Borderlands 2 : le guide technique

08 octobre 2012 à 15h01
0
La note de la rédac
Nombreux, voire innombrables, sont les jeux utilisant l'Unreal Engine 3 d'Epic Games. Mais en choisissant une autre voie que la course au photoréalisme, Borderlands 2 sort incontestablement du lot.

Un aspect légèrement plastifié, des couleurs ternes tirant systématiquement vers le gris et le marron, voilà des caractéristiques souvent associées aux jeux utilisant l'Unreal Engine 3. En réalité, il s'agit plus d'une facilité de la part des développeurs (utilisation de paramétrages standard, choix artistiques dictés par les succès du moment, jeux développés par les créateurs du moteur... ) que d'une limitation réelle du logiciel.

0258000005423349-photo-gears-of-war.jpg
Couleurs ternes et aspect un peu trop brillant, Gears of wars est l'archétype même du jeu issu de l'Unreal Engine 3.


00F0000005423351-photo-unreal-engine-editor.jpg
Si on reconnaît au premier coup d'œil la patte Unreal dans un Gears of War, un Bulletstorm ou même un Bioshock, il est des jeux qui n'hésitent pas à imposer une charte graphique singulière, et dont l'origine UE3 ne tient pas de l'évidence. Avec son style graphique qui tire franchement vers le cartoon, Borderlands 2 fait incontestablement partie de ceux-là. Les ingénieurs de Gearbox Software ont d'ailleurs ajouté plusieurs fonctionnalités de rendu à l'Unreal Engine 3, notamment en termes d'éclairage et d'ombrage, afin d'obtenir cet aspect distinctif que d'aucuns n'hésitent pas à qualifier de cel-shading.

Du vrai-faux cel-shading

Mais de nos jours, dès que les graphismes d'un jeu se voient attribuer le qualificatif cel-shading par les joueurs et les journalistes, les développeurs se précipitent pour nous expliquer que « non, pas vraiment, enfin oui un peu, mais en fait c'est autre chose ». Récemment, les développeurs de The Darkness II préféraient ainsi parler de style « graphic noir » et mettre l'accent sur leur technique de « cross hatching » (crayonné à l'aide de hachures). Quant à Borderlands, Randy Pitchford (l'incontournable boss de Gearbox) indiquait déjà à la sortie du premier épisode qu'on ne pouvait pas parler de cel-shading mais plutôt d'un mélange de diverses techniques (textures dessinées à la main puis colorisées, ombres accentuées, ligne noire sur les contours des modèles 3D...).

0258000005423347-photo-sir-hammerlock.jpg
Ceci n'est pas du cel-shading...


Ces dénégations relativement vaines ont pour but d'éviter la confusion avec les premiers jeux vidéo réalisés en cel-shading. En effet, à l'époque de Jet Set Radio ou de The Legend of Zelda: The Wind Waker, les personnages étaient représentés à l'aide de gros aplats de couleurs, forcément simplistes. Aujourd'hui, ce sont de véritables textures qui se retrouvent entourées de la fameuse ligne noire qui caractérise le genre. Peut-être faudrait-il alors parler de « cel-shading next gen » pour rassurer tout le monde...

Le PhysX à la rescousse

Graphiquement très proche de son prédécesseur et limité par son style cartoon, Borderlands 2 n'avait a priori rien pour provoquer un effet waouh chez les amateurs de graphismes évolués. C'était sans compter sur l'API PhysX, qui démultiplie les effets physiques gérés par le jeu.



Si cette vidéo promotionnelle donne un bon aperçu de l'intérêt de l'API, nous verrons plus en détails dans les pages suivantes tout ce qu'apporte PhysX ; et même les plus sceptiques risquent d'être convaincus. Car ce qui n'aurait pu être qu'un leurre marketing s'avère au final réellement impressionnant. À tel point que le jeu n'a vraiment pas la même saveur avec et sans.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top