Un émulateur Switch est disponible sur Android mais on vous déconseille de l'installer (pour l'instant)

11 septembre 2020 à 18h18
5

Un émulateur de Nintendo Switch est finalement disponible sur Android. Fonctionnel sur l'essentiel de la logitèque de la console hybride, celui-ci est pourtant à envisager avec des pincettes : il nécessite l'utilisation d'un contrôleur propriétaire et ses origines sont encore obscures. Mieux vaut peut-être s'abstenir pour le moment.

Dans une vidéo disponible sur YouTube, on voit l'émulateur fonctionner avec des titres comme Pokémon Sword/Shield, The Legend of Zelda : Link's Awakening ou Super Mario Odyssey.

Un premier émulateur de Switch fonctionnel, mais sur un mobile puissant

On connaissait déjà Yuzu, l'émulateur de Nintendo Switch pour PC le plus fameux et recommandable, développé par l'équipe derrière Citra, l'émulateur de Nintendo 3DS. Cette fois, c'est un émulateur de Switch pour Android qui vient de débarquer – pas sur le Play Store, bien évidemment.

Dans une vidéo de démonstration postée sur YouTube par la chaîne Taki Udon, on peut voir l'émulateur fonctionner avec un Realme X50 Pro 5G, un modèle équipé d'un Snapdragon 865. Un SoC puissant semble nécessaire pour faire fonctionner l'émulateur, comme un Snapdragon 855/855+/865/865+.

La vidéo ci-contre montre son bon fonctionnement – malgré quelques ralentissements – sur Pokémon Sword/Shield et Let's Go Pikachu, Link's Awakening ou Super Mario Odyssey. Le fonctionnement de l'émulateur a été confirmé par XDADevelopers ou la chaîne YouTube ETAPrime.

Le problème avec cet émulateur et les précautions à prendre

Toutefois, nous vous déconseillons de le télécharger pour le moment et ce pour plusieurs raisons. La première, c'est que cet émulateur nécessite l'utilisation du contrôleur GameSir X2, qui coûte 99,99 euros, soit quasiment un tiers de la Switch. En ligne, de nombreuses personnes s'interrogent d'ailleurs sur le lien entre les créateurs (inconnus) de cet émulateur et les détenteurs du contrôleur pour smartphones GameSir X2 – bien qu'aucun lien n'ait été prouvé jusqu'à présent.

Justement, le deuxième point inquiétant, c'est bien l'origine de cet émulateur. Selon des membres de la communauté de création de jeux vidéo GBATemp, des morceaux de code de Yuzu auraient été intégrés dans le code du nouvel émulateur. Or, Yuzu est sous licence GPLv2, alors que le code source de l'émulateur est sous licence propriétaire. Par ailleurs, l'équipe derrière l'émulateur prétend être américaine, pourtant
l'émulateur est rempli d'inscriptions en chinois. Enfin, pour utiliser l'émulateur, il faut nécessairement créer un compte et s'identifier pour y accéder.

Bref, tout un tas de petits drapeaux rouges qui nous poussent, malgré le fonctionnement apparent de l'émulateur, à patienter.

Source : XDADevelopers

5
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
scroll top