Rage 2 ne sera pas un jeu service, mais aura droit à du contenu additionnel gratuit

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
19 avril 2019 à 19h15
0
Rage 2
Crédits : Bethesda

Attendu pour le 14 mai prochain, Rage 2 entame sa dernière ligne droite. L'occasion pour Tim Willits, game director du côté d'id Software, de donner de nombreux détails sur le jeu co-développé avec les Suédois d'Avalanche.

La sortie d'une suite à Rage fait presque figure d'anomalie. Lui qui est assez largement passé à côté de son public en 2011, Bethesda a finalement remis une pièce dans la machine pour un deuxième opus plus à même de répondre aux promesses du premier.

Rage 2 : un FPS 100 % solo en monde ouvert

À l'heure où l'industrie lorgne avec avidité du côté des Battle Royale et des jeux-service (Anthem, The Division 2), Bethesda, id Software et Avalanche studio se sont tous mis d'accord pour faire de Rage 2 un jeu 100 % solo.

Au risque d'en faire un jeu lassant, voire jetable, une fois le scénario bouclé ? Que nenni. Car si l'on en croit Tim Willits, game director chez id Software, Rage 2 aura droit à de nombreux ajouts de contenus au fil du temps, dont certains modifieront profondément la structure du monde ouvert. « Quand vous jouerez au jeu, vous vous rendrez compte qu'il reste de la place pour que les choses prennent plus d'ampleur », raconte le programmeur dans les colonnes de GameSpot. « Nous ajouterons continuellement des couches pour que les gens restent engagés ».

Rage 2
Rage 2. Crédits : Bethesda

Un modèle qui permet notamment à des jeux comme Destiny, Warframe et bien d'autres de conserver un cheptel de joueurs bien garni malgré le poids des années, mais qui est rarement adapté à un jeu solo. Pourtant, pour Willits, c'est simplement la direction que tend à prendre l'industrie toute entière. « Les gens passent tellement de temps avec nos jeux, et ils veulent savoir que ce jeu qu'ils adorent est supporté, que les développeurs derrière le projet sont présents et qu'ils continuent d'améliorer l'expérience », ajoute-t-il.

Rage 2 concrétise la vision du jeu d'id Software

De l'eau a coulé sous les ponts et l'heure est venue pour id Software de confesser s'être pris les pieds dans le tapis avec Rage en 2011. Ultra ambitieux pour le studio, les pères fondateurs du FPS avaient cafouillé en tentant de révolutionner la façon dont sont conçus les environnements des jeux vidéo (rappelez-vous, la fameuse MegaTexture). Mais cette nouvelle technologie, poussée par l'id Tech 5, s'accommodait difficilement des grandes ambitions du studio texan pour Rage.

« Rage 2 répond à toutes les promesses de Rage 1 », lance Tim Willits à GameSpot. « La plus grande leçon que j'ai apprise de Rage est : "Ne fais pas un jeu en monde ouvert sans une technologie prévue pour le faire", et c'est ce que nous avons fait avec notre moteur id Tech 5 pour le jeu original ».

Rage 2
Habitué aux mondes ouverts, Avalanche est possiblement le meilleur atout de Rage 2. Crédits : Bethesda

Or pour cette suite, id Software travaille en étroite collaboration avec les Suédois d'Avalanche (le jeu est en production dans leurs locaux, à Stockholm) et utilisent pour ce faire le moteur maison : APEX Engine. Le studio étant connu pour ses gigantesques mondes ouverts (Just Cause, Mad Max), il est bien plus à même de pouvoir concrétiser la vision de Rage que ne l'était id il y a de ça huit ans.

Réponse le 14 mai prochain, sur PC, PS4 et Xbox One.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
🔥 Vente flash Fnac : moins 300€ sur Samsung S9+ et Note9
⚡ Bon plan : Écouteurs Bluetooth 5.0 Jabra Elite 65t à 128€ au lieu de 149€
⚡️Notre sélection de 5 smartphones Xiaomi à moins de 200€
Un Huawei Mate 20 X compatible 5G apparaît sur Internet
La NASA a découvert le tout premier type de molécule à avoir existé dans l'Univers
Facebook bannit plusieurs grands groupes britanniques d'extrême droite de son réseau social
Haut de page