Test Roccat Kave : du vrai 5.1 à petit prix

Aurélien Audy
01 mars 2011 à 15h01
0

Roccat Kave 5.1

A l'instar de Steelseries, l'allemand Roccat est spécialisé dans l'article pour gamer. Souris, tapis de souris, claviers et bien sûr casques audio. Des trois modèles proposés, nous n'avons pas pu résister à la tentation de choisir le seul capable de proposer un véritable son 5.1, pour voir notamment ce qu'il vaut face au Tritton AX Pro. Place au test du Kave !

015E000004032738-photo-roccat-kave.jpg

Le Roccat Kave, un casque massif


Présentation du casque

L'AX Pro était jusqu'ici le seul extraterrestre de notre sélection, le voici désormais rejoint par le Kave. Les dimensions imposantes du casque et la connectique tentaculaire annoncent la spécificité du produit : il s'agit là aussi d'un véritable 5.1. Mais pas tout à fait identique au Tritton...

La technique

A l'intérieur de ces énormes écouteurs circulaires est découpé un ovale dans lequel l'oreille va venir s'enfourner. Un peu déroutant la première fois mais on s'y fait. Le Kave est bien un casque circum-auriculaire à acoustique fermée. L'isolation est convenable, mais assez décevante vue l'épaisseur des écouteurs... Maintenant, la caractéristique majeure du Kave, c'est qu'il dispose de plusieurs transducteurs par écouteurs pour reproduire un « vrai » son surround. 3 en l'occurrence, contre 4 comme sur l'AX Pro. Dans le détail, on trouve 2 haut-parleurs de 40 mm, un à l'avant servant aux voies frontales (gauche/droite et centrale), un autre à l'arrière servant aux satellites arrière, et un de 30 mm procurant des vibrations (sorte de subwoofer). Ce qui nous fait un total de 6 transducteurs, dont 4 produisent réellement du son. Roccat précise que les deux transducteurs de 40 mm sont orientés selon un angle de 12°, apparemment favorable à la réussite de l'effet surround...

012C000004032754-photo-roccat-kave-couteur.jpg
012C000004032756-photo-roccat-kave-hp.jpg

Les écouteurs imposants du Kave et les transducteurs qu'ils renferment


En termes de caractéristiques, Roccat précise que les deux transducteurs de 40 mm couvrent la plage de fréquence de 20 - 20 000 Hz et sortent une pression acoustique maximum de 114 dB (à plus ou moins 3dB). Celui de 30 mm se cantonne aux très basses fréquences, de 20 à 100 Hz. Côté micro, Roccat annonce une large bande passante (20 - 18 000 Hz) avec une sensibilité de -36 dB. Le constructeur est également le seul à avoir opté pour une solution omnidirectionnelle pour son micro. Le bras de ce dernier peut se relever mais aussi s'enlever complètement.

012C000004033128-photo-roccat-kave-micro-amovible.jpg
012C000004032758-photo-roccat-kave-micro.jpg

Le micro omnidirectionnel du Kave est amovible


Contrairement au Tritton AX Pro, le Kave n'est pas compatible avec les consoles de jeu. Les branchements sont donc simplifiés : trois jacks 3,5 mm à relier aux sorties audio correspondantes, une fiche micro et un port USB pour alimenter le tout. Cela constitue une belle grappe tout de même, mais au moins c'est en un seul morceau. Entre cette connectique et le casque, se trouve une télécommande servant à régler indépendamment les niveaux sonores : centre, avant, arrière et subwoofer. Roccat a également logé un interrupteur « game / movie » apportant deux types de rendus différents. Et deux boutons « mute » (micro et casque) ainsi que la molette crantée du volume principal.

0096000004032752-photo-roccat-kave-connectique.jpg
0096000004032742-photo-roccat-kave-boitier.jpg
0096000004032746-photo-roccat-kave-boitier3.jpg
0096000004032744-photo-roccat-kave-boitier2.jpg

La grappe de connectique et la télécommande


Il n'y a ici aucun effet particulier type Dolby Headphone ou Pro Logic II. Les flux partent en direct (en analogique) de la carte son du PC (qui doit donc être 5.1), transitent par la télécommande où ils sont simplement remixés avant d'arriver sur le casque. Si votre source est en 5.1 le Kave sortira du 5.1, si elle est stéréo le casque ne restituera que deux canaux. Et il n'y a donc aucun pilote à installer.

L'objet

Le Kave adopte un design assez classique, plus du moins que le Tritton AX Pro. Sa finition est en revanche un cran plus soignée : les plastiques affichent une superbe robustesse, l'assemblage est très sérieux. Cela se traduit par 434 g, micro compris, à porter sur la tête ! Roccat a donc mis au point un rembourrage d'arceau composé de trois coussinets séparés, supposés offrir une répartition homogène du poids du casque. Et il faut reconnaître que le Kave se fait plutôt bien oublier compte tenu de son gabarit. On appréciera aussi le fait que les écouteurs soient pliables, un plus pour le transport. Et le constructeur a ajouté un scratch pour enrouler facilement les 3,4 mètres de câble.

00C8000004032740-photo-roccat-kave-arceau.jpg
00C8000004032760-photo-roccat-kave-pliable.jpg
00C8000004032748-photo-roccat-kave-branche.jpg

Le rembourrage d'arceau est plutôt efficace, les écouteurs pliables bienvenus. Quant aux branches réglables, c'est un minimum !
.

A l'écoute sur...

Nous branchons le casque sur une carte son Creative X-Fi Titanium pour effectuer nos tests. Alors par rapport au Tritton AX Pro ?

Du jeu vidéo

00C8000003968030-photo-left-4-dead-2.jpg
Le Roccat Kave est taillé pour le jeu : remplit-il son contrat ? En matière de spatialisation, il n'y a pas à tortiller. L'orientation des haut-parleurs permet effectivement de ressentir la différence entre les sons venant de l'avant et ceux émanant de l'arrière. La localisation est ultra précise, à tel point qu'on perçoit les transitions de transducteur lorsqu'on fait tourner son personnage en boucle dans Left 4 Dead 2. Par rapport à un algorithme Dolby, le Kave ne produit aucun écho. C'est bien, sauf que cet effet sert aussi un peu de liant entre les canaux, d'où cette sensation de diffusion « sèche » sur le Kave.

Il n'y a rien à redire sur la qualité du son, qu'on peut effectivement régler finement grâce à la télécommande. En revanche, nous avons eu quelques déconvenues avec le réglage « Sub » qui sur certains jeux est resté inopérant. C'est le cas de Left 4 Dead 2. Tandis que sur Call of Duty : Modern Warfare 2, le niveau « Sub » poussé à fond ne génère qu'un léger vrombissement, assez inutile. Il n'y a que sur Battlefield Bad Company 2 que l'effet fonctionne : il accentue les basses, mais créé surtout les fameuses vibrations vantées par Roccat. Très réalistes sur les détonations de fusil ! Peut-être que l'étagement des transducteurs de 30 mm sur 20 - 100 Hz est trop restrictif pour certaines bandes-son... en tout cas, c'est vraiment dommage parce que sur Battlefield Bad Company 2, le Roccat Kave vaut bien le Tritton AX Pro ! Mais sur les autres jeux en revanche, le verdict va sans appel au casque de Tritton.

00FA000003968026-photo-call-of-duty-modern-warfare-2.jpg
00FA000003968054-photo-battlefied-bad-company-2.jpg

Call of Duty : Modern Warfare 2 et Battlefield Bad Company 2


Du film

On passe ici l'interrupteur sur « Movie », ce qui a pour effet d'augmenter (timidement) les basses et de rehausser les mediums (pour faire ressortir les voix). C'est assez subtil mais bien réel et opportun. Là encore, le casque sonne bien une fois qu'on a réussi à équilibrer les différents niveaux en fonction de la piste audio. Le réglage « Sub » fonctionne ici mais exige qu'on mette le volume principal très fort voire à fond (et donc qu'on baisse les potentiomètres des autres canaux) pour avoir de la profondeur et des bonnes vibrations. Le Tritton AX Pro et son Dolby Digital reste certes invaincus, mais le Kave fournit tout de même des sensations assez grisantes.

00DC000003954694-photo-illustration-dolby.jpg
012C000003867460-photo-blu-ray-dolby.jpg

Le Blu-ray Dolby de test propose des contenus variés exploitant le 7.1


De la musique

L'histoire se répèterait-elle encore ? Il semblerait que oui. Le casque conçu pour fusionner les acoustiques de trois transducteurs par oreille (parfois deux comme nous avons pu le constater...) sonne manifestement moins bien quand il n'en reste plus qu'un. Les écouteurs très vastes forment alors une sorte de caisse de résonance qui vient donner un côté casserole à la sonorité du Kave. C'est un peu comme sur le Tritton AX Pro en somme, la stéréo déçoit. Sauf qu'au moins sur ce dernier, on pouvait tenter le Pro Logic pour faire fonctionner tous les transducteurs (et donc tous les potentiomètres) : ça n'était pas systématiquement réussi, mais le rendu pouvait parfois être concluant.

Et le micro ?

Pas de mauvaise surprise ici : la capture de la voix rend bien. Simplement, la personne parait un peu plus éloignée qu'avec les autres casques. Le micro omnidirectionnel enregistre en effet plus largement l'ambiance, ce qui tend à noyer davantage la voix principale par rapport aux micros unidirectionnels.

Conclusion

Vendu à 90 € sur le site de Roccat (à partir de 75 € sur notre comparateur), le Kave est une offre abordable pour un véritable casque surround. À l'instar du Tritton AX Pro, ça n'est pas pour sa stéréo que vous craquerez, mais bien pour le rendu 5.1 sur le jeu vidéo et les films. Avec ce bémol toutefois : sur certains jeux le canal dédié aux basses et aux vibrations ne fonctionne pas ou mal... étrange. Mais lorsque le jeu exploite bien le « Sub », on se retrouve en présence d'un casque redoutable ! On appréciera le micro détachable, les branchements simples ou encore l'absence de pilotes à installer. Et le confort est étonnamment bon pour un casque de 434 g. Une alternative intéressante au casque de Tritton qui reste meilleur, mais beaucoup plus cher.

Roccat Kave

Les plus
+ Spatialisation ample et précise
+ Télécommande avec volumes indé.
+ Bonne finition / micro détachable / pliable
+ Connectique simple pour 5.1 / vibrations
Les moins
- Stéréo pure décevante car résonne
- Casque lourd / grappe de câbles
- Isolation peu mieux faire
- Certains jeux n'exploitent pas le sub...
Qualité audio
Qualité micro
Surround
Confort
3

Modifié le 18/09/2018 à 14h43
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
scroll top