignes les caractéristiques techniques du Vengeance 1500 :
  • réponse en fréquence de 20 Hz - 20 kHz ;
  • plage dynamique de 95 dB ;
  • impédance de 32 Ohms ;
  • consommation électrique de 250 mW ;
  • câble USB de 3 mètres.

Côté acquisition, le Vengeance 1500 a subi des améliorations d'après les dires de Corsair. À regarder les spécifications du micro unidirectionnel à condensateurs, nous notons en effet que la réponse en fréquence s'est élargie dans le bas du spectre, passant de 200 Hz à 100 Hz. Ce qui en théorie permettra de restituer davantage de nuances dans le grave de la voix. Le dispositif intègre toujours un deuxième petit micro, orienté vers l'extérieur, servant à atténuer les bruits environnants. Le bras articulé peut bien sûr se dresser vers le haut quand le micro n'est pas requis.

012C000004834896-photo-corsair-vegeance-1500-8.jpg
012C000004834884-photo-corsair-vegeance-1500-2.jpg

Le micro placé au bout du bras articulé, qui se rentre au besoin


...mais surtout un objet



Le HS1 avait essuyé une critique aussi unanime que sévère sur son design fade. Corsair a donc rectifié le tir en réaffirmant le caractère qu'il manquait à son casque. Le gris clair des coques a été remplacé par un anthracite presque noir, les branches affinées ont revêtu une carapace d'aluminium brossé, la gaine d'arceau adopte désormais un cuir perforé tandis qu'un liseré bleu vient cercler les oreillettes de velours. En somme, tout ou presque a été revu en matière de design, et la finition reste toujours du même acabit. À la rédaction, tout le monde apprécie ce nouveau look plus racé et élégant à la fois, sans dérive « gamer » excessive.

00C8000004834894-photo-corsair-vegeance-1500-7.jpg
00C8000004834878-photo-corsair-vegeance-1500-10.jpg
00C8000004834892-photo-corsair-vegeance-1500-6.jpg

Le design a positivement évolué, à tous les niveaux


L'ergonomie déjà bonne à l'époque évolue peu... et pas toujours dans le bon sens. Si le Vengeance 1500 propose toujours des branches réglables et des écouteurs qui pivotent à 90° vers l'avant, les charnières permettant au casque de se replier ont cette fois disparu. Et malgré un poids légèrement réduit (336 g contre 342 g précédemment), le Vengeance 1500 serre un peu plus la tête qu'avant. Rien d'insurmontable cependant, le niveau de confort étant rehaussé par deux généreux coussinets en mousse à mémoire de forme.

00C8000004834886-photo-corsair-vegeance-1500-3.jpg
00C8000004834888-photo-corsair-vegeance-1500-4.jpg
00C8000004834890-photo-corsair-vegeance-1500-5.jpg

Les branches en aluminium réglables, avec pivot des écouteurs vers l'avant. Les coussinets des écouteurs


Un avantage découle de cette pression accentuée : une meilleure isolation passive. Cela dit, le HS1 était particulièrement mauvais sur ce point, le Vengeance 1500 ne brille donc pas spécialement. Enfin côté télécommande, Corsair a opté pour de la pure récupération : trois boutons (volume +, - et mute) et trois mètres de câble. Mais notre critique de l'époque sur la distance trop importante entre l'écouteur gauche et la télécommande a visiblement été entendue : elle passe de 1,2 m environ à 45 cm, rendant la préhension de la télécommande facilitée.

0190000003867378-photo-corsair-hs1-t-l-commande.jpg
00C8000004834898-photo-corsair-vegeance-1500-9.jpg

La télécommande du casque est inchangée. La lumière devient rouge quand le micro est coupé. Mais elle est désormais plus proche de l'écouteur, et donc plus facile à attraper.


Evaluation du casque à l'écoute



Comme mentionné plus haut, la partie technique du casque n'a guère évolué depuis le HS1. Le Vengeance 1500 dispose ainsi du même chipset Cmedia CM6302 logé dans la télécommande : il fait tourner le moteur audio Xear3D (son 7.1) ou applique les traitements Dolby Headphone et ProLogic IIx selon le mode choisi dans les pilotes. Pour rappel, le Dolby ProLogic IIx est un algorithme d'upmix servant à transformer une source stéréo ou 5.1 en son 6.1 ou 7.1. Quant au Dolby Headphone, il opère un downmix des sources multicanaux de sorte à les diffuser sur les deux transducteurs du casque (stéréo) tout en conservant l'illusion de la spatialisation. Point de magie ici, mais une utilisation assez savante des Head-Related Transfer Functions, des algorithmes visant à caractériser la façon dont l'oreille humaine perçoit un son depuis un point dans l'espace, avant interprétation du cerveau.

012C000004836400-photo-corsair-vengeance-1500-cmedia-2.jpg
012C000004836008-photo-corsair-vengeance-1500-cmedia.jpg

La carte son se trouve dans la télécommande. Au dos de la carte est soudée le chipset Cmedia CM6302


L'interface proposée par Corsair, que nous trouvions complète mais ringarde, a sérieusement progressé. Outre le lifting visuel qui s'imposait, avec une esthétique désormais en phase avec le produit, Corsair a aussi procédé à une simplification de ses pilotes. Exit l'architecture en cinq onglets avec des options éparpillées un peu partout, place à une seule et unique fenêtre, découpée en trois zones. La première est dédiée aux contrôles du volume, la seconde est réservée à l'égaliseur tandis quel la dernière, plus grande, est consacrée aux modes de fonctionnement du casque : Bypass (stéréo), Dolby Headphone et 7.1 Virtual Speaker Shifter. Le premier n'offre aucune option, le deuxième propose trois choix de taille d'environnement (studio, cinéma et hall) et le dernier laisse la possibilité de déplacer à sa guise les différents canaux, changeant ainsi leur volume et leur direction. Les fonctions karaoké ou effets vocaux se sont volatilisées.

00C8000004834900-photo-corsair-vengeance-1500.jpg
00C8000004834904-photo-corsair-vengeance-1500-driver2.jpg
00C8000004834906-photo-corsair-vengeance-1500-driver3.jpg

La fenêtre des nouveaux pilotes, avec les trois icônes correspondant aux trois modes du casque


Qu'en pensons-nous ? C'est nettement mieux ainsi ! On reviendra notamment sur la refonte des préréglages d'égaliseurs. Il reste toutefois un détail énervant : à chaque fois qu'on bascule d'un mode vers un autre, une fenêtre popup apparaît, prévenant que « le changement de mode peut arrêter le flux audio ». D'une, ça n'arrive jamais et de deux, il faut valider sur « oui » ou refuser sur « non ». Pourquoi tant de haine ? Par ailleurs, le fait de ne pouvoir accéder aux réglages que depuis ce panneau dans la barre des tâches ne colle pas réellement à une pratique du jeu en plein écran... Un switch de mode sur la télécommande aurait été bienvenu.

012C000004834908-photo-corsair-vengeance-1500-driver-popup.jpg
Une fenêtre pop-up particulièrement énervante



Sur du jeu vidéo



010E000004837064-photo-left4dead-2.jpg
Left 4 Dead 2 commence à se faire vieux, mais c'est toujours un classique du genre. D'autre part, le jeu est intéressant dans la mesure ou sa bande-son est en 7.1. Nous mettons donc les pilotes sur le réglage 7.1 du moteur Xear3D avant de nous lancer dans l'arène. À l'instar du HS1, le Vengeance 1500 fonctionne parfaitement bien avec cette atmosphère glauque de fin du monde peuplée de zombies. Les râles et autres grognements d'outre-tombe deviennent assez facilement localisables grâce à la bonne spatialisation qu'offre le casque. Le réalisme est... glaçant ! Et la percussion des armes à feu donne de la puissance à l'action.

Autre univers où le Vengeance 1500 fait des merveilles : sur Dirt 3 et sa technologie de son Rapture 3D compatible 7.1. Le casque procure une immersion étonnante, avec bruits de gravier, cliquetis de moteur et détonations de rupteur... Là aussi, la bonne spatialisation des écouteurs favorise la compréhension de l'emplacement de ses adversaires. Vraiment recommandé ! Revenons enfin sur du FPS, domaine de prédilection du son surround, avec le fabuleux Battlefield 3. Le positionnement des sons marche parfaitement : il suffit de faire tourner son personnage sur soi-même quand un personnage parle à côté pour s'en rendre compte. Du coup, tous les bruits d'ambiance gagnent un réalisme hallucinant : rondes d'hélicoptères, défilés de camions, impacts de douilles au sol, grondement des tremblements de terre... On s'y croirait !

0140000004837004-photo-dirt-3.jpg
0118000004837006-photo-battlefield-3.jpg

La spatialisation est tout aussi efficace en 5.1


Notez en revanche que le passage en Dolby Headphone génère une résonnance peu gracieuse, quelle que soit la modélisation d'environnement choisie. Le rendu n'est jamais tant celui d'un studio, d'un cinéma ou d'un hall que celui d'une caverne... C'est tout le problème du Dolby Headphone : l'algorithme créé bien une bulle de son qui entoure la tête, mais cette immersion se fait au prix d'une perte de précision, notamment sur la capacité de localisation des sources. La virtualisation Xear3D prend clairement l'avantage !

Par ailleurs le Vengeance 1500, comme son prédécesseur, a tendance à pousser dans les haut médiums et aigus. Et dans le même temps, le casque se montre assez plat dans les basses. C'est pourquoi cette fois Corsair a peaufiné ses préréglages d'égaliseur, en proposant deux modèles adaptés F.P.S. et M.M.O., dont la bande de fréquence 8kHz a été baissée d'environ 10 dB ! Tandis que les bandes allant de 120 à 30 Hz ont toutes les trois été largement rehaussées. Ceci est d'ailleurs valable pour tous les préréglages d'égaliseur (sauf le flat), dans des mesures variables. Corsair explique le pourquoi du comment sur sont site dans la section « Learn », reconnaissant une tendance des transducteurs du Vengeance 1500 à accentuer la reproduction sonore à la bande de fréquence de 8 kHz ou encore à glisser de 120 Hz vers le bas du spectre.

012C000004834902-photo-corsair-vengeance-1500-driver.jpg
012C000004837816-photo-corsair-vengeance-1500-info-sur-site.jpg

Les préréglages d'égaliseur baissent tous la bande 8 kHz et rehaussent tous les fréquences de 30 à 120 Hz. Corsair le reconnaît : c'est pour corriger les déviances de son casque


Avec des films



0096000003867612-photo-visu-dolby.jpg
Pas de surprise non plus de ce côté-là, les films Blu-ray encodés en 7.1 ou 5.1, en Dolby comme en DTS, bénéficient d'une modélisation spatiale très efficace. Que ce soit avec les extraits du Blu-ray The sound of High Definition, avec le disque de démonstration DTS Limited 15th Anniversary Edition ou avec un film comme Casino Royale, le casque nous plonge dans l'action. Là encore, le traitement Xear3D donne davantage satisfaction, puisqu'il parvient à mélanger tous les canaux sans produire la réverbération dans laquelle s'enlise le Dolby Headphone. Les voix sont les premières à être affectées par cet effet. Maintenant, les oreilles s'habituent vite. Et la sensation de se trouver dans une grande pièce, vide, est bien simulée. En dehors de toute considération surround, le Vengeance 1500 délivre une restitution audio très percutante : volume généreux, basses profondes, medium précis et aigus clairs.

012C000003867460-photo-blu-ray-dolby.jpg

Le Blu-ray de test Dolby propose des contenus variés exploitant le 7.1


Pour de la musique



Avec l'égaliseur par défaut, le Vengeance 1500 délivre la même prestation que le HS1 : un son clair et puissant, très propre dans les medium mais un peu agressif dans les aigus et léger dans les basses. Le rendu froid et plat est assez éloigné de ce qu'un acharné de jeux vidéo peut attendre (du moins dans l'idée qu'on s'en fait). Corsair a donc mis en place deux égaliseurs, un Music Reference et un Music + Bass venant à la rescousse de son casque. On pourra critiquer la bidouille d'égaliseur pour maquiller le son du périphérique, mais le fait est que ça marche plutôt bien. L'agressivité s'estompe tandis que le Vengeance 1500 regagne un peu de chaleur et de puissance par le bas du spectre. La musique profite alors pleinement de la netteté des transducteurs et de la bonne image sonore qu'autorise l'acoustique des écouteurs.

En surround ? C'est toujours aussi aléatoire... mais plus souvent pas terrible. Le Dolby ProLogic IIx produit trop d'écho, la virtualisation 7.1 n'apporte aucune spatialisation. Notez en revanche que ces deux traitements procurent un important gain de volume, que Corsair n'a pas réellement su nous expliquer.


Et le micro ?



Le micro du Vengeance 1500 offre dans l'ensemble la même qualité de capture que celui du HS1 : la voix apparait réaliste, largement au dessus de tout bruit ambiant, et le souffle audible reste relativement maîtrisé. Notez que l'écart de spécifications entre les deux modèles se concrétise bel et bien ici, en faisant davantage ressortir les intonations graves de la voix : le timbre devient ainsi plus chaleureux encore. La sensibilité n'a en revanche pas évolué.

Conclusion



Le HS1 nous avait vraiment plu, en partie parce que c'était pour Corsair une première réussie dans le domaine de l'audio. Maintenant que le fabricant américain s'est un peu rodé, nous pouvons placer nos exigences plus haut. Et force est de constater que le Vengeance 1500 y répond. Sur les quatre points négatifs que nous avions notés, trois ont été résolus ou améliorés : le design du casque totalement refondu et avec goût, la télécommande qui s'est rapprochée de l'écouteur et le creux dans les basses que Corsair a comblé avec des préréglages d'égaliseur bien dosés. La mise à jour des pilotes procure également le plus grand bien au Vengeance 1500.

Et les points positifs du HS1 sont fort heureusement toujours de la partie : très bon son, spatialisation réussie, confort du casque, qualité du micro, finition sérieuse... Pour que Corsair atteigne le Graal de la notation excellente, il ne reste plus qu'à concocter une télécommande plus complète (avec des réglages audio embarqués ou un interrupteur de modes stéréo/Dolby Headphone/7.1) et à intégrer la double connectique USB / mini jack. Et, quitte à pousser l'idéal jusqu'au bout, Corsair pourrait aussi corriger ses transducteurs pour qu'ils sonnent parfaitement, sans correction d'égaliseur. Quoi qu'il en soit, à moins de 100 €, le Vengeance 1500 va faire du grabuge !

Corsair Vengeance 1500

Les plus
+ Transducteurs 50 mm (après égaliseurs)
+ Spatialisation 7.1 efficace et propre
+ Design réussi / pilotes entièrement revus
+ Port confortable / télécom. rapprochée
Les moins
- Unique connectique USB
- Basses discrètes par défaut
- Fenêtre popup des pilotes énervante
- Télécommande devra évoluer
Qualité audio
Qualité micro
Surround
Confort
4

Modifié le 18/09/2018 à 14h43
Mots-clés : Casque audio
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

L'avion hypersonique de Hermeus Corporation pourrait relier Paris à New-York en 1h30
Opera Touch : des nouveautés sur Android et iOS
Huawei : forte baisse des ventes mondiales attendue en cas de maintien de l'interdiction
Opel Corsa F électrique : les specs du modèle dévoilés avant le lancement officiel
La Commission européenne vote un ensemble de lois pour réguler les drones en Europe
COMPUTEX 2019 - ASUS : comment suivre la conférence anniversaire en direct ?
Spotify : vous pouvez désormais programmer l'extinction automatique sur Android
PC Windows 10 : 5 bonnes raisons de franchir le pas
Pour Musk, les structures spatiales O'Neil envisagées par Jeff Bezos sont vouées à l'échec
Une IA arrive à animer des personnages sur des photos ou des peintures
scroll top