Zynga, ciblé par les Anonymous pour vouloir licencier 5 % de ses effectifs

29 octobre 2012 à 18h07
0
Le collectif Anonymous indique qu'il pourrait s'attaquer aux services de l'éditeur de jeux sociaux Zynga. Cette attaque serait programmée suite aux mesures prises par la société de licencier 5 % de ses effectifs.

00DC000004152004-photo-anonymous.jpg
La semaine dernière, Zynga annonçait qu'il allait environ licencier 5 % de ses effectifs totaux. Des mesures prévisibles puisque l'éditeur traverse une période difficile et a récemment publié des indicateurs montrant qu'il anticipait une baisse de son chiffre d'affaires de l'ordre de 10 % par rapport au trimestre précédent.

Cette restructuration de 150 employés n'a pas été visiblement du goût des Anonymous qui, sur le site AnonNews, expliquent qu'ils publieront prochainement des documents confidentiels à l'éditeur. Ils menacent également de donner l'accès à tous à plusieurs jeux, après qu'ils soient parvenus à s'infiltrer dans les serveurs de Zynga, expliquent-ils.

L'opération baptisée maZYNGA doit ainsi servir à souligner qu'avec « un milliard de dollars en espèces, nous croyons que de telles actions sont une insulte à la population et le comportement de sociétés comme Zynga doit changer ». Reste à savoir quelle sera l'attitude de l'éditeur face à cette menace.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google Nexus 10 : 10 pouces, 2560 x 1600 pixels mais abordable malgré tout
Google Music débarque en France en novembre, via Google Play
Google Nexus 7 : 16 Go au prix de 8 et nouveau modèle 3G
10 raisons de ne pas passer à Windows 8
Windows Phone 8 : Microsoft donne le coup d'envoi
Ouragan Sandy : les Data Centers de la côte Est se préparent
Google officialise le smartphone Nexus 4 par LG et Android 4.2
Philips hue : des ampoules LED sans fil et connectées au cloud
La Caroline du Sud a permis l’exposition de 3,6 millions de numéros de sécurité sociale
Supercalcul : Jaguar devient Titan, motorisé par le GK110 de Nvidia
Haut de page