Un réseau social qui se porte sur des tee-shirts connectés

01 juin 2018 à 15h36
0
Un tee-shirt connecté pour transposer les réseaux sociaux dans la vraie vie : une perspective qui devient réalité grâce aux travaux des chercheurs des Tangible Media Group et Fluid Interface Group du MIT.

Passer du smartphone au tee-shirt pour faire de nouvelles rencontres, tel est l'objectif du projet mené conjointement par les Tangible Media Group et Fluid Interface Group du MIT. Ces derniers ont déjà travaillé autour des vêtements connectés, qui se développent actuellement grâce à la possibilité de tisser des composants directement dans le textile.

« Nos profils Facebook ou Twitter atteignent des milliers de personnes quotidiennement. Mais, la façon dont nous nous présentons sur ces médias sociaux est intangible, nous ne les portons pas sur nous. Nous voulions voir si nous pouvions fusionner les deux pour créer des catalyseurs sociaux » explique Viirj Kan, l'une des responsables du projet.

0258000007914713-photo-tee-shirt-social-mit.jpg

Le résultat de leurs réflexions a débouché sur un prototype de tee-shirt connecté. A l'avant, on trouve des motifs imprimés à l'encre thermochromatique (la vidéo ci-dessous permet de découvrir la manière dont le vêtement est conçu). Relié au smartphone et donc aux réseaux sociaux par ce biais, le tee-shirt vibre lorsque son porteur se trouve à proximité d'une personne partageant les mêmes centres d'intérêt. S'il s'en rapproche et le touche, le tee-shirt affiche alors les points communs entre les deux personnes.

« Selon la manière dont le motif est conçu, on peut communiquer ce qu'on veut avec les textiles sociaux » assure la chercheuse. Dans l'immédiat, le tee-shirt social n'est pas encore prévu à la vente, mais on peut facilement imaginer des usages communautaires qui pourraient intéresser des marques.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Photoshop : 25 ans et pas un cheveu blanc, forcément
OneDrive : Microsoft propose 100 Go pendant 1 an aux utilisateurs de Dropbox
Shuttle lance son premier barebone fanless
Après Babar, la France aurait un autre programme espion appelé Evil Bunny
Ledger : 1,3 million d'euros grâce à sa carte à puce pour bitcoin
Cyber-terrorisme : B. Cazeneuve veut mobiliser la Silicon Valley
Firefox : le vice-président quitte Mozilla et stoppe d'emblée les trolls
Un film à base de voitures autonomes en production à Hollywood
Superfish : Lenovo s'excuse mais élude le danger de piratage massif
Windows 10 : Internet Explorer optimisera le chargement des applications Web
Haut de page