Critique Peacemaker : qui veut le pet, prépare la bière

18 février 2022 à 11h30
11
Peacemaker © HBO Max

En juillet 2021, le réalisateur James Gunn (Les Gardiens de la Galaxie) proposait une nouvelle version de la Suicide Squad de DC Comics avec un film assurément plus convaincant que celui de 2016. À tel point que l'un des personnages du film, à savoir Peacemaker, a eu le droit à sa propre série. Voyons ce que vaut ce show porté par John Cena.

Et si vous l'avez déjà vue et appréciée, vous serez probablement contents d'apprendre qu'une saison 2, à nouveau entièrement scénarisée et réalisée par James Gunn, a été commandée !

Peacemaker
  • Vous recherchez une série détendue qui s'amuse
  • Vous aimez The Suicide Squad, Les Gardiens de la Galaxie ou Doom Patrol
  • Vous rêvez d'avoir un aigle comme animal de compagnie
  • Vous êtes allergique au style de James Gunn
  • La violence, la vulgarité, la bêtise, c'est non
  • Vous préférez votre univers DC sombre et sérieux

Accompagnez la lecture de cet article avec la musique de la série (ou, plutôt ici, avec son glorieux générique d'ouverture) :

Fiche technique Peacemaker

Informations

Genre
Comics, Action, Comédie
Réalisation
James Gunn
Editeur
Troll Court Entertainment, The Safran Company, DC Films, Warner Bros. Television
Plateforme
Autre
Nombre de saisons
1
Nombre d'épisodes (Total)
8
Classification
Déconseillé / interdit aux moins de 18 ans

Peacemaker vaillant rien d'impossible

Comme dans le film The Suicide Squad, Peacemaker est un « super héros » qui se bat pour la paix à tout prix, peu importe le nombre de personnes qu'il doit tuer pour l'obtenir. Et il est de retour.

Précisons pour commencer que, Peacemaker se déroulant directement après The Suicide Squad, il est fortement conseillé (bien que non obligatoire) d'avoir vu le film au préalable pour pleinement saisir la situation dans laquelle le héros de la série se trouve. Tout juste sorti de l'hôpital, le personnage incarné par John Cena se fait à nouveau engager malgré lui dans une étrange mission, dont nous ne dévoilerons bien évidemment rien.

Peacemaker © HBO Max

S'il n'est pas question ici de refaire équipe avec les zigotos du film, les nouveaux membres introduits dans la série ne sont pas nécessairement plus brillants qu'Harley Quinn et compagnie… Au contraire, Murn (Chukwudi Iwuji), Economos (Steve Agee), Adebayo (Danielle Brooks), Harcourt (Jennifer Holland) ou encore, et surtout, Vigilante (Freddie Stroma) ont tous des défauts majeurs… quand ils ne sont pas juste totalement stupides.

Comme dans les Gardiens de la Galaxie, James Gunn (qui a écrit tous les épisodes et en a réalisé plus de la moitié dans cette première saison) réunit des gens lambda et des super zéros pour s'amuser de leurs relations, à leurs dépends. Peacemaker en tête, dont les motivations sont aussi absurdes que son cerveau est vide en dehors de la bombe menaçante laissée par Amanda Waller. Accompagné de son aigle de compagnie, Eagly, et vivant dans une caravane aux couleurs du drapeau américain, Christopher Smith de son vrai nom est une caricature de patriote US « éclatée au sol », comme disent les jeunes.

Peacemaker © HBO Max

Le Con, la Brute et le Volant

Cependant, la série ne se contente pas de se moquer de lui. Elle vient en effet approfondir le personnage en s'intéressant notamment à son père (Robert Patrick), un déchet d'être humain intolérant, raciste et détestable, qui façonnera le pauvre Peacemaker dès son enfance compliquée. Au fil des épisodes, on en vient même à éprouver de l'empathie pour l'anti-héros, d'autant qu'il ne se retrouve pas tout le temps dans des situations absurdes uniquement à cause de sa propre bêtise.

Peacemaker © HBO Max

Et on fait de même pour les autres personnages, humains sans pouvoirs, très souvent débordés par les situations qui prennent des proportions bien trop importantes pour eux. Les relations qui se tissent entre les protagonistes, malgré les tensions et les insultes sans filtres qui fusent régulièrement, fonctionnent bien. On pense une fois de plus à la recette efficace des Gardiens de la Galaxie, ici appliquée sur Terre et dans l'univers DC.

« Peacemaker est une série brillament divertissante qui cache un peu d'émotions et de réflexion sous sa bêtise crasse. »

Série HBO Max oblige, Peacemaker est vulgaire, décomplexée et graphique, elle ne s'adressera donc pas à tout le monde. Les morts sales et les affrontements réussis s'enchaînent, les jurons colorées sont légion, et les amateurs d'humour gras et bas du front (mais efficace) seront probablement ravis. James Gunn glisse également dans sa série une dose d'absurde comme il en a le secret, pour un résultat qui, logiquement, ne devrait pas convaincre les allergiques à son style. On en viendrait même à espérer un crossover avec Doom Patrol (également sur HBO Max) qui partage de nombreuses caractéristiques avec Peacemaker.

Les Gardiens de la WTFquerie

D'autant qu'on sent que James Gunn s'amuse à la réalisation, en nous offrant notamment de chouettes moments musicaux qui prennent leur temps, juste pour le plaisir. Les amateurs de rock et de morceaux qui tapent devraient d'ailleurs apprécier les choix de musiques opérés dans la série. Quelques passages mémorables et musclés aux effets spéciaux sérieux risquent eux aussi de vous faire vibrer dans votre canapé.

Certes mesurée, la série dispose tout de même d'une certaine ambition scénaristique et se donne les moyens de les réaliser, notamment dans sa seconde moitié. Le show est d'ailleurs bel et bien inscrit dans le DCEU, mais il n'est absolument pas nécessaire de le connaître sur le bout des doigts pour saisir les quelques références très directes qui y sont faites.

Peacemaker © HBO Max

Car à l'image de son générique d'ouverture atypique, Peacemaker est surtout là pour s'amuser et faire globalement n'importe quoi. Vous voudrez d'ailleurs rester quelques secondes après chaque épisode, où se cachent de courtes scènes post-génériques aussi inutiles que débiles.

Plus d'une fois votre serviteur aura pouffé ou poussé de réjouis « Mais qu'ils sont cons c'est pas possible ! » suite à un dialogue inspiré, une situation improbable ou un personnage au nom volontairement premier degré. Le personnage de Vigilante, dont le principal talent est d'arriver à faire passer Peacemaker pour quelqu'un de brillant, est d'ailleurs souvent impliqué dans ces situations…

Peacemaker © HBO Max

Peacemaker est une série brillamment divertissante qui cache un peu d'émotions et de réflexion sous sa bêtise crasse. Elle repose sur un bon équilibre en critiquant frontalement des entités réelles (comme le Ku Klux Klan…) et fictives (comme A.R.G.U.S.) et en rendant ses personnages attachants malgré les nombreux face palm qu'ils génèrent, tout en n'oubliant jamais de s'amuser. Nous pouvons ainsi le dire sans détour : mission accomplie et rendez-vous en saison 2 !

Peacemaker

8

Déjà convaincant au cinéma, James Gunn prend correctement ses aises avec Peacemaker et son format plus long. La série est un délice de bêtise détendue grâce à ses personnages, ses dialogues et situations souvent absurdes et inspirées. Les aventures de John Cena et des autres feront office de parfait divertissement pour s'amuser grassement… quand un diffuseur la récupérera ou qu'HBO Max arrivera en France.

Les plus

  • Vous recherchez une série détendue qui s'amuse
  • Vous aimez The Suicide Squad, Les Gardiens de la Galaxie ou Doom Patrol
  • Vous rêvez d'avoir un aigle comme animal de compagnie

Les moins

  • Vous êtes allergique au style de James Gunn
  • La violence, la vulgarité, la bêtise, c'est non
  • Vous préférez votre univers DC sombre et sérieux

La première saison de Peacemaker reste pour le moment inédite en France. Si personne n'en récupère les droits d'ici là, il faudra attendre le lancement de HBO Max dans l'année.

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
12
Goranak
mais Clubic combien avez vous de lecteurs abonnés à HBO Max ? ou alors c’est un article qui va les inciter à se procurer cette série autrement ?
Bombing_Basta
Pour moi le Peacemaker est et restera Vash The Stampede à jamais.<br /> Et aucun super héro marvell ou dc ne lui arrivera jamais à la cheville
Doomy
Série très sympa, quelques épisodes inégaux en qualité mais globalement j’ai vraiment bien apprécié.
nicgrover
Une tuerie cette série. On en redemande…
MattS32
L’arrivée effective ou annoncée de HBO Max dans près de 30 pays européens et l’ambition annoncée de HBO de couvrir près de 200 pays dans moins de 5 ans laisse peu de doutes sur l’arrivée prochaine d’HBO Max en France, sans doute une fois que l’accord avec OCS aura expiré (donc en fin d’année).<br /> HBO a d’ailleurs déjà commencé à recruter en France.<br /> Et en attendant, il n’est pas impossible que Peacemaker soit diffusé sur OCS, qui n’a pour l’instant pas communiqué à ce sujet (donc pas dit oui, mais pas non plus dit non).
cirdan
qui veut le pet, prépare la bière<br /> A déguster !
gonocoque
J’ai vu, j’ai aimé. Mention spéciale à Vigilante qui est vraiment con-plètement éclaté
madforger
Arrêtez de comparer cette serie aux gardiens de la galaxie, cette serie en est loin très loin. C’est une juste une sous comédie américaine totalement vulgaire et débile, au bout de deux épisodes j’ai dit stop pas grand intêret et si on rajoute du wokisme à tout les étages beurk beurk beurk.
Urleur
Excellent série et largement meilleur que le film, dès l’ouverture on est étonné, surtout par john cena (qui brille pas ailleurs : fast and ), mention spéciale à vigilante.
malak
Une série qui ne m’attirait pas au premier abord, surtout avec John Cena en tête d’affichage. Mais j’ai très très vite accroché. Quelques épisodes trop mous, mais sinon top.
Frederic_Moreau1
dans genre, vous avez oublié gore… et déjanté
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

She-Hulk : Disney+ vous donne rendez-vous en août pour cette avocate Marvel pas comme les autres
Sandman, Cyberpunk, Umbrella Academy... Netflix annonce sa Geeked Week à grand renfort de trailers
Chez Netflix, si vous n’aimez pas le contenu, vous pouvez démissionner
The Boys, saison 3 : en juin, ça va cogner sur Prime Video
For All Mankind : direction Mars dans le premier trailer de la saison 3
Netflix n'en a pas terminé avec Black Mirror
Prenant le contrepied de Netflix, Apple TV+ s'apprête à dégainer un nouveau film d'animation
Festival de Cannes : TikTok s'invite sur la croisette
Pour Dune Part. II, Denis Villeneuve a trouvé son empereur Padishah
Netflix dévoile un premier aperçu de sa prochaine série Resident Evil avant sa sortie estivale
Haut de page